semblance

SEMBLANCE

(san-blan-s') s. f.
Terme vieilli. Extérieur, ressemblance.
Passerat fut un dieu sous humaine semblance [RÉGNIER, Sonn. I]
De cela seul que Dieu m'a créé, il est fort croyable qu'il m'a en quelque façon produit à son image et semblance [DESC., Médit. III, 24]
Elle [Mme de Coligny] le veut faire [son enfant] à l'image et semblance de sa cousine de Grignan [BUSSY, Lett. à Mme de Sévigné, 26 déc. 1675, dans SÉV. t. IV, p. 302, édit. RÉGNIER]
Il me semble que vous deviez vous contenter que votre fille fût faite à son image et semblance [du coadjuteur d'Arles] [SÉV., à Mme de Grignan, 16 mars 1672]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    En semblance de vin et d'ewe fait user Deus son sanc par le mund pur les anemes [âmes] salver [, Th. le mart. 159]
  • XIIIe s.
    Tu es de la semblance à la gent antechriste [, Berte, XCII]
  • XIVe s.
    Les fors ont semblance de fureur ; car fureur est très impetueuse quant as perils [ORESME, Éth. 86]
  • XVe s.
    Ils n'estoient ni angels ni esprits, mais hommes formés à la semblance de leur seigneur [FROISS., II, II, 106]
  • XVIe s.
    Comment connoissent-ils la semblance de ce de quoi ils ne connoissent pas l'essence ? [MONT., III, 318]
    Orgueilleuse semblance monstre folle cuidance [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Semblant ; provenç. semblansa, semlansa ; espagn. semblanza ; ital. sembianza.

semblance

Semblance. s. f. Image, figure de quelque chose. Il n'a guere d'usage que dans cette phrase, Dieu a fait l'homme à son image & semblance.

semblance

Semblance, Similitudo, Simulachrum, Effigies, Species.

Semblance d'aucun, Imago.

Semblance et representation de quelque chose, Idolum idoli.

La semblance des choses que nostre pensée à conceuës, Spectrum.

Quelque semblance et approche de diverses choses, Diuersarum rerum vicinia.

Quelques semblances de vertus, Simulachra virtutum.

Quelque semblance de verité, Veritatis vmbra.

Les statues et images sont la semblance du corps, Statuae et imagines simulachra sunt corporum.

Faire à la semblance d'un autre, Effingere.

Monstrer la semblance d'aucune vertu, Representer, Exemplum ac effigiem virtutis alicuius reddere.

Porter la semblance d'un autre, Formam alterius gerere.

Prendre la semblance d'estre vieil, AEtatem accipere.

Porter la semblance du pere, Paternam speciem gerere.

Prendre en sa pensée la semblance d'aucune chose, Imaginari.

Le miroir rend la semblance d'une personne, Speculum imaginat, Imaginem exprimit, aut reddit.

A la semblance, ou à la façon et maniere de, etc. Ad effigiem Macedoniae chlamydis.