sarrau

sarrau

n.m. [ moyen haut all. sarrok ] [sarraus].
1. Tablier d'enfant boutonné derrière.
2. Blouse de travail ample.

SARRAU

(sa-rô) s. m.
Espèce de souquenille à l'usage des paysans, des rouliers, etc. ; il faisait autrefois partie de l'équipement des soldats.
On n'eut [lors d'une invasion des Danois en Suède] ni le temps, ni les moyens de donner aux milices des habits d'ordonnance ; la plupart de ces laboureurs vinrent vêtus de leurs sarraux de toile, ayant à leurs ceintures des pistolets attachés avec des cordes [VOLT., Charles XII, 5]
Espèce de tablier montant à manches, en toile et en cotonnade, ouvert par derrière et refermé seulement à l'aide de cordons ou boutons, que l'on met par-dessus aux enfants pour préserver les vêtements.

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, sâro, saûro. Le bas-lat. a sarrotus, un rochet, sarica, sareca, une sorte de tunique ; mots auxquels sarrau paraît tenir. Mais on ne sait d'où ils proviennent. Chevallet les rattache à l'island. serk, tunique, anglo-sax. syrc, syric.

sarrau

SARRAU. n. m. Sorte de blouse que portent les paysans, les charretiers, etc., par-dessus leurs vêtements. Un sarrau de toile.

sarrau


SARRAU, s. m. [Sâro: 1re lon. l'r se prononce fortement.] Souquenille de paysan, de roulier, de soldat.

Traductions

sarrau

kiel

sarrau

[saʀo] nmsmock