serviable

serviable

adj.
Qui rend volontiers service : Adressez-vous à elle, elle est très serviable obligeant, prévenant

SERVIABLE

(sèr-vi-a-bl') adj.
Qui aime à rendre service.
Que viens-tu faire ici ? - Ce que je fais partout ailleurs : m'entremettre d'affaires, me rendre serviable aux gens [MOL., l'Avare, II, 5]
C'était [Villacerf] un homme brusque, mais franc, vrai, droit, serviable et très bon ami [SAINT-SIMON, 70, 159]
Mme Dorsin voyait tout, songeait à tout, devenant plus serviable et se croyant obligée de le devenir à mesure qu'elle vous obligeait [MARIV., Marianne, 5e part.]
Souffrez que je vous dise que vous êtes d'autant plus obligé d'avertir Linant [précepteur chez Mme du Châtelet] d'être modeste, humble et serviable, que ce sont vos bontés qui l'ont gâté [VOLT., Lett. Cideville, 22 fév. 1736]
Dans le monde on n'est jamais opprimé, quand on est constamment ami serviable et dangereux ennemi [GENLIS, Mères riv. t. II, p. 240, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et s'ele chiet [tombe] en maladie, Droit est, s'il puet, qu'il s'estudie En estre à li moult serviables, Por estre après plus agreables [, la Rose, 9903]
  • XIVe s.
    Le pueple auquel il avoient esté aydans et serviables [BERCHEURE, f° 35, recto.]
    Et touz jours ay ge estey obediens et serviable en ce qui touche le roy [ID., f° 19]
  • XVe s.
    Puis monta le roy et les autres chevaliers de son hostel, et le jeune Norhot, qui tousjours estoit au frain du roy ; car il estoit moult serviable enfant [faisant bien son service] [, Perceforest, t. VI, f° 102]
  • XVIe s.
    Soys serviable à tous tes prochains, et les ayme comme toy mesme [RAB., Pant. II, 8]
    Personnage serviable, soigneux de faire plaisir, et secourable [AMYOT, Crassus, 5]
    Vous estes mes prisonniers, comme vous voyez, par les droits des combats ; je me puis servir de vous autres en telle et vile condition serviable qu'il me plaira [BRANT., Dames ill. p. 377, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, serviable, qui sert : cet instrument est bien serviable ; provenç. serviable, usuel ; catal. et espagn. servible ; du lat. servire, servir. La formation française et provençale est irrégulière, comme si le thème était servi, et non serv.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • SERVIABLE. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    .... et si apiele Un varlet que il voit à destre, Celui qui plus li sembloit estre Vistes et preux et servitables [, Perceval le Gallois, V. 10443]

serviable

SERVIABLE. adj. des deux genres. Qui aime à rendre service. C'est l'homme du monde le plus serviable.

serviable

Serviable, Officiosus, Obsequiosus.

serviable


SERVIABLE, adj. *SERVIABLEMENT, adv. Le 1er n'est pas du beau style: oficieux, qui a le même sens est plus noble; l'Acad. le met sans remarque. "L'un de ces gens empressés, serviables, etc. qui guettent les étrangers à leur passage. Volt.
   Sois parent serviable et fils respectueux.
       Le Franc.
= * Serviablement est encôre moins usité que serviable: d'habiles gens, consultés par Richelet, ne pouvaient le soufrir. Il n'a pas gâgné depuis. L'Acad. ne le met pas.

Synonymes et Contraires

serviable

adjectif serviable
Qui rend volontiers service.
Traductions

serviable

bereitwilligobliging, kinddienstvaardig, dienstwillig, attent, bereidwillig, toeschietelijk, behulpzaamservemaservizievoleполезно (sɛʀvjabl)
adjectif
qui est toujours prêt à aider lesautres

serviable

[sɛʀvjabl] adjobliging, willing to help