siège


Recherches associées à siège: siège social

siège

n.m. [ lat. sedicum, de sedere, être assis ]
1. Meuble ou objet fait pour s'asseoir ; partie horizontale de ce meuble, de cet objet, sur laquelle on s'assied : Un siège pliant. Les sièges avant d'une voiture. Le siège de ces chaises est canné.
2. Ensemble des deux fesses ; postérieur : Un bain de siège. L'enfant s'est présenté par le siège lors de l'accouchement.
3. Place occupée par un membre d'une assemblée délibérante ; mandat de ce membre : Ce parti a gagné des sièges. Il a sauvé son siège de député.
4. Endroit où réside une autorité, où se réunit une assemblée : Le siège d'un tribunal. Le palais du Luxembourg à Paris est le siège du Sénat.
5. Point où naît, se développe un phénomène : Le siège d'une douleur. La frontière est le siège d'une vive agitation centre, cœur, foyer
6. Opération menée contre une place forte, en vue de s'en emparer : Faire le siège d'une ville l'assiéger
État de siège
Lever le siège,
replier l'armée qui assiégeait sans s'être emparé de la place ; fig., s'en aller.
Magistrature du siège,
magistrature assise.
Mon siège est fait,
Litt. mon parti est pris.
Siège social,
lieu où siège la direction d'une entreprise.

siège

SIÈGE. n. m. Meuble ou autre objet fait pour s'asseoir. Donnez un siège. Donnez des sièges. Apportez, avancez un siège. Prenez un siège. Un siège pliant.

Sièges de paille, de jonc, de canne ou cannés de tapisserie, etc., Sièges dont le fond est garni de paille, de jonc, de canne, de tapisserie, etc.

Sièges de pierre, de marbre, de gazon, Bancs de pierre ou de marbre, petites buttes de gazon qu'on pratique quelquefois dans des jardins. On dit dans un sens analogue : Siège rustique.

Le siège d'un cocher, L'endroit où le cocher est assis pour conduire les chevaux et mener la voiture.

Le siège d'une selle, La partie de la selle sur laquelle le cavalier est assis.

SIÈGE désigne aussi la Partie du corps sur laquelle on s'assied. Bain de siège.

Il désigne encore la Place où le juge s'assied pour rendre la justice. Le juge étant sur son siège.

Il s'est dit également du Lieu où l'on rendait la justice, dans les juridictions subalternes. Allez au siège. Vous le trouverez au siège.

Il s'est dit, par extension, du Corps et de la juridiction des juges subalternes. C'était l'usage de tel siège. Le ressort de ce siège était de telle étendue.

SIÈGE se dit aussi d'une Place honorifique. Un siège de député. Il a perdu son siège au Sénat.

Il se dit encore de l'Endroit où est établi quelqu'un, quelque chose. Le siège d'un tribunal, d'une cour. Le siège du gouvernement. Rome était le siège de l'Empire romain. Le siège d'une société. Siège social.

Il désigne spécialement un Évêché et sa juridiction. Siège patriarcal. Siège primatial. Siège épiscopal. Siège pontifical. En ce sens, on dit absolument : Cet évêque a occupé le siège tant d'années. Pendant la vacance du siège.

Le Saint-Siège, le Siège apostolique, Le siège de Rome. Pendant la vacance du Saint-Siège, du Siège apostolique. Décisions du Saint-Siège.

SIÈGE se dit aussi, figurément, du Lieu où certaines choses résident principalement, où elles dominent. Le cerveau est le siège de la pensée. Le siège du mal est dans tel organe.

Il se dit en outre de l'Établissement et des opérations d'une armée devant une place, pour l'attaquer, la prendre. Mettre le siège devant une place. Faire le siège d'une ville. Presser, pousser le siège. Le siège dura tant de jours, tant de mois. La ville de Troie soutint un siège de dix ans.

Batteries de siège, Batteries construites par l'armée assiégeante. Pièces de siège, Bouches à feu particulièrement affectées à l'attaque des places.

Lever le siège d'une place, Se retirer de devant une place qu'on assiégeait.

Fig. et fam., Lever le siège, S'en aller, se retirer d'une compagnie.

Fig., Mon siège est fait, Je ne reviendrai pas sur mon ouvrage qui est achevé, sur l'avis que j'ai exprimé, sur la résolution que j'ai prise. Je ne puis me rendre à vos raisons, j'en suis fâché, mon siège est fait.

Journal de siège, Journal qui, suivant les règlements, doit être tenu par les autorités militaires dans une place assiégée.

État de siège, État où se trouve une place de guerre lorsque, par suite de son investissement, tous les pouvoirs sont remis entre les mains de l'autorité militaire. Il se dit en temps de paix d'une Mesure de sûreté, prise en vue du maintien de l'ordre, qui suspend momentanément l'effet des lois ordinaires et remet tous les pouvoirs entre les mains de l'autorité militaire. Proclamer l'état de siège. La ville a été mise en état de siège.

siege

Siege, m. penac. Tantost signifie une chaire ou autre chose à se seoir, Sedile, Sedes, Et l'Espagnol et l'Italien disent de mesmes, Una sedia, Un seddio, ou seggio, una silla. Tantost, mais par metaphore, le lieu de la seance, comme le siege d'un Baillif, ou du Seneschal, c'est à dire son auditoire où il sied pour administrer justice, la Cour du Baillif ou Seneschal. Et les gens tenans le siege presidial, c'est à dire, tenans la Cour presidiale. Selon ce on dit, Le siege episcopal d'un diocese, pour la ville où l'eglise cathedrale est assise, et en laquelle l'Evesque doit faire sa residence. Tantost Siege signifie le cul, par abusion du mot, pour ce qu'il semble qu'on se sée sur iceluy, Sedes pudenda, Tantost Siege signifie l'obsidion d'une ville ou forteresse, pour la prendre par assault ou par famine, ce que l'Espagnol par mesme mot dit, Sitio, l'Italien, Assedio, le Latin, Obsidio: en toutes lesquelles langues il vient de Sedeo, prins de ceux qui s'asséent en un lieu, guettans et faisans estat de n'en bouger, tant que ce qu'ils attendent se presente, qui est ce qu'on disoit anciennement, et au temps des guerres des Anglois, jurer le siege, et n'est gueres esloingné de ce que les Grecs appellent éphédréuéin, dont Demosthene use pour exprimer l'aguet continuel que Philippe faisoit pour surprendre les Atheniens, lors qu'il les verroit plus incommodez et malaisez en leurs affaires publiques. Par là cognoist on assez que le siege n'est pas la ville ou forteresse, qui est assiegée, comme aucuns estiment: ains l'armée qui sied devant pour la prendre, estant le siege de l'assaillant et la ville ou forteresse de l'assailli. Aussi dit on mettre le siege devant une ville, et tenir le siege devant une ville ou forteresse. Assieger, et estre au siege d'une ville, et desassieger, et lever le siege, le tout du costé de l'assaillant: combien que lever le siege s'attribue aussi à celuy qui par force d'armes, inundation d'eauë, ou autre engin, contrainct l'assaillant de lever son siege, c'est à dire son armée de devant la ville assiegée. Mais lever le siege en ce cas, n'est pas proprement prins, ains ab effectu, d'autant qu'il est cause que l'assaillant leve son siege de devant la place par luy assiegée. Quant au mot Grec poliorkêsis, qui aussi signifie siege, il a autre raison de signification, c'est à cause du fossé et palissade, dont ceux qui mettoient anciennement le siege devant une ville, environnoyent comme d'une closture icelle ville, à fin d'empescher les saillies des assiegez, et l'entrée du secours et des vivres.

Quand le siege et le boyau chet et descend à un homme, Sedis procidentia.

Une maladie au siege et fondement, Condyloma.

Un petit siege, Sedecula.

Un lieu où il y a beaucoup de sieges, Exhedra.

Un lieu en la maison où il y a des sieges de tous costez, Sellaria.

Un siege ou chaire d'yvoire, dedans laquelle les grands magistrats de Rome estoyent portez, Curulis, Sella curulis.

¶ Le siege et parquet des grands juges, Tribunal.

Siege royal, Thronus, Solium.

Il a parlé hors le siege du juge, De plano interlocutus est.

Quand un magistrat parle de son siege à ceux qui sont bas, Ex superiore loco agere.

Le siege du Preteur, Puteal.

Il n'est point necessaire que le magistrat soit en son siege pour les ouyr, Custodiae non solum pro tribunali, sed et de plano audiri possunt.

Estre en siege, Iura pro tribunali reddere, Bud. ex Plinio.

La Cour de parlement de Paris, principal siege de justice, Curia centenaria iustitiae ius dicentis sedes praecipua, Bud.

Les sieges principaux des Baillifs, et autres tels juges, et leurs sieges particuliers Praefecturae et suppraefecturae, Bud.

Lever le siege de devant une ville ou forteresse, Absistere obsidione, Obsidione soluere, Soluere obsidionem.

Faire lever le siege qui estoit devant une ville, Obsidione eximere.

Mettre le siege tout entour d'une ville, Circuncidere, voyez Assieger.

Tenir le siege devant une ville, Obsidere, Obsidium facere, Circunsidere vrbem.

siège


SIèGE, s. m. [Siè-ge: 1re è moy. 2e e muet.] 1°. Meuble fait pour s'asseoir. Le peuple dit, une chaise; les gens du bon ton disent, un siège: donez, aportez un siège; donnez des sièges. "Siège de pâille, de jonc, de cannes, de tapisserie; garni de, etc. = 2°. Bancs de pierre ou de marbre, ou élévation de gazon, qu'on pratique dans les jardins. "Siège de pierre, de marbre, de gazon. = 3°. Siège du Cocher, où le Cocher s'assoie sur le devant d'un carrosse. = Siège d' une selle, sur lequel est assis le Cavalier. = 4°. Il se dit de la place où le Juge s'assied; et de la salle où l'on rend la justice, dans les juridictions subalternes; et du Corps des Juges, et de la Juridiction même de ces Juges inférieurs. = 5°. Évêché et sa juridiction. "Siège Pontifical, Patriarchal, Épiscopal, etc. — Le Siège de Rome est apelé le Saint Siège, le Siège Apostolique. = 6°. La ville capitale d'un État. "Le siège de cet État. = Dans un sens aprochant, le siège de l' idolâtrie, des Sciences, des Beaux-Arts. = 7°. Établissement d'une armée autour d'une place, pour l'ataquer, la prendre. "Mettre le siège devant une place. Lever le siège. * On dit, en jouant sur le mot, lever le siège, s'en aller, se retirer d'une compagnie. "Vous parlâtes politique et gouvernement. Savez-vous ce qui fut dit lorsque vous eûtes levé le siège? Qu'il falloit vous faire Ministre ou Historiographe du Roi. L'Abé Coyer à une Dame Anglaise. "L'audience finie, Jupiter lève le siège et s'en va dîner. Geofroi, Journ. de Mons.

Synonymes et Contraires

siège

nom masculin siège
Partie arrière du corps humain.
derrière, fesses -familier: croupe, croupion, fessier, postérieur -littéraire: séant -populaire: arrière-train, cul, popotin.
Traductions

siège

Belagerung, Stuhl, Sitz, Hauptquartier, Sitzgelegenheitseat, siege, chair, see, headquarterszetel, beleg, stoel, belegering, bril, zitplaats, wc-bril, zitvlak, hoofdkantoorהסגר (ז), כורסה (נ), כיסא (ז), כס (ז), מושב (ז), מצור (ז), מקום מושב (ז), מָצוֹר, הֶסְגֵּר, כֵּס, כִּסֵּא, כֻּרְסָה, מוֹשָׁבbeleëring, beleg, sitplek, stoelcadira, seientobležení, sedadlo, sídlo, křeslo, ústředí, židlestol, hovedkvarter, sædeκάθισμα, καρέκλα, έδρα, πολιορκία, αρχηγείο, εκλογική έδραseĝo, sidejo, sieĝoasiento, asedio, local, sede, silla, sitio, cuartel general, distrito electoral, sede centraltuoli, edustajan paikka vaalipiirissä, istuin, päämajaszékstóllsedia, assedio, sede, seggio, posto, scanno, sedere, sedile, stallostol, hovedkvarter, setekrzesło, siedziba, centralny zarządassento, cadeira, cerco, lugar, sítio, círculo eleitoral, eleitorado, escritório central, sedescaunсиденье, стул, избирательный округ, штаб-квартираbelägring, sittplats, stol, huvudkontor, sätekitisandalye, koltuk, merkezعُضْوِيَّةٌ في مَجْلِسٍ تَشْرِيعيّ, مَقَرُ القِيَّادَة, مَقْعَدmandat, sjedalo, sjedište座席, 本社, 議席본부, 의석, 의자เก้าอี้นั่ง, กองบัญชาการ, ที่นั่งในรัฐสภาcơ quan đầu não, ghế, ghế bầu cử席位, 座位, 总部седалка座位 (sjɛʒ)
nom masculin
1. objet sur lequel on s'assoit le siège avant d'une voiture
2. lieu où se trouvent les bureaux d'une grande entreprise Le siège est à Bruxelles.
3. lieu où se trouvent les bureaux d'un parti politique Tous les journalistes attendent devant le siège de ce parti.
4. action militaire pour prendre une ville faire le siège d'une ville

siège

[sjɛʒ] nm
(pour s'asseoir)seat
siège avant (AUTOMOBILES)front seat
siège arrière (AUTOMOBILES)back seat
[entreprise] → head office; [organisation] → headquarters pl
(MILITAIRE)siege
lever le siège → to raise the siege
mettre le siège devant → to besiege
siège baquet nmbucket seat