satellite

(Mot repris de satellites)

satellite

n.m. [ du lat. satelles, satellitis, escorte ]
1. Astre qui gravite autour d'une planète de masse plus importante : La Lune est le satellite de la Terre. Les satellites de Neptune.
2. Engin placé en orbite autour d'une planète par une fusée, une navette (on dit aussi satellite artificiel) : Un satellite géostationnaire de télécommunications. Un système de guidage par satellite.
3. Bâtiment annexe d'une aérogare, généralement relié au bâtiment principal par un couloir souterrain.
adj. et n.m.
Se dit d'un pays qui dépend d'un autre sur le plan politique ou économique : Une réunion des pays satellites d'une grande puissance.

SATELLITE

(sa-tèl-li-t') s. m.
Terme qui ne se prend qu'en mauvaise part. Tout homme armé qui est aux gages et à la suite d'un autre, pour exécuter ses violences, pour servir son despotisme.
Mais voyant que ce prince [Ptolémée].... N'envoyait [à Pompée] qu'un esquif rempli de satellites [CORN., Pomp. II, 2]
Qui donc opposez-vous contre ses satellites [d'Athalie] ? [RAC., Athal. I, 2]
C'est hasarder beaucoup ; ses ardents satellites Partout du Capitole occupent les limites [VOLT., M. de César, II, 4]
Fig.
La faim, qui, suivie de ses deux satellites, la rage et le désespoir [dans Jérusalem assiégée].... [BOSSUET, Sermons, Bonté et rigueur de Dieu, 2]
Fig. Satellite du démon, homme pervers.
Satellite du démon ! et pourquoi les prophéties ne font-elles pas autorité pour vous ? [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Terme d'astronomie. Planète qui fait sa révolution autour d'une autre planète plus grande, et la suit dans la révolution que celle-ci fait elle-même autour du soleil.
Galilée, qui était mon mathématicien, avait découvert de certaines planètes qui tournent autour de Jupiter, auxquelles il donna en mon honneur le nom d'astres de Médicis.... mais on m'a dit qu'on ne les connaît presque plus de ce nom-là, et qu'on les appelle simplement satellites de Jupiter [FONTEN., Dial. 5, Morts anc. et mod.]
N'y eut-il dans l'astronomie d'autre utilité que celle qui se tire des satellites de Jupiter [pour la connaissance des longitudes], elle justifierait suffisamment ces calculs immenses, ces observations si assidues et si scrupuleuses, ce grand appareil d'instruments travaillés avec tant de soin, ce bâtiment superbe uniquement élevé pour l'usage de cette science [ID., Préf. Util. des math.]
Je ne crois pas que nous acquérions jamais un nouveau satellite, qui serait, ce me semble, un domestique fort importun, et qui troublerait furieusement les services que nous rend celui que nous avons depuis si longtemps [VOLT., Lett. Dionis du Séjour, 18 janv. 1775]
Ce n'est pas la première fois qu'il est question du satellite de Vénus, dont Votre Majesté me fait l'honneur de me parler, et sûrement l'Académie de Berlin ne l'ignore pas ; dès 1645 un mathématicien napolitain, nommé Fontana, prétendit avoir observé quatre fois ce satellite [ID., Lett. au roi de Pr. 3 nov. 1764]
De son temps [de Képler], les révolutions des satellites [de Jupiter] n'étaient pas assez connues ; ce fut Peiresc qui le premier fit connaître à peu près ces révolutions [BAILLY, Hist. astr. mod. t. II, p. 159]
Dominique Cassini fixa les révolutions de ces satellites, la durée de leurs éclipses, la grandeur de leurs cercles, la position de leurs nœuds [ID., ib. t. III, p. 66]
Les quatre satellites de Jupiter ont été découverts par Galilée peu après l'invention des lunettes, c'est-à-dire en l'année 1610 ; le quatrième satellite de Saturne a été découvert par Huyghens en l'année 1655 [BRISSON, Traité de phys. t. III, p. 96]
Quand Galilée eut trouvé les satellites de Jupiter, il y eut sans doute plusieurs astronomes qui en cherchèrent aux autres planètes ; Huyghens croyait bien en trouver, lorsqu'il tourna ses lunettes sur Saturne [SENNEBIER, Ess. art d'observ. t. I, p. 60, dans POUGENS]
Adj.Terme d'anatomie. Veines satellites, celles qui avoisinent les artères.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Tantost que l'en vit luy et ses satellites [BERCHEURE, f° 69, verso.]
  • XVIe s.
    Les satelittes de son audience [d'un prédicant].... faisoient espier les prebstres.... [BONIVARD, Advis et devis, p. 143]
    Tyran.... donne courage à tes satellites et à tes bourreaux [MONT., II, 22]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. satellitem, que l'on compare au grec, compagnon.

satellite

SATELLITE. n. m. Homme armé qui est aux gages et à la suite d'un autre dont il exécute les volontés. Il ne se prend qu'en mauvaise part. Il se fait toujours accompagner de deux ou trois satellites. Il vint avec tous ses satellites.

En termes d'Astronomie, il se dit de Planètes secondaires qui tournent autour d'une planète principale. Les satellites de Jupiter. La lune est le satellite de la Terre.

En termes d'Anatomie, Veines satellites, Veines qui avoisinent les artères et qui suivent le même trajet. Dans cette locution, Satellites est employé adjectivement.

satellite


SATELLITE, s. m. [On prononce les 2 l, sans les mouiller: Satèl-lite: 2e è moy. dern. e muet.] Homme armé, et qui est aux gages d'un aûtre, pour être le ministre de ses violences. — Il ne se prend qu'en mauvaise part.
   Vos ordres sont suivis. Déjà vos Satellites,
   D'Élide et de Messène, ocupent les limites.
       Mérope.
— En Astronomie, petite planète, qui tourne autour d' une plus grande.

Traductions

satellite

Trabant, Satellit, Mondsatellitesatelliet, trawant, maanגרורה (נ), לווין (ז), לַוְיָןtrawantsatèllitsatelit, družicesatellitsatelitosatélitesatellite, satellitare, satellitisatéliteδορυφόροςقَمَرٌ صِنَاعِيّsatelliittisatelit人工衛星위성satelittsatelitaспутникsatellitดาวเทียมuyduvệ tinh卫星衛星 (satelit)
nom masculin
engin qui tourne autour d'une planète

satellite

[satelit] nmsatellite