sec

sec, sèche

adj. [ lat. siccus ]
1. Qui ne renferme pas d'eau ; qui n'est pas ou plus mouillé ; qui a perdu son élément liquide : Un sol sec
aride ; boueux : Le linge est enfin secAttendez que la peinture soit sèche
humide : Attendez que la peinture soit sèche
2. Qui est sans humidité ambiante ; qui reçoit peu de pluies : À conserver dans un endroit frais et sec
humide : Un climat secLa saison sèche.
pluvieux : La saison sèche.
3. Qui a perdu son humidité naturelle, sa fraîcheur ; se dit d'aliments qu'on a laissés se déshydrater ou qu'on a soumis à un traitement spécial pour les conserver : Du bois sec
vert : Les légumes et les fruits secsDu saucisson sec.
frais : Du saucisson sec.
4. Qui n'est pas additionné d'eau : Un whisky sec
5. Se dit d'une partie de l'organisme qui manque des sécrétions appropriées : Avoir la bouche sèche. Des cheveux secs
6. Qui n'est accompagné d'aucun complément : Du pain sec. Un vol aller et retour sec
un trajet en avion qui ne comprend que le transport, sans autre prestation annexe
7. Se dit d'un son bref, mais vif, sans ampleur ni résonance : Un claquement, un bruit secs.
8. Se dit d'une manière de parler brusque, rude : Il a refusé d'un ton sec
brutal, cassant : Il nous a adressé un bonjour tout sec
9. Qui manque de douceur, d'ampleur et d'ornements : Une présentation un peu sèche des conclusions
10. Qui est maigre, dépourvu de graisse : Un homme grand et sec
11. Qui est dépourvu de chaleur, de générosité, de sensibilité : Un cœur sec
À pied sec,
sans se mouiller les pieds : Traverser un cours d'eau à pied sec.
Coup sec,
coup donné vivement en retirant aussitôt la main ou l'instrument.
Être au pain sec,
n'avoir que du pain comme aliment.
Guitare sèche,
guitare dont le son n'est pas amplifié électriquement.
Perte sèche,
perte qui n'est atténuée par aucune compensation.
Regarder d'un œil sec,
sans être ému, sans ressentir de pitié.
Régime sec,
Fam. régime sans alcool.
Toux sèche,
toux sans expectorations (par opp. à toux grasse).

sec

adv.
D'une manière rude, brusque : Freiner sec
Aussi sec,
Fam. immédiatement et sans la moindre hésitation : Elle a téléphoné aussi sec aux pompiers.
Boire sec,
boire abondamment des boissons alcoolisées.
En cinq sec,
rapidement.
Rester sec,
Fam. être incapable de répondre à une question.

sec

n.m.
Lieu qui n'est pas humide : Il pleut trop, restons au sec
à l'abri
À sec,
sans eau : Un ruisseau à sec (= tari). Un nettoyage à sec ; fam., sans argent : Je n'irai pas avec vous, je suis à sec ; à court d'idées : Ce sujet ne m'inspire pas, je suis à sec.
Se mettre au sec,
en marine, échouer son bateau.

sec

SEC, ÈCHE. adj. Qui a peu ou point d'humidité. Sec comme du bois. Sec comme une allumette. Un terrain sec et sablonneux. Un pays sec. L'été a été fort sec. Il fait un temps bien sec. L'air est très sec. Un froid sec.

Il est opposé à Vert, frais, lorsqu'on parle des Herbes, des plantes. Des herbes sèches. Du fourrage sec. Des haricots secs. Cet arbre est tout sec, il est mort. Des branches sèches. Des feuilles sèches. Des fleurs sèches. Du bois sec.

Il se dit également de Certaines choses dont on a fait évaporer les éléments humides. Des fruits secs. Des raisins secs. Du poisson sec. De la morue sèche.

Confitures sèches, Fruits confits, conservés hors du sirop.

SEC se dit encore par opposition à Moite, mouillé, onctueux, gras, etc. Avoir la bouche sèche, la langue sèche, la gorge sèche, les lèvres sèches. Avoir la peau sèche, les mains sèches. Ophtalmie sèche. La peinture de ce lambris n'est pas encore bien sèche. Ces plâtres sont très secs. Plier du linge quand il est sec. Les chemins sont secs.

Passer une rivière; un ruisseau à pied sec, Traverser le lit d'une rivière, d'un ruisseau lorsqu'il n'y a point d'eau, ou lorsqu'il y en a si peu qu'en mettant le pied sur quelques pierres on ne se mouille pas.

Voir, regarder quelqu'un, quelque chose d'un oeil sec, Sans s'attendrir, sans verser de larmes.

Avoir une toux sèche, Tousser sans cracher.

Ce cheval a la tête sèche, Il n'a pas la tête chargée de chair. Il a les jambes sèches, Il a les jambes nerveuses, peu chargées de chair. On dit, dans un sens analogue : Un homme sec, un grand homme sec et substantivement, dans le langage familier, Un grand sec, Un homme grand et maigre.

Vin sec, Vin qui n'est pas liquoreux, qui n'est pas moelleux.

Pain sec, Du pain pour tout aliment. Manger son pain sec, manger du pain tout sec. On l'a mis au pain sec et à l'eau.

Régime sec, Régime alimentaire qui consiste à ne pas boire pendant les repas.

En termes de Maçonnerie, Muraille de pierres sèches, Muraille faite de pierres mises l'une sur l'autre, sans mortier, plâtre ou ciment. On dit de même : Construire en pierres sèches. Conduit de pierre sèche.

En termes de Gravure, Graver à la pointe sèche, Faire des traits ou des hachures sur la planche avec une pointe aiguë, au lieu de se servir d'un burin, et sans employer l'eau-forte.

SEC s'emploie aussi figurément et signifie Qui n'a pas de moelleux, pas de douceur. Des manières sèches. Une réponse sèche. Parler, répondre d'un ton sec. Un refus tout sec.

Une âme sèche, Une âme froide et peu sensible. On dit de même : Un coeur sec. Cet homme est sec, Il manque de sensibilité, de tendresse, de bonne grâce.

Un esprit sec, Un esprit dénué d'agrément. Cet auteur, ce poète est sec, Il manque de grâce. Ce style est sec, Il est dépourvu d'ornements, il est sans charme. On dit dans un sens analogue : Cette narration est bien sèche. Une morale sèche et rebutante.

Cette matière est sèche, Elle offre peu de ressources pour la traiter avec agrément, avec intérêt.

Coup sec, Coup donné avec promptitude, sans rester sur l'objet.

Bruit sec, Bruit qui n'a pas de prolongement.

Perte sèche, Perte entière et sans compensation. Il avait mis vingt mille francs dans cette entreprise, il en retirera tout du plus le quart, c'est une perte sèche de quinze mille francs.

En termes de Peinture et de Sculpture, Un ouvrage sec, Un ouvrage où les contours sont marqués durement, sans agrément et sans moelleux. On dit dans un sens analogue : Des contours secs, un coloris sec, une manière sèche.

En termes de jeu de Cartes, Avoir un atout sec, un manillon sec, L'avoir tout seul. Jouer une partie d'écarté en cinq sec, La disputer en cinq points.

Fig. et fam., En cinq sec, Rapidement, sans traîner. Régler une affaire en cinq sec.

SEC s'emploie aussi comme nom masculin pour désigner Ce qui est sec, ce qui n'est pas humide. Le sec et l'humide.

Il se dit particulièrement pour désigner du Fourrage sec, c'est-à-dire le Foin, la paille et l'avoine. Donner du sec aux chevaux. Mettre des chevaux au sec.

SEC signifie aussi Endroit sec. Il faut tenir ce produit au sec.

En termes de Marine, Se mettre au sec, S'échouer.

SEC s'emploie encore comme adverbe dans ces locutions : Boire sec, Bien boire, boire sans eau; Répondre sec, parler sec à quelqu'un, Lui faire une réponse rude, brusque, rebutante.

Tout sec, Uniquement, absolument, sans plus ni moins. Cette terre lui donne tout sec dix mille francs de revenu.

À SEC, loc. adv. Sans eau. Mettre un étang, un fossé à sec. Les fossés sont à sec. Un bras de la rivière est resté à sec.

Fig. et fam., Être à sec, se trouver à sec, N'avoir plus d'argent.

En termes de Marine, À sec de toile se dit d'un Navire qui a serré toutes ses voiles.

sec

Sec, voyez Seicher.

sec

Sec, Siccus, Torridus, Aridus.

Sec de nature, Siccaneus.

Devenir sec, et se seicher, Arescere, Inarescere, Adarere, Exarescere.

Estre sec, ou devenir sec, Arere, Exarere.

Tirer à sec un navire, c'est le tirer à terre, et le mettre sur le sec, pour le poisser, ou calfutrer, ou refaire, Subducere nauem. Liu. lib. 23.

sèc


SèC, SèCHE, adj. SèCHE, s. f. SèCHEMENT, adv. SèCHER, v. act. et neut. SèCHERESSE, s. f. [1re è moy. excepté dans les tems du verbe dont la terminaison est masculine, et où l'é est fer. Sécher, il séchait, nous séchions, séchant, etc. Devant l'e muet, la 1re est un è moy. Il sèche, il sèchera, etc. = On a écrit autrefois, et quelques-uns écrivent encôre aujourd'hui;seiche, seicher, etc.] Sec est 1°. qui a peu, ou qui n'a point d'humidité. "Terrein Sèc. "Herbes sèches. "L'été a été fort sèc; il n' y a pas eu de pluie. "Avoir un tempérament sèc. = 2°. Qu'on a fait sécher. "Fruits, raisins sècs; confitûres sèches. = 3°. Qui n'est pas moite, mouillé. "Avoir le gosier sèc; la bouche, la langue sèche. "Plier du linge quand il est bien sèc. "Avoir la peau sèche. "Les chemins sont sècs; les rûes sont sèches. = 4°. En parlant des persones et de ce qui y a raport: dur, qui n' est point afable, gracieux: "Cet homme est bien sèc; il a les manières bien sèches; il nous a fait un compliment fort sèc. "Réponse, réprimande sèche. = 5°. En parlant des Auteurs et de leurs ouvrages: style sèc, dépourvu d'ornemens. Auteur, Poète sèc, qui n'est ni abondant en pensées, ni riche en expressions. Matière sèche, qui ne fournit pas. = 6°. S. m. "Le sèc et l'humide. Voy. VERD. = 7°. Sèc, adv. "Boire sèc, sans eau.
   Vous buvez sèc, dit-on, moi je n'y laisse rien.
       DEST. le Glor.
— Répondre, parler sèc à, etc. Sèchement. = À~ sèc, adv. Être à sèc: "À~ droite est un puits, qui est à sèc; où il n'y a point d'eau. — Figurément, le Poète est à sèc, il ne sait plus que dire. = Mettre {C537b~} à sèc: épuiser. "Mettre un étang, un fossé à sèc. "Ses profusions mirent ses cofres à sec. D'AVR. Destouches dit sèc, pour à sèc. "Il ala risquer cette somme sur deux ou trois cartes: il fut sèc, en moins de tems que je ne vous en parle. Dans le style famil. on dit l'un et l'aûtre: mais à sèc vaut mieux. — Regnard dit aussi: il est sèc, pour, il est à sèc.
   SèCHE, poisson de mer qui jette une liqueur noire, et qui a sur le dôs un ôs dur et lisse
   SèCHEMENT, 1°. En lieu sec: "Il faut tenir les confitûres sèchement. L'usage en est borné en ce sens. = 2°. D'une manière sèche, rebutante, rude, incivile. "Parler, répondre sèchement.
   SèCHER, act. Rendre sèc. "Le Soleil sèche les prairies: le vent a séché les chemins. = Mettre à sèc. "La chaleur a séché les ruisseaux. — Figurément, sécher les larmes, consoler. = V. n. Devenir sèc. "Les arbres sèchent: cela sèche trop: ne le laissez pas tant sécher. = Sécher sur pied se dit au propre, des arbres; et au figuré, d'une persone qui se consume d'ennui, de tristesse. * Rousseau dit, sécher sur le pied: Nous séchions sur le pied: retranchez le. = On dit aussi, sécher d'ennui, de langueur, de tristesse, etc. "Pompée en sèche de dépit. Cic. à Atticus. Mongault: et sécher de douleur avec de et l'infinitif. "Je sèche de douleur de voir périr des âmes, pour lesquelles J. C. a répandu son sang. Lettres Édifiantes. * La Baumelle dit sécher tout seul, ce qui n'est pas bien. "Elle voyoit la vertu, et séchoit de l'avoir abandonée.
   SèCHERESSE; état, qualité de ce qui est sèc. Il se dit au propre et au figuré. "La sècheresse de la terre, de la langue. "Il a fait une grande sècheresse cette année. "Il y a beaucoup de sècheresse dans ce discours, dans cet ouvrage, dans cet Auteur. Voyez SèC. = Sècheresse se dit quelquefois en matière de piété, et signifie l'état d'une âme qui ne sent point de consolation dans les exercices de la dévotion. "Dieu la laissa long-tems dans cet état de sècheresse, pour l'éprouver, pour la purifier.

Synonymes et Contraires
Traductions

sec

(sɛk)

sèche

(sɛʃ)
adjectif
1. qui ne contient pas de liquide, pas d'eau du bois sec des légumes secs des vêtements secs
2. sans pluie un hiver sec
3. dur, peu aimable répondre d'un ton sec
4. rapide et qui ne dure pas donner un coup sec
5. vin qui contient peu de sucre

sec


adverbe
avec rapidité et violence frapper sec

sec

trockendry, dried, blasted, curtdroog, dorחרב (ת), יבש (ת), יובשני (ת), צחיח (ת), צנום (ת), צפוד (ת), יָבֵשׁ, יוֹבְשָׁנִי, צָחִיחַsuchýsecoasciutto, seccosuchysecoξερός, ξηρός, στεγνόςсухойجافّtørkuivasuh乾燥した마른tørrtorrแห้งkurukhô干燥的СЕК masculin
1. à l'abri de l'eau mettre qqch au sec
2.
a. qui n'a plus d'eau une rivière à sec
b. figuré qui n'a plus d'argent être à sec

sec

[sɛk, sɛʃ]
adj
[vêtement, cheveux, route] → dry
Mon jean n'est pas encore sec → My jeans aren't dry yet.
à pied sec → without getting one's feet wet
un shampoing pour cheveux secs → a shampoo for dry hair
[raisins, figues] → dried
des figues sèches → dried figs
(sans eau ni glaçons) [whisky] → neat, straight
Un malt se boit sec → A pure malt should be drunk neat., A pure malt should be drunk straight.
[démarrage, secousse] → sharp, sudden
un coup sec → a sharp blow
d'un coup sec → sharply
[personne] → spare, lean
[réponse, ton] → sharp, curt
avoir le cœur sec → to be cold-hearted
nm
"tenir au sec" → "keep in a dry place"
à sec [rivière] → dried up; [personne] (à court d'argent)broke
adv
(avec intensité) [taper, frapper] → hard
boire sec → to knock it back, to drink heavily
Il buvait sec, le vieux → The old boy could really knock it back.
(= brusquement) [démarrer] → sharply