sinon

sinon

adv. [ de 1. si et non ]
1. Exprime une hypothèse négative ; dans le cas contraire : Dépêche-toi, sinon tu vas rater ton train sans quoi ; autrement, ou
2. Marque un surenchérissement : Cette chaîne est une des rares, sinon la seule, à diffuser de l'opéra aux heures de grande écoute peut-être même ; voire
3. (Souvent employé avec du moins) Marque une concession : Je pensais que vous m'enverriez sinon une lettre, du moins un courriel.
4. Marque une exception, une restriction : Que faire sinon attendre ? excepté

sinon que

loc. conj.
(Suivi de l'ind.) Si ce n'est que ; sauf que : Je ne peux rien vous dire, sinon qu'il faudra être patient.

SINON

(si-non) conj.
Autrement, faute de quoi, sans quoi. Que la fortune soit sans reproche, j'accepte ses faveurs ; sinon, je les refuse.
Sinon, j'en jure encore, et ne t'écoute plus, Son trépas dès demain punira ses refus [CORN., Héracl. I, 3]
Si ce n'est.
Qu'est-ce que solliciter un juge, sinon douter de sa probité ? Je ne dirai rien de la philosophie, sinon que, voyant qu'elle a été cultivée par les plus excellents esprits qui aient vécu depuis plusieurs siècles, et que néanmoins il ne s'y trouve aucune chose dont on ne dispute, je n'avais point assez de présomption pour espérer d'y rencontrer mieux que les autres [DESC., Méth. I, 12]
Ce qui me contentait le plus de cette méthode était que par elle j'étais assuré d'user en tout de ma raison, sinon parfaitement, au moins le mieux qu'il fût en mon pouvoir [ID., ib. II, 13]
Sinon que je n'ai pas envie de m'arrêter, j'ajouterais.... [ID., Météor. 3]
Et l'un et l'autre enfin ne sont que même chose ; Sinon, qu'étant trahi je mourais malheureux, Et que, m'offrant pour toi, je mourrai généreux [CORN., Héracl. IV, 1]
Cette montagne mystérieuse où [Jésus], ne daignant parler aux riches sinon pour foudroyer leur orgueil.... [BOSSUET, Sermon, Septuagés. I]
Qui peut de vos desseins révéler le mystère, Sinon quelques amis engagés à se taire ? [RAC., Bajaz. IV, 7]
Vous qui, sinon pour moi, du moins pour votre gloire, Deviez de cet esclave étouffer la mémoire [VOLT., Alz. III, 5]
Sinon, avec de explétif devant un infinitif.
Après quoi il ne me reste plus autre chose à faire, sinon de m'écrier avec le prophète.... [BOSSUET, Serm. Septuag. 3]
Pour être heureux, que faut-il, sinon de ne rien désirer ? [BUFF., Morc. choisis, p. 68]

REMARQUE

  • On met quelquefois ou devant sinon : Obéis à l'instant, ou sinon tu seras châtié. Des grammairiens ont blâmé cet ou, qui en effet est pléonastique, mais n'a rien de choquant.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Ne me crerez se de vostre prod nun [, Ch. de Rol. X]
  • XIIe s.
    Onques en lor jouvente [ils] ne firent se mal non [, Sax. III]
  • XIIIe s.
    Ne jà, por pooir que nous aions, ne sera recouvrée [la terre sainte] se par ceste gent non [VILLEH., XXXVIII]
  • XVe s.
    De sa jeunesse ne sçauroye parler, sinon par ce que je luy en ay oui dire [COMM., Prol.]
  • XVIe s.
    Comme si nous n'estions pas desjà par trop enclins à vanité, sinon [sans] qu'on nous mist devant les yeux une compagnie de dieux bizarres.... [CALV., Instit. 23]
    Il commande de cercher Dieu en son temple, afin que les fideles ne s'adonnassent sinon à celui qui s'estoit declaré par sa parole [ID., ib. 52]
    Dieu ne requiert rien plus estroitement, sinon que nous observions son sabbat [ID., ib. 217]
    Si nous ne taschons à faire gain, sinon qu'honneste et legitime [ID., ib. 306]
    Rien n'est, sinon Dieu, parfaict [RAB., Pant. III, prol.]
    Monseigneur, je n'estimerai jamais temps perdu, sinon celui où je ne vous pourray fere service [MARG., Lett. CVIII]
    Venus respond, sentant bien de Junon Le feint parler, qui ne tendoit sinon à destourner le sceptre d'Italie.... [DU BELLAY, 4, 9, recto.]
    L'amour se guarit par la faim, sinon par le temps [MONT., II, 221]
    Exemptes de toute autre besongne, sinon que de filer la laine [AMYOT, Rom. 30]
    ...Un estranger, Qui n'a rien seur sinon que le danger [RONS., 641]

ÉTYMOLOGIE

  • Si 1, et non. L'ancienne langue, comme on a vu, séparait si de non.

sinon

SINON. conj. Si ce n'est. Je ne sais rien sinon qu'il est venu. Il ne se préoccupe de rien, sinon de manger et de boire. Tous ces peuples le regardaient, sinon comme leur maître, au moins comme leur chef. Que lui dites-vous, sinon une injure?

Il s'emploie aussi absolument et signifie Faute de quoi, sans quoi. Cessez ce discours, sinon je me retire. Si vous êtes sage, je vous récompenserai; sinon, non.

sinon

Sinon, conjonction, acut. Qui signifie tantost ce que, Nisi, horsmis en Latin dont elle est la contexture à rebours, et respond de droite façon à ceste Grecque éi mê, Illorum neminem noui nisi Caesarem, Je ne cognois nul d'eux sinon Cesar, Et tantost ce que Sin autem, comme, vous boirez, sinon, vous mourrez, Bibes: sin autem moriere.

Personne ne me l'ostera sinon la mort, Hanc nisi mors, mihi adimet nemo.

Personne ne l'a dit sinon Cicero, Nemo id dixit praeterquam Cicero.

Sinon à cette heure, Nisi nunc.

sinon


SINON, adv. 1°. À~ faûte de quoi, sans quoi. "Faites ce qu'il souhaite, sinon n'en atendez aucune grâce. = 2°. Excepté. "Je ne sais rien, sinon qu'on dit que, etc.

Synonymes et Contraires

sinon

conjonction sinon
1.  Exprime une hypothèse négative.
2.  Exprime une concession.
3. 
Sinon que.
Traductions

sinon

anders, tenzij, zoniet, behalve, zo niet, ofotherwise, or, or else, but, elseאחר (ת), אם (מ חיבור), אם לא, ולא, כי אם, לולא (מ חיבור), כִּי אִם, וָלֹא, לוּלֵאαλλιώτικα, ειδάλλως, ειδεμήaltro modo (in altro modo), caso contrario (in caso contrario), oppure, se no, sennò, altrimentiوإِلَاّjinakellerssonstde lo contrariomuutendrukčijeさもないと안 그랬으면, 그렇지 않으면ellersw przeciwnym wypadkucaso contrárioв противном случаеannorlundaมิฉะนั้นyoksanếu không否则 (sinɔ̃)
conjonction
1. dans le cas contraire Attends un peu sinon tu vas te brûler.
2. si ce n'est Elle a réagi avec calme sinon avec indifférence.

sinon

[sinɔ̃] conj
(= autrement, sans quoi) → otherwise, or else; (avec un impératif) → or
Dépêche-toi, sinon je pars sans toi → Hurry up, or I'm going without you.
(= sauf) → except, other than
Il ne lui restait rien à faire sinon fuir → There was nothing else he could do except run away., There was nothing he could do other than to run away.
(= si ce n'est) → if not
Il connaît aussi bien la région sinon mieux → He knows the area just as well if not better.