simagrée

simagrée

n.f.
(Surtout au pl.) Manières affectées ou hypocrites destinées à attirer l'attention ou à tromper : Arrêtez vos simagrées, vous n'êtes pas du tout content de la voir minauderies

SIMAGRÉE

(si-ma-grée) s. f.
Manières qu'on affecte pour duper ou faire illusion.
La reine de Suède est entrée à Rome avec beaucoup de simagrées à l'italienne [GUI PATIN, Lett. t. II, p. 147]
C'est être libertin [esprit fort] que d'avoir de bons yeux ; Et qui n'adore pas de vaines simagrées N'a ni respect ni foi pour les choses sacrées [MOL., Tart. I, 6]
Il [le duc d'Orléans] le manda [l'évêque de Troyes] : il arriva, il accepta sans simagrée [une place au conseil de régence] [SAINT-SIMON, 422, 90]
Dubois, pour être cardinal, avait fait recevoir la constitution Unigenitus et les formulaires et toutes les simagrées ultramontaines dont il se moquait [VOLT., Hist. Parl. LXIV]
Je mourrai consolé en voyant la véritable religion, c'est-à-dire celle du cœur, établie sur la ruine des simagrées [ID., Lett. Villevieille, 20 déc. 1768]
La simagrée du serment [J. J. ROUSS., Gouv. de Pologne, ch. 8]
C'était uniquement par aversion pour les simagrées qu'elle ne faisait point en public la dévote [ID., Conf. II]
On a essayé sur moi toutes les simagrées magnétiques [LAHARPE, Corresp. t. IV, p. 273]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Indifference entre les personnes de diverse qualité et condition, morguées et cimagrées [moquées], affoiblissement d'estat [SULLY, Mém. t. VII, p. 178]
    Ces nouveaux hostes gagnent le cœur du peuple par chimagrées et belles paroles [PASQUIER, Recherch. p. 287, dans POUGENS]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. simagrie ; wallon, simagraw, s. f. ; chimagrée, dans OUDIN, Curios. franç. Origine inconnue. Scheler demande si c'est une forme altérée de simulacrée, ou s'il vient de simius, singe. Frisch le fait venir de s'il m'agrée, nom, dit-il, d'un ancien jeu ; étymologie suivie à peu près par Brachet, Dictionn. étymologique, qui dit : " Corruption de l'ancienne formule si m'agrée (ainsi m'agrée), prévenance affectée, obséquiosité. " Pourrait-on utiliser le berrichon chimer, simer, simailler, pleurnicher ?

simagrée

SIMAGRÉE. n. f. Minauderie, manière artificielle, affectée, pour se donner certaines apparences. Cette femme fait bien des simagrées. Prenez ce qu'on vous donne, et ne faites pas tant de simagrées. Voilà bien des simagrées. Toute sa conduite n'est que pure simagrée. Il est familier.

simagrée

S
IMAGRÉE, s. f. [3e é fer. et long, 4e e muet.] Minauderies, manières afectées. Il se dit guère qu'au pluriel. "Ne faites pas tant de simagrées. Elle fait bien des simagrées. — On dit pourtant au singulier. "Tout son fait n'est que pure simagrée: tout cela n'est que simagrée.

Synonymes et Contraires

simagrée

nom féminin simagrée