sauvagine

(Mot repris de sauvagines)

sauvagine

n.f.
Gibier d'eau, caractérisé par un goût, une odeur particuliers.

SAUVAGINE

(sô-va-ji-n') s. f.
Oiseaux de mer, d'étang ou de marais qui ont le goût sauvagin. On trouve parmi ces étangs beaucoup de sauvagine.
Il se dit aussi de l'odeur, du goût, de ces oiseaux.
La chair de l'huîtrier est noire et dure, avec un goût de sauvagine [BUFF., Ois. t. XV, p. 193]
Terme de commerce. Peaux de quelques bêtes sauvages dont on fait des fourrures communes.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nuz ne nule ne puet ne ne doit comporter ne faire conporter volaille ne sauvagine morte pour vendre fors que à la porte de Paris [, Liv. des mét. 179]
    Cent arpens bien en i avoit, Moult de sauvagine i avoit Et plusieurs bestes à plenté [, Ren. 22016]
    N'a cinq lieues de toutes parts, Fors sauvechines [lieux déserts] et essars [DU CANGE, sylvaticus.]
  • XVe s.
    Moult est plaisante la matinée qui me donna volenté d'aller chasser la sauvagine [, Percefor. t. IV, f° 102]
  • XVIe s.
    Il n'espargnera le labeur à ces vignes, pour adoucir la sauvagine de leur naturel [O. DE SERRES, 192]
    Par leur naturelle sauvagine les petis paonneaux n'osent au commencement approcher des grands [ID., 371]
    Les abeilles appartiennent au premier occupant comme toute autre sauvagine [ID., 432]

ÉTYMOLOGIE

  • Sauvagin ; provenç. salvaggina, salvazina ; anc. catal. salvatgina ; espagn. salvagina ; portug. salvaginha ; ital. salvaggina.

sauvagine

SAUVAGINE. n. f. Ensemble des oiseaux de mer, d'étang et de marais qui ont le goût sauvagin. C'est un pays de lacs et d'étangs, tout y est plein de sauvagine, on y trouve beaucoup de sauvagine.

Il se dit aussi de l'Odeur de ces oiseaux. Cela sent la sauvagine.

Il se dit encore de Toutes les pelleteries communes et non apprêtées, telles que peaux de renards, de blaireaux, de fouines.

sauvagine

Sauvagine, Ferina.