scepticisme

(Mot repris de scepticismes)
Recherches associées à scepticismes: sceptique

scepticisme

[ sɛptisism] n.m.
1. État d'esprit d'une personne qui est sceptique, qui doute de la véracité d'un fait, de la réussite d'un projet : Accueillir une nouvelle avec scepticisme incrédulité, méfiance
2. Doctrine philosophique qui repose sur le doute.

scepticisme

(sɛptisism)
nom masculin
état d'esprit d'une personne qui doute, qui ne croit pas accueillir une promesse avec scepticisme

SCEPTICISME

(sè-pti-si-sm') s. m.
Doctrine des philosophes qui doutent et qui examinent.
Le scepticisme est le premier pas vers la vérité [DIDER., Pens. philos. n° 31]
Le scepticisme ne convient pas à tout le monde, il suppose un examen profond et désintéressé [ID., ib. 24]
Il me semble que le scepticisme que certaines discussions historiques provoquent et entretiennent, n'est ni la moins douce ni la moins saine habitude que l'esprit humain puisse contracter [DAUNOU, Instit. Mém. sc mor. et pol. t. IV, p. 543]
Particulièrement, doctrine des philosophes pyrrhoniens.
Pyrrhon, disciple d'Anaxarque de la secte éléatique, exerça le premier cette philosophie pusillanime et douteuse, qu'on appelle de son nom pyrrhonisme, et, de sa nature, scepticisme [DIDER., Opin. des anc. philos. (philos. pyrrhonienne).]
Le scepticisme n'eut ni chez les anciens, ni chez les modernes, aucun athlète plus redoutable que Bayle [ID., ib.]
Il se dit, dans le langage général, de ceux qui affectent de douter de tout.
Ce scepticisme qui fut celui de Montaigne et de tant d'autres, leur laissait du moins du respect et même de la vénération pour le culte établi [GENLIS, Mères riv. t. III, p. 2, dans POUGENS]

REMARQUE

  • Scepticisme n'est pas ancien. " Pascal, non plus que Montaigne, ne se sert du mot de scepticisme, que nous employons aujourd'hui ; on trouve dans la Mothe le Vayer la sceptique, [...], mais non le scepticisme, " HAVET, Pensées de Pascal, t. I, p. 45. La table de Bayle, édit. de 1715, donne : " sceptique, scepticisme, cherchez pyrrhoniens ; " mais à Pyrrhon on ne trouve pas scepticisme.

SYNONYME

  • SCEPTICISME, PYRRHONISME. Le scepticisme a un sens plus étendu que le pyrrhonisme, qui est la philosophie de Pyrrhon. Autrefois on n'avait que le mot pyrrhonisme ; et on confondait les deux nuances. Aujourd'hui le septicisme s'applique surtout à ce qu'on ne sait pas, par exemple l'essence des choses. Il se prend aussi quelquefois pour pyrrhonisme.

ÉTYMOLOGIE

  • Sceptique.

scepticisme

SCEPTICISME. n. m. Doctrine, sentiment des philosophes dont le dogme principal est de douter, de n'affirmer rien, de tenir leur jugement en suspens sur chaque chose.

Il se dit, dans le langage courant, de la Disposition d'esprit des personnes qui affectent de douter de tout. Cet homme se pique de scepticisme. Il porte dans l'histoire un scepticisme qui lui fait révoquer en doute les faits les plus avérés.

scepticisme


SCEPTICISME, s. m. SCEPTIQUE, adj. et subst. [Sèpticisme, tike: 1re è moy. dern. e muet.] Ils se disent d'une Secte qui doutait de tout. "On afiche aujourd'hui le scèpticisme: on adopte, ou l' on fait semblant d'adopter une Philosophie Sceptique, de suivre les principes des Sceptiques. "Ces hommes qui dogmatisent avec hauteur, en se donnant pour Sceptiques. PAL. — Ils sont synonymes de Pyrrhonisme, Pyrrhonien.

Synonymes et Contraires

scepticisme

nom masculin scepticisme
1.  Fait de douter sur le plan religieux.
incrédulité, incroyance, irréligion.
Traductions

scepticisme

scepticisme

scepticisme

Skepsis

scepticisme

ceticismo

scepticisme

scetticismo

scepticisme

skepsis

scepticisme

[sɛptisism] nmscepticism
le scepticisme ambiant → the prevailing scepticism