semaine

semaine

n.f. [ lat. septimana, de septem, sept ]
1. Période de sept jours consécutifs du lundi au dimanche inclus : Elle partira au début de la semaine prochaine. Les éboueurs passent trois fois par semaine.
2. Cette période, consacrée aux activités professionnelles ; ensemble des jours ouvrables : Elle a une semaine très chargée. En semaine, ils se lèvent tôt. La semaine de 35 heures.
3. Suite de sept jours consécutifs sans considération du jour de départ : Le record du tour du monde est battu d'une semaine. Je l'avais rencontrée deux semaines avant.
4. Salaire hebdomadaire : Recevoir sa semaine.
5. Période de sept jours consacrée à une activité humanitaire, commerciale, etc. : La semaine de la sécurité routière.
À la petite semaine,
Fam. sans plan d'ensemble, au jour le jour : Une politique économique à la petite semaine.
Être de semaine,
être de service pendant la semaine en cours.
Fin de semaine,
au Québec, week-end.

SEMAINE

(se-mè-n') s. f.
Période de sept jours, du dimanche au samedi inclusivement. Je l'ai vu la semaine dernière. Prêter à la petite semaine, tirer un intérêt usuraire de sommes prêtées à de courtes échéances.
Il y a [en Angleterre] une limitation [d'intérêt] non-seulement pour les prêts hypothécaires, mais aussi pour les prêts au-dessous de 10 livres sterling, qui sont considérés comme des prêts à la petite semaine [, Enquête sur le taux de l'intérêt de l'argent (1865), t. I, p. 17]
La semaine des trois jeudis, un temps qui ne viendra jamais. Il vous payera la semaine des trois jeudis. En semaine se dit, par opposition à dimanche, d'un jour ouvrable. En semaine les bals publics sont plus tranquilles que les dimanches et jours de fête.
Suite de sept jours que l'on commence à compter de quelque jour que ce soit. Il y aura jeudi trois semaines qu'il est malade.
....Ce sont quatre semaines, Si je sais compter, toutes pleines [LA FONT., Fabl. VIII, 27]
Depuis plus d'une semaine Je n'ai trouvé personne à qui rompre les os [MOL., Amph. I, 2]
Tancrède a été fait, comme Zaïre, en trois semaines ; nous avons des témoins [VOLT., Lett. Mme d'Argental, 18 juin 1759]
Il se dit d'une fonction pour laquelle on alterne de semaine en semaine avec un ou plusieurs autres. Il est de semaine. Il entre en semaine. Il est sorti de semaine.
Ils avaient alternativement chacun la semaine pour aller aux provisions, faire la cuisine et balayer la maison [J. J. ROUSS., Conf. X]
Je pars pour Versailles après souper ; ma semaine commence demain ; quel ennui ! je suis excédée d'avance [GENLIS, Théât. d'éduc. la Bonne mère, I, 3]
Fig.
Je ne trouve pas qu'il [la Garde] pratique bien la générosité et la reconnaissance ; je voudrais que ces vertus eussent leur semaine aussi bien que les autres [SÉV., 4 déc. 1689]
La semaine sainte, la semaine qui précède la fête de Pâques.
À l'approche de la semaine sainte, je vais passer quelque temps dans un couvent de religieuses pour me préparer à la solennité de Pâques [STAËL, Corinne, IX, 2]
Semaine sainte, livre qui contient l'office de la semaine sainte et souvent aussi celui de la semaine après Pâques (on met une majuscule à Semaine). On distribuait des heures à l'usage de la chapelle du roi et des Semaines saintes aux personnes qui avaient des dignités ou des charges d'un certain rang à la cour.
Si vous voyez l'abbé de Coislin, dites-lui qu'on m'a apporté de sa part une très belle Semaine sainte, et que j'ai beaucoup d'impatience d'être à Versailles pour lui en faire mes très humbles remerciements [RAC., Lett. à son fils, XVIII]
Semaine grasse, celle qui précède le dimanche gras.
Travail qu'un ouvrier fait pendant une semaine. Mettre ce jardin en état serait la semaine de trois hommes.
Payement de travail de la semaine. Recevoir sa semaine.
Petite somme donnée à un enfant pour ses menus plaisirs de la semaine.
Chez les Juifs, semaine d'années, intervalle de sept ans qui sépare deux années sabbatiques.
Nous avons vu que ces semaines, réduites en semaines d'années selon l'usage de l'Écriture, font quatre cent quatre-vingt-dix ans [BOSSUET, Hist. II, 4]
Là commence, avec la 70e semaine de Daniel, la prédication de Jésus-Christ ; Daniel l'avait séparée des autres comme la semaine où l'alliance devait être confirmée [ID., Hist. I, 10]
10° Bague dite semaine.
11° Males semaines, purgations menstruelles des femmes. On dit aussi au singulier : avoir sa male semaine.

PROVERBE

    Il y a plus de jours que de semaines.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Mainte longue semaine Trai [je passe], quant [je] sui loing de li [d'elle] [, Couci, VIII]
  • XIIIe s.
    Ce fu par un lundi, au chief de la semaine [, Berte, L]
    Ne plede on pas quant on vient au jour ne en la saison d'aoust, ne de vendanges, n'en la semaine peneuse, n'en la semaine de Pasques... [BEAUMANOIR, II, 33]
    Donné à Ostun le jeusdi après les trois semeignes de Pasques [DU CANGE, Pascha.]
  • XVe s.
    Amours, une fois la sepmaine C'est raison que vous reposez [CH. D'ORL., Rondel 42]
  • XVIe s.
    S'ils sont bons selon votre desir, vous les aimez bien ; s'ils font la moindre faute du monde, ils ont perdu le labeur de leur semaine par un samedi [MARG., Nouv. XXXVII]
    La semaine des trois jeudis, trois jours après jamais [OUDIN, Curios. franç.]
    Vous l'aurez la semaine qui vient, elle n'est pas passée [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, essemangne ; bourguig. semeigne ; wallon, samainn ; provenç. setmana, septmana, semmana ; espagn. et portug. semana ; ital. semmana, settimana ; du lat. septimana, dérivé de septimus, qui vient de septem, sept.

semaine

SEMAINE. n. f. Période de sept jours, qui commence le dimanche pour finir le samedi. Une semaine entière. On y travaillera la semaine prochaine. J'y suis allé la semaine dernière. L'année est composée de cinquante-deux semaines et un ou deux jours. Au bout, à la fin de la semaine. La semaine de la Passion.

Semaine sainte, Semaine qui précède Pâques.

Prêter à la petite semaine, Tirer un intérêt exorbitant d'une petite somme remboursable à un terme très court.

Fig. et fam., La semaine des quatre jeudis, Jamais. Il le paiera la semaine des quatre jeudis.

SEMAINE se dit aussi en parlant de Certaines fonctions dont on est chargé à son tour pendant une semaine. Être de semaine. Cet officier ne peut s'absenter, parce qu'il est de semaine. Le sergent de semaine. Le vicaire de semaine.

Il se dit aussi d'une Suite de sept jours que l'on commence à compter de quelque jour que ce soit. J'ai passé à la campagne une semaine entière. Il y aura jeudi trois semaines qu'il est malade. Il arrivera d'aujourd'hui en trois semaines.

Il se dit encore de la Série de six jours pendant lesquels on travaille, à l'exception du dimanche. Travailler pendant la semaine et se reposer le dimanche.

Semaine anglaise, Semaine où le temps du repos hebdomadaire commence dès le samedi à midi.

SEMAINE se dit aussi du Paiement que les ouvriers reçoivent du travail de leur semaine. Cet ouvrier recevra demain sa semaine. Il a mangé sa semaine en un tour.

Il se dit aussi de la Petite somme que l'on donne à un enfant pour ses menus plaisirs de la semaine.

semaine


SEMAINE, s. f. SEMAINIER, IèRE, s. m. et f. [Semène, ménié, niè-re: 1re e muet, 2e è moy. au 1er, é fer. aux deux aûtres; 3ee muet au 1er, é fer. au 2d, è moy. et long au 3e.] Semaine, suite de sept jours, à comencer par le dimanche. "L'année est composée de 52 Semaines. "Cette semaine, la semaine prochaine. = Faire sa semaine, être de semaine, ou en semaine; être en fontion à son tour, pendant une semaine. On le dit surtout des chanoines, des Religieûses, des vicaires de Paroisse, etc. La 1re de ces expressions est dans Richelet; l'Acad. ne met que les deux aûtres. = Semaine ne signifie quelquefois que sept jours, que l' on comence à compter à quelque jour de la semaine que ce soit. "J'ai été une semaine à la campagne, trois semaines en route. On dit quinze jours, un mois plutôt que deux ou quatre semaines. = C'est aussi le travail qu'un homme peut faire dans une semaine: cet ouvrage est la semaine de quatre hommes; et le payement de ce travail. "Payez lui sa semaine. "Dans un seul jour il a mangé sa semaine.
   SEMAINIER, IèRE, Celui, celle qui est de semaine. Voy. plus haut. * Dans les provinces méridionales, on dit Semanier: c'est que dans l'idiome du pays la semaine s'apèle semane.

Traductions

semaine

Wocheweek, septet, wage, weeklyweekשבוע (ז), שָׁבוּעַ, שבועsetmanatýdenugeεβδομάδα, βδομάδαsemajnosemanaviikkoseptimanamingguvikasettimana週, 週間septydzieńsemanasăptămânăнеделяtýždeňveckahafta星期, أُسْبُوعtjedanukeหนึ่งสัปดาห์tuầnседмица (səmɛn)
nom féminin
période de sept jours en semaine à la fin de la semaine la semaine prochaine

semaine

[s(ə)mɛn] nf
(= période) → week
en semaine → during the week, on weekdays
à la petite semaine → from day to day
(= salaire) → week's wages, weekly pay
semaine sainte nf
la semaine sainte → Holy Week