sataniser

(Mot repris de satanisée)

sataniser


Participe passé: satanisé
Gérondif: satanisant

Indicatif présent
je satanise
tu satanises
il/elle satanise
nous satanisons
vous satanisez
ils/elles satanisent
Passé simple
je satanisai
tu satanisas
il/elle satanisa
nous satanisâmes
vous satanisâtes
ils/elles satanisèrent
Imparfait
je satanisais
tu satanisais
il/elle satanisait
nous satanisions
vous satanisiez
ils/elles satanisaient
Futur
je sataniserai
tu sataniseras
il/elle satanisera
nous sataniserons
vous sataniserez
ils/elles sataniseront
Conditionnel présent
je sataniserais
tu sataniserais
il/elle sataniserait
nous sataniserions
vous sataniseriez
ils/elles sataniseraient
Subjonctif imparfait
je satanisasse
tu satanisasses
il/elle satanisât
nous satanisassions
vous satanisassiez
ils/elles satanisassent
Subjonctif présent
je satanise
tu satanises
il/elle satanise
nous satanisions
vous satanisiez
ils/elles satanisent
Impératif
satanise (tu)
satanisons (nous)
satanisez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais satanisé
tu avais satanisé
il/elle avait satanisé
nous avions satanisé
vous aviez satanisé
ils/elles avaient satanisé
Futur antérieur
j'aurai satanisé
tu auras satanisé
il/elle aura satanisé
nous aurons satanisé
vous aurez satanisé
ils/elles auront satanisé
Passé composé
j'ai satanisé
tu as satanisé
il/elle a satanisé
nous avons satanisé
vous avez satanisé
ils/elles ont satanisé
Conditionnel passé
j'aurais satanisé
tu aurais satanisé
il/elle aurait satanisé
nous aurions satanisé
vous auriez satanisé
ils/elles auraient satanisé
Passé antérieur
j'eus satanisé
tu eus satanisé
il/elle eut satanisé
nous eûmes satanisé
vous eûtes satanisé
ils/elles eurent satanisé
Subjonctif passé
j'aie satanisé
tu aies satanisé
il/elle ait satanisé
nous ayons satanisé
vous ayez satanisé
ils/elles aient satanisé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse satanisé
tu eusses satanisé
il/elle eût satanisé
nous eussions satanisé
vous eussiez satanisé
ils/elles eussent satanisé

SATANISER

(sa-ta-ni-zé) v. a.
Donner le caractère de Satan.
L'ardente ambition satanise mon âme [BARTHÉLEMY, Némésis, Liberté de la presse.]