sincère


Recherches associées à sincère: sincèrement

sincère

adj. [ du lat. sincerus, pur ]
1. Qui s'exprime sans déguiser sa pensée : Soyez sincère, dites-moi ce que vous en pensez franc ; hypocrite
2. Qui est éprouvé, dit ou fait d'une manière franche : Une amitié sincère authentique, réel, vrai ; faux, factice

SINCÈRE

(sin-sè-r') adj.
Qui exprime avec vérité ce qu'il sent, ce qu'il pense.
Je veux qu'on soit sincère, et qu'en homme d'honneur On ne lâche aucun mot qui ne parte du cœur [MOL., Mis. I, 1]
La fortune, trompeuse entre toute autre chose, est du moins sincère en ceci, qu'elle ne nous cache pas ses tromperies [BOSSUET, Sermons, Ambition, 2]
Tout éloge imposteur blesse une âme sincère [BOILEAU, Épît. IX]
Et je l'ai vue aussi cette cour peu sincère.... Des crimes de Néron approuver les horreurs [RAC., Bérén. II, 2]
De ce qu'ont vu tes yeux parle en témoin sincère [ID., Baj. I, 1]
Plus ardent qu'éclairé dans mes recherches, mais sincère en tout, même contre moi [J. J. ROUSS., Lett. à l'archev. de Paris.]
Fig.
Vous devez faire des excuses au temps....jamais il n'en fut un plus parfait, plus solide, plus sincère ; car les brouillards du matin ne nous ont pas même laissés dans l'incertitude [SÉV., 20 sept. 1687]
Il se dit aussi des choses.
Sinon, je croirai que cette réconciliation si précipitée qui fut faite si peu de temps devant mon départ, fut fausse, et qu'il n'y a eu rien de sincère en vous que votre froideur et votre indifférence [VOIT., Lett. 19]
On ressentait dans ses paroles un regret sincère d'avoir été poussé si loin [jusqu'à la révolte] par ses malheurs [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Un discours trop sincère aisément nous outrage [BOILEAU, Sat. VII]
Croiront-ils mes périls et vos larmes sincères ? [RAC., Baj. II, 1]
Aux yeux des hommes, les actions sont toujours plus sincères que les motifs ; et il leur est plus facile de croire que l'action de dire des injures atroces est un mal, que de se persuader que le motif qui les a fait dire est un bien [MONTESQ., Esp. défense, 3e part.]
Il y a peu de passions constantes ; il y en a beaucoup de sincères [VAUVENARGUES, Réfl. et max. 40]
Terme de diplomatique. Authentique. Actes, diplômes sincères.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Homme net et sincere sans aucune passion [AMYOT, Comm. disc. le flatt. de l'ami, 57]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. sincerus, de sine, sans, et cera, cire, d'après les étymologistes latins. Mais les étymologistes modernes n'admettent pas cette opinion, disant que sine est trop récent en latin pour une telle composition, que l'équivalent archaïque de sine est se, et qu'il faut voir dans sin le représentant de sim, dans sim-ul, sansc. sama, et dans cerus le h. allem. skiri, pur : sincerus voudrait dire tout pur.

sincère

SINCÈRE. adj. des deux genres. Qui est franc, véridique; qui dit ce qu'il pense, ce qu'il sent réellement. C'est un homme sincère dans ses paroles, dans ses actions. Vous n'êtes pas sincère quand vous dites cela. Un coeur sincère.

Il se dit aussi des Choses et signifie Qui est pensé, senti réellement. Une amitié sincère. Une réconciliation sincère. Un repentir sincère. Des promesses sincères. Une foi sincère.

sincere

Sincere, Sincerité, voyez Syncere.

sincère


SINCèRE, adj. SINCèREMENT, adj. SINCÉRITÉ, s. f. [Sein-cère, cèreman, céri-té: 1re lon. 2e è moy. et long aux 2 1ers, é fer. au 2d.] Sincère, franc, sans artifice, sans déguisement. "Homme sincère; procédé sincère; Aveu sincère, etc. = Sincèrement, d'une manière sincère. Agir, parler sincèrement. = Sincérité, candeur, franchise. "Parler avec sincérité.
   Mais pour vous, vous savez quel est notre traité.
   Parlez-moi, je vous prie, avec sincérité.       MISANT.
"Il y a une grande sincérité; ou, il n' y a point de sincérité dans ses discours, dans ses procédés. = Sincérité, Franchise, Naïveté, Ingénuité (Synon.) La sincérité empêche de parler aûtrement qu'on ne pense: c'est une vertu. La Franchise fait parler comme on pense: c'est un éfet du naturel. La Naïveté fait dire librement ce qu'on pense: cela vient quelquefois d'un défaut de réflexion. L'ingénuité fait avouer ce qu' on sait et ce qu'on sent: c'est une bêtise. = Un homme sincère ne veut point tromper: un homme franc ne sauroit dissimuler. Un homme naïf n'est guère propre à flater: un homme ingénu ne sait rien cacher. — Le sincère est toujours estimable. Le franc plait à tout le monde (pas toujours) le naïf ofense quelquefois: l'ingénu se trahit. GIR. Synon.
   Rem. Sincérité n'a point de pluriel. On dit à plusieurs votre sincérité, et non pas vos sincérités. Si on l'emploie dans ce nombre, comme naïveté, on n'entend pas parler de la vertu, ou du défaut, mais de ses éfets; et des discours, qu'ils produisent. On dit des sincérités, comme on dit des naïvetés. "Tous ceux, qui pouvoient se plaindre de quelques-unes de ces sincérités, allèrent le voir pour le rassurer sur l'inquiétude, où il aurait pu être à leur égard. Fonten.

Synonymes et Contraires
Traductions

sincère

aufrichtigsincere, above‐board, candid, genuine, guileless, heartfelt, earnestoprecht, innig, echt, ongeveinsd, rondborstig, trouwhartig, zuiver, eerlijk, openhartig, waarheidlievend, heiligגלוי לב (ת), דובר אמת (ת), כן (ת), כֵּן, דּוֹבֵר אֱמֶת, גְּלוּי לֵבsincero, sincerabenarsincero, sincera, genuino, sentitosincero, sinceraειλικρινήςискреннийمُخْلِصupřímnýoprigtigvilpitöniskren心からの진실한oppriktigszczerygenuinจริงใจiçtenchân thành诚恳的 (sɛ̃sɛʀ)
adjectif
qui dit ce qu'il pense

sincère

[sɛ̃sɛʀ] adj
(= honnête) [personne, amitié] → sincere
(= véritable) [intérêt, engagement, volonté] → genuine
[sentiment] → heartfelt
mes sincères condoléances → my deepest sympathy