serré

serré, e

adj.
1. Se dit d'un vêtement trop ajusté, collé au corps : Une veste serrée
2. Se dit de ce qui est constitué d'éléments très rapprochés : Une écriture serrée
compact, dense ; aéré : Partir en rangs serrés. Un score très serré
avec un faible écart
3. Fig. Qui est fondé sur la rigueur, la précision et la tolérance : Une négociation serrée
4. Qui offre peu de latitude, de choix, de possibilités : Un emploi du temps serré
plein ; libre : Un budget serré
5. Qui a des difficultés financières : Nous sommes serrés en ce moment
Café serré,
café express très fort, tassé (par opp. à allongé).
adv.
Avec prudence et application : Jouer serré
en calculant soigneusement

serre

SERRE. n. f. Lieu clos et couvert de vitrages où, pendant l'hiver, on renferme les arbres ou plantes qui craignent la gelée. Retirer, sortir les orangers de la serre; les rentrer dans la serre.

Serre chaude, Serre où l'on entretient une température permettant d'obtenir des fruits ou des légumes avant la saison, et de conserver des plantes exotiques qui ne supportent pas notre climat. On n'obtient ce fruit-là que dans la serre chaude. Un fruit de serre chaude. On est dans cet appartement comme dans une serre chaude.

Fig., Culture en serre chaude se dit de Procédés artificiels dont on se sert pour hâter l'éclosion de talents auxquels on ne laisse pas le temps de se développer naturellement. C'est un fruit de serre chaude.

SERRE se dit aussi du Pied des oiseaux de proie, qui s'appelle Main en termes de Fauconnerie. L'aigle a les serres très fortes. Cet oiseau de proie tenait une perdrix dans ses serres.

serre


SERRE, s. f. SERRÉMENT, adv. SERREMENT, s. m. SERRER, v. act. [Sêre, réman, reman, ré: 1re ê ouv. l'r se prononce fortement. 2e e muet au 1er et au 3e, é fer. au 2d et au dern.] Serre, est 1°. lieu couvert, où, pendant l'hiver, on serre les arbres et les plantes, qui ont le plus besoin d' être à couvert de la gelée. * Dans certaines Provinces, on dit serve, mais mal. = 2°. Pied des oiseaux de proie. "Les serres d'une aigle, d'un milan. = En st. famil. on dit d'un homme, qui a la main extrêmement forte, qu'il a la serre bone. On le dit, dans un autre sens, d'un avâre, d'un lârron, d'un concussionaire. = 3°. L'action de serrer, de presser les raisins: la première, la seconde serre. = 4°. Serre entre dans la composition de deux mots. — Serre-file, le soldat, qui est le dernier de sa file. — Serre-papiers, arrière cabinet, ou, armoire, où l'on serre des papiers.
   SERRÉMENT, avec trop d'économie. "Il vit fort serrément.
   SERREMENT ne se dit que dans ces phrâses: serrement de main, serrement de coeur. "Il m'a témoigné son amitié par un serrement de main. "Je n'y puis penser qu'avec un serrement de coeur inexprimable. Th. d'Éduc. * Rollin en a étendu l'usage. "Toute la force de la phalange consistoit dans l'union étroite de ses parties, dans le serrement de ses rangs.
   SERRER, 1°. Étreindre, presser. "Serrer un cordon, les sangles d'un cheval. = FIG. Serrer les noeuds de l'amitié. = En st. famil. Serrer les pouces à quelqu'un, le contraindre, à force de tourmens ou de menaces, à dire la vérité. — Lui serrer le bouton, le presser vivement sur quelque chôse. = 2°. Joindre, mettre prês à prês. "Serrer les rangs, les files. "Se serrer les uns contre les aûtres. = Serrer l'écriture, les lignes. — Serrer les dents. — Serrer les voiles, les plier. = Serrer quelqu'un de prês, le poursuivre vivement. = Serrer son style, retrancher ce qu'il y a de superflu dans les mots ou dans les pensées. = 3°. Mettre à couvert, enfermer. "Serrer les foins, les blés.
   SERRÉ, ÉE, partic. et adj. "Drap bien serré, style serré. = Serré, concis, précis. (Syn.) On est concis, en employant le moins de mots qu'il est possible; on est précis en employant le mot propre, ou celui, qui rend exactement notre idée; on est serré en retranchant les propositions intermédiaires, les mots et les phrâses synonimes. L'Ab. Trublet. = Avoir le coeur serré, saisi de douleur; le ventre serré, constipé. = Homme serré, avâre. = Serré, adv. Bien fort. "Il a gelé bien serré. Mentir bien serré, etc. Jouer serré, ne jouer qu'à beau jeu et ne pas hazarder volontiers.

Synonymes et Contraires

serré

adjectif serré
1.  Qui colle au corps.
3.  Qui comporte de la rigueur.
4.  À l'étroit dans un vêtement.
Traductions

serré


serrée

tight, talon, careful, cramped, lean, dense, packedאפוץ (ת), הדוק (ת), חפוס (ת), לפות (ת), מהודק (ת), צר (ת), קפוץ (ת), קצוץ (ת), הָדוּק, מְהֻדָּק, צַרstrak, dicht op elkaar, ingeklemd, kort en krachtig, krap, nauw, smal, compact, dicht, gedrongen, scherperatσφιχτόςristretto, stringente, strettoضَيِّق, مُحْكَمpevný, těsnýstramstraffajustado, apretadokireä, tiukkačvrst, zategnutきつい, ぴんと張った꼭 끼는, 꽉 조여 있는knytte, stramciasny, wąskiapertadoнатянутый, тугойfast, tajtแน่น ตึง, คับแน่นsıkıchật, chặt紧的 (seʀe)
adjectif
1. qui est très près du corps une jupe serrée
2. très près les uns des autres Nous étions très serrés dans le bus.
3. rendu plus étroit un nœud serré
4. sport où les joueurs, les équipes sont de force égale un match serré

serré

[seʀe]
adj
(= étroit) [habits] → tight
Mon pantalon est trop serré → My trousers are too tight.
[tissu] → closely woven; [réseau] → dense; [écriture] → close; [passagers] → (tightly) packed; [café] → strong
avoir la gorge serrée (fig) → to have a lump in one's throat
[lutte, match] → closely-fought, tight
Ça a été un match serré → It was a closely-fought game., It was a tight game.
adv
jouer serré → to play a close game
écrire serré → to have a cramped hand
serre chaude nfhothouse
serre froide nfunheated greenhouse