satiété

satiété

[ sasjete] n.f. [ lat. satietas, de satis, assez ]
État d'une personne complètement rassasiée : Les populations réfugiées qui ne connaissent plus la satiété.
À satiété,
jusqu'à être rassasié : Boire à satiété ; jusqu'à la lassitude : Il nous le répète à satiété.

satiété

(asasjete)
adverbe
1. jusqu'à la disparition de la faim, de la soif manger à satiété
2. en abondance, jusqu'à être lassé, dégoûté répéter qqch à satiété

SATIÉTÉ

(sa-si-é-té) s. f.
Réplétion d'aliments qui va jusqu'au dégoût. Dégoût pour une chose dont on a beaucoup usé.
État moral comparé au dégoût physique.
Jamais l'âme n'a satiété des voluptés de la vertu [MARIVAUX, dans DESFONTAINES]
La grandeur et la richesse Dans l'âge mûr m'ont flatté ; Les embarras, la tristesse, L'ennui, la satiété Ont averti ma vieillesse Que tout était vanité [VOLT., Ecclés. précis.]
Ah, jeune homme ! jeune homme ! s'écria Bélisaire, vous ne connaissez pas la maladie de la satiété [MARMONTEL, Bélis. VIII]
On est tout surpris, un beau soir, de trouver la satiété où l'on cherchait le bonheur [BEAUMARCH., Mar. de Figaro, V, 7]
Jusqu'à satiété, jusqu'à fatiguer, ennuyer.
[L'abbé de Saint-Pierre] s'obstinant à estimer les hommes au delà de ce qu'ils s'estimaient eux-mêmes ; ne cessant de rabâcher jusqu'à satiété ce qu'il croyait bon [VOYER MARQUIS D'ARGENSON, Mém. p. 94, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Il enveia sazieted es anemes [âmes] d'els [, Liber psalm. p. 159]
  • XVIe s.
    Nos appetits sont rares en la vieillesse ; une profonde satiété nous saisit aprez le coup [MONT., III, 271]
    L'abondance des viandes se nomme saturité ou satieté [PARÉ, Introd. 17]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. saciedad ; ital. sazietà ; du lat. satietatem, de satius, qui est le comparatif complet à côté de satis, assez, comme magius à côté de magis.

satiété

SATIÉTÉ. (TIÉ se prononce CIÉ.) n. f. État d'une personne dont la faim est plus que satisfaite, qui est entièrement rassasiée. Manger jusqu'à satiété, jusqu'à la satiété.

Il se dit aussi figurément. La satiété des plaisirs, des honneurs. La satiété des richesses. Répéter une chose à satiété.

satiété


SATIÉTÉ, s. f. [Sa-cié-té, et en vers sa-ci-été; 3e et dern. é fer.] Réplétion d'alimens, qui va jusqu'au dégoût. "Manger jusqu'à satiété, ou, jusqu'à la satiété. Le 1er est le meilleur. = Ce mot est tout latin, dit Andry: cependant comme nous n'en avons point, qui exprime bien ce qu'il signifie, de bons Auteurs n'ont point fait dificulté de s'en servir. La Touche observe que l'Acad. ne le désaproûve point. Depuis ces remarques, il s'est toujours mieux établi. On s'en sert sur-tout au figuré; la satiété des plaisirs, des honeurs, des richesses. "Le dégoût produit par la satiété des plaisirs, jette dans de bizarres rafinemens, ou dans de funestes excès. L'Ab. Trublet. "L'esprit trop prodigué déplaira toujours; par cela seul que tout excès produit la satiété, et la fatigue. Id. Tandis que les inconcevables détails du Siège et de la prise de Charles-Town remplissoient les gazettes jusqu'à satiété. LING.

Synonymes et Contraires

satiété

nom féminin satiété
Fait d'être rassasié.
assouvissement, satisfaction -vieux: réplétion.
Traductions

satiété

הרוויה (נ), השבעה (נ), מלאות (נ), שביעה (נ), שבעות (נ), שובע (ז), שְׁבִיעָה, שׂוֹבֵעַ, מְלֵאוּת

satiété

satiety

satiété

sazietà

satiété

[sasjete] nf (= sensation) → satiety, fullness
à satiété [manger, boire] → to one's fill, till one is full; [répéter] → ad nauseam