sistre

sistre

n.m. [ du gr. seîstron, de seiein, agiter ]
Instrument de musique constitué d'un cadre auquel sont fixées des tiges sur lesquelles sont enfilées des coques de fruits, des coquilles et que l'on secoue.

SISTRE

(si-str') s. m.
Terme d'antiquité. Instrument de musique d'Egypte, à l'usage des prêtres d'Isis, qui était un petit cerceau de métal, traversé de plusieurs baguettes, lesquelles produisaient un son lorsqu'on les agitait.
Cléopâtre elle-même, au milieu des combats, Du sistre égyptien anime ses soldats [DELILLE, Én. VIII]
S'est dit. chez les modernes, d'un instrument à cordes du genre du luth.
Il [l'abbé de Boufflers] fait très bien de petits vers, écrit très bien de petites lettres, va jouaillant un peu du sistre [J. J. ROUSS., Confess. X]
Il figure encore quelquefois dans la musique militaire.
Genre de coquilles univalves.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    J'aurois un sistre d'or, et j'aurois tout auprès Un carquois tout chargé de flammes et de traits [RONS., 191]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. sistrum, le grec vient de agiter.

sistre

SISTRE. n. m. T. d'Antiquité. Instrument de musique dont les Égyptiens se servaient à la guerre et dans les cérémonies religieuses d'Isis. Le sistre était un petit cerceau de métal, traversé de plusieurs baguettes qui rendaient un son lorsqu'on les agitait.
Traductions

sistre

מנענע (ז)

sistre

sistro

sistre

sistrum