sauvegarde

sauvegarde

n.f. [ de 1. sauf et 1. garde ]
1. Garantie, protection accordées par une autorité : Les lois sont la sauvegarde de la liberté bouclier, rempart
2. Moyen de préserver ; protection, défense : Voter pour la sauvegarde de la démocratie.
3. En informatique, copie de sécurité destinée à éviter la perte de données : Avant d'aller à la réunion, faites une sauvegarde de vos fichiers.

SAUVEGARDE1

(sô-ve-gar-d') s. f.
Protection accordée par une autorité quelconque. Le magistrat l'a pris sous sa sauvegarde.
La garde, le détachement qu'un chef militaire envoie dans un lieu pour le garantir du pillage.
S'il vient jamais assiéger Abbeville, soyez sûrs qu'il vous donnera des sauvegardes ; mais il n'en donnera pas à tout le monde [VOLT., Lett. Florian, 9 juin 1767]
Titre ou écrit par lequel une sauvegarde est accordée. S. m. S'est dit, dans l'ancienne monarchie, de cavaliers qui portaient sur leur uniforme sauvegarde du roi, et qui étaient employés à prévenir les désordres des soldats débandés.
Un garde du maréchal de Joyeuse, et bien reconnu pour tel avec ses marques et en sauvegarde, fut battu, dépouillé et chassé [SAINT-SIMON, 29, 88]
Anciennement, lettres qu'on accordait à quelqu'un pour l'exempter de loger des gens de guerre.
Fig. Ce qui sert de garantie ou de défense contre un danger. Son obscurité lui servit de sauvegarde contre la proscription.
Il [Retz] a été reçu à Saint-Michel avec des transports de joie ; tout le peuple était à genoux, et le recevait comme une sauvegarde que Dieu leur envoie [SÉV., 194]
La philosophie, bien loin d'être, comme l'imbécile méchanceté l'en accuse, l'ennemie des rois et des peuples, est au contraire leur sauvegarde la plus assurée, par l'horreur qu'elle inspire pour la tyrannie qui rend les souverains odieux [D'ALEMB., Éloges, Vaux de St-Cyr.]
Se dérobe-t-il aux occasions dangereuses ?... fait-il d'une humble défiance de lui-même la sauvegarde de sa vertu ? [J. J. ROUSS., Hél. VI, 6]
Terme de marine. Tout cordage destiné à empêcher qu'on ne tombe à la mer. Sauvegardes du gouvernail, gros cordages qui le retiennent en cas d'accident.
Terme de relieur. Bande de papier blanc de la longueur du volume qu'on plie en deux et qu'on coud avant la garde du commencement, et après la garde de la fin de chaque volume ; elles servent à garantir les gardes ; on les enlève avant de terminer la reliure et au moment où l'on va coller les gardes sur les cartons.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    .....Et ne fay doute Qu'en ce cas [les dames] en ta sauvegarde Doient estre.... [MACHAUT, p. 115]
  • XVIe s.
    Ô combien lors ceux-là seront heureux, Qui se seront mis en sa sauvegarde ! [MAROT, IV, 229]
    Ayant conduit l'œuvre totale à chef, j'ai pris la hardiesse de la faire sortir soubs la sauve-garde de vostre très illustre nom [AMYOT, Ép. p. 21]
    De Saint-Denis le prince avoit saisi Argenteuil, Busanval et autres biquoques, les unes par escallade, les autres en y portant des sauvegardes, les autres d'emblée [D'AUB., Hist. I, 211]
    Les habitans peuvent demeurer en bonne protection et sauve-garde [ID., ib. II, 156]
    Sauve-garde n'est pas enfrainte par parole, mais par fait [LOYSEL, 796]

ÉTYMOLOGIE

  • Sauf, et garde : garde qui rend sauf ; wallon, sâv-gâr ; provenç. salvagarda, salvagardia ; espagn. salvaguarda ; ital. salvaguardia.

SAUVEGARDE2

(sô-ve-gar-d') s. m.
Deuxième division du genre monitor, renfermant des reptiles de ce genre distingués par l'absence de crêtes caudales et par une queue comprimée.

sauvegarde

SAUVEGARDE. n. f. Protection accordée par une autorité quelconque. Il est en la protection et sauvegarde du roi. Il s'est placé sous la sauvegarde de la justice. Le magistrat l'a pris sous sa sauvegarde.

Il se dit également du Titre, de l'écrit par lequel cette protection est accordée.

Il se dit figurément d'une Personne ou d'une chose qui sert de garantie, de défense contre un danger qu'on redoute. Venez avec moi; comme je redoute sa colère, vous serez ma sauvegarde. Son obscurité lui servit de sauvegarde contre la proscription.

sauvegarde

Sauvegarde, C'est la tuition et deffence en laquelle aulcun est tenu par aultruy, Tutela, Clientela, Protectio, Salui habitio. Ainsi on dict le roy avoir mis aucun, ses famille et biens en sa sauvegarde, Se tuitorem alicuius et familiae rerumque ipsius professum esse, Sauvegarde aussi est prins pour le pannonceau, c'est à dire, l'escusson aux armes de celuy qui nous a prins en sa sauvegarde, lequel est eslevé et affiché aux portes de celuy qui est receu et mis en ladicte sauvegarde, ou en posteaux fichez aux quarrefours et places publiques, si c'est un village ou communauté qui est receu en sauvegarde, en signe et pour marque d'icelle. On appelle aussi de ce nom les lettres sur ce octroyées par le prenant en sa sauvegarde, qu'on appelle plus proprement lettres de sauvegarde, Diploma clientelae.

La sauvegarde d'un Empereur, Roy, ou autre prince, officier et sergeant, Satelles, satellitis.

Mettre aucun en sa sauvegarde, In fidem suam accipere Bud. ex Liu.

Se mettre en la sauvegarde d'aucun, Dare se alicui, Dare se in alicuius clientelam, Commendare se alteri in clientelam, In custodiam alterius se tradere, Conferre se in fidem et clientelam alicuius.

Mis en la sauvegarde du Roy, avec inhibition et deffense de ne meffaire ne mesdire, sur peine d'amende, ou de punition corporelle, In praesidium fidei Regiae receptus, imperio inhibito, et interminatione mulctae aut fraudis capitalis. B.

Signifier une sauvegarde du Roy, Hominem sartum ac tectum cum familia sua ab inimico minaci, regio imperio tueri, vel diplomate regio. B.

Prendre en sa sauvegarde, In tutelam recipere.

Recevoir en sa sauvegarde, Recipere aliquem in fidem suam, et eum commendatum habere.

Recevoir une cité en sa sauvegarde, Recipere ciuitatem in fidem.

Synonymes et Contraires

sauvegarde

nom féminin sauvegarde
1.  Ce qui protège.
Traductions

sauvegarde

ביטחון (ז), הגנה (נ)backup, protection, safeguardrespaldo, apoyo, salvaguardiaBackup, Rettung, Unterstützungbackup, copia, salvaguardia, salvataggio, tutela, riservaاِحْتِياطِيّpodporastøtteεφεδρικό αρχείοtaustatukipodrškaバックアップ후원자back-upsikkerhetskopiwsparcieapoioзапасsäkerhetskopiaสนับสนุนyedekhậu thuẫn支持備份 (sovgaʀd)
nom féminin
1. protection la sauvegarde de l'environnement
2. fait de copier des informations faire la sauvegarde de fichiers

sauvegarde

[sovgaʀd] nf
[emploi, patrimoine, espèce, intérêts] → safeguard
sous la sauvegarde de → under the protection of
(INFORMATIQUE) (= opération) → saving (= fichier) → backup
copie de sauvegarde → backup copy