sayon

SAYON

(sè-ion, prononcé sa-ion au XVIe siècle d'après Palsgrave, p. 11) s. m.
Espèce de casaque ouverte, portée autrefois par les gens de guerre et par les paysans.
Le regard de travers, nez tortu, grosse lèvre, [il] Portait sayon de poil de chèvre Et ceinture de joncs marins [LA FONT., Fabl. XI, 7]
Quand on ne sait pas porter la pourpre, il ne faut pas l'accepter : mieux vaut alors le sayon de poil de chèvre [CHATEAUBR., Itin. partie 2e.]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Jean Daunoy estoit arme de toutes pieces ; avec ce, il avoit un sayon de cramoisi decouppé bien menu, sur son dit harnois [ANDRÉ DE LA VIGNE, Voyage de Naples de Ch. VIII, p. 147, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Quand ilz estoient parvenuz jusques en l'aage de douze ans, ilz ne portoient de là en avant plus de sayons [AMYOT, Lyc. 34]

ÉTYMOLOGIE

  • Saie.

sayon

SAYON. n. m. Saie, sorte de casaque ouverte que portaient anciennement les paysans, les soldats.

sayon

Sayon rayé de pourpre, Sagulum virgatum.