sautoir

sautoir

n.m.
1. Collier féminin très long.
2. En sports, aire sur laquelle un sauteur prend son élan et se reçoit.
3. Sauteuse.
Porter qqch en sautoir,
le porter à la façon d'un collier tombant en pointe sur la poitrine : Son fils porte la clef de la maison en sautoir.

sautoir

(sotwaʀ)
nom masculin
collier très long un sautoir de perles
autour du cou porter un bijou en sautoir

SAUTOIR

(sô-toir) s. m.
Anciennement, pièce du harnais du chevalier, qui lui servait d'étrier pour sauter sur son cheval.
Aujourd'hui, la figure que présentent deux ou plusieurs objets disposés de manière à imiter une croix de saint André (X). On ne l'emploie guère que dans la locution adverbiale : en sautoir. Deux pièces de bois mises en sautoir.
Porter un ordre en sautoir, en porter le cordon en forme de collier tombant en pointe sur la poitrine. L'ordre de la Toison d'or et celui de Saint-Lazare se portent en sautoir. Les prélats ne portent les ordres qu'en sautoir. Par extension. Porter quelque chose en sautoir, le porter sur le dos à l'aide d'une ou de deux bretelles passant sur la poitrine.
J'ai quitté Madrid, et, mon bagage en sautoir, parcourant philosophiquement les deux Castilles.... [BEAUMARCH., Barb. de Sév. I, 2]
Terme de blason. Pièce honorable formée de la bande et de la barre, en forme de croix de saint André ; les branches s'en étendent aux angles de l'écu. Porter d'argent au sautoir de gueules. En sautoir. Cinq besants posés en sautoir. Il y a deux bâtons passés en sautoir derrière l'écu des maréchaux de France.
Terme de modes. Petite pointe d'étoffe que les femmes portent autour du cou, en nouant les deux bouts sur la poitrine.
Pièce de la cadrature d'une montre ou d'une pendule à répétition.
Espèce de casserole, très peu profonde comme une tourtière. Préparer un lapin dans le sautoir.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Pour faire les tissus et aiguillettes ausdits harnois, faire sautoueres [DU CANGE, saltatoria.]
  • XVe s.
    ... Les armes de l'Eglise, la banniere de St Pierre, de gueules à deux clefs d'argent en sautoir [FROISS., II, II, 207]
    Une petite croix de bois en maniere d'un sautoer, laquelle est de la croix où saint Andry fu crucefié [DE LABORDE, Emaux, p. 478]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. saltatoria, de saltare, sauter. La forme du sautoir à l'aide duquel on sautait sur le cheval, a fourni la locution en sautoir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    SAUTOIR. Ajoutez :
    Terme de gymnastique. Engin destiné à exercer au saut.
    Un groupe de jeunes gens qui n'avaient pas eu besoin d'avoir recours aux autorités pour se construire un sautoir [au moyen de cordes tendues sur des pieux fourchus].... je préférerais beaucoup pour les militaires les tertres gazonnés de différentes hauteurs... [N. LAISNÉ, Notions pratiques sur les exercices du corps, p. 27]

sautoir

SAUTOIR. n. m. Disposition de deux objets en X, en croix de Saint-André. On ne l'emploie guère que dans la locution En sautoir. Deux pièces de bois mises en sautoir. Deux épées étaient placées en sautoir sur le cercueil.

Porter un ordre en sautoir, En porter le ruban, le cordon en forme de collier sur la poitrine et soutenant l'insigne. L'insigne de la Toison d'or se porte en sautoir.

SAUTOIR se dit spécialement en termes de Blason. Deux clefs passées en sautoir. Cinq besants posés en sautoir. On dit de même : Porter d'argent au sautoir de gueules.

Il se dit aussi, en termes d'Orfèvrerie, d'une Longue chaîne de perles que les dames portent au cou et qui descend très bas sur la poitrine.

Traductions

sautoir

pedana

sautoir

[sotwaʀ] nm
(= collier) → chain (aussi sautoir de perles) → string of pearls
en sautoir → around one's neck
(SPORT) (= emplacement) → jumping pit
saut périlleux nmsomersault