sommé

Recherches associées à sommé: sommer

somme

SOMME. n. f. T. didactique. Quantité qui résulte de plusieurs quantités additionnées. La somme des unités, des dizaines, des centaines. Si l'on additionne tous ces chiffres, on arrive à une somme importante.

Il se dit par extension, dans le langage courant, d'une Quantité d'argent. La somme de trois mille francs. On lui donna une somme d'argent pour faire son voyage. Je lui ai fourni la somme qui lui manquait. Cette maison, cette terre lui a coûté des sommes immenses.

Il s'emploie aussi figurément pour désigner l'Ensemble, la totalité. Cela ne peut qu'ajouter à la somme de nos maux.

Il est aussi le Titre de livres qui traitent en abrégé de toutes les parties d'une science, d'une doctrine, etc. La Somme théologique de saint Thomas.

SOMME TOUTE, EN SOMME, loc. adv. Enfin, en résumé, pour conclusion. Somme toute, vous devez être satisfait. Somme toute, ce n'est pas un homme à qui vous deviez vous fier. En somme, que pensez-vous de lui?

somme

SOMME. n. f. Charge, fardeau que peut porter un cheval, un mulet, un âne, etc. Il ne s'emploie plus que dans ces expressions : Bête de somme. Cheval de somme.

somme

SOMME. n. m. Action de dormir; temps pendant lequel on dort. Un long somme. Un bon somme. Un léger somme. Faire un somme, un petit somme. Il est familier.

Fam., Il a fait la nuit tout d'un somme, Il a dormi toute la nuit d'un sommeil non interrompu. On dit plutôt aujourd'hui : Il n'a fait qu'un somme toute la nuit.

sommé

SOMMÉ. adj. m. T. de Blason. Qui est surmonté. Un écu sommé d'un casque.

somme

Somme, Summa.

Somme d'argent, Summa pecuniae.

Grande somme d'argent, Pecunia ingens.

Assembler les sommes, Summas concipere.

Toutes sommes assemblées, In assem.

Il a baillé grosse somme de deniers à certains personnages, qui prindrent la charge de soliciter pour luy, et corrompre les juges, en sorte qu'il seroit absous, Redemptio huius iudicij facta est grandi pecunia.

Rachepté de grande somme d'argent, Grandi pecunia redemptus.

Deduire et rabatre d'une somme, Deducere.

En somme, ou Somme toute, In summa, Ad summam.

Somme toute, pour le faire brief, In breui, Vt semel finiam.

Somme totale, je, etc. In omni summa, me, etc.

La somme totale estoit de, etc. Quae summa quadringenties sestertium colligebat.

La somme revient à ce que je devoy, Conuenit numerus quantum debui.

Une somme ou charge de charbon, Onus, Sarcina.

Quelle petite sommette t'a-il acheté? Quantillo argenti te conduxit?

somme

La riviere de SOMME, qui passe à sainct Quentin et Peronne, Somona.

Somme, Somnus.

Court somme, Breuis somnus.

Un somme profond, Altus, vel arctus somnus.

Dormir un somme, Edormiscere somnum.

Achever son somme, Edormire, Edormiscere.

somme


SOMME, s. f. et m. [Some: 2e e muet.] Il est fém. 1°. Quand il signifie, charge, fardeau, que peuvent porter les animaux, qu'on apèle pour cela bêtes de somme, tels que cheval, mulet, âne, etc. "Somme de blé, de vendange; cheval de somme. = 2°. Une certaine quantité d'argent. "Grosse ou petite somme. "J'ai reçu la somme de tant. = Somme ou somme totale, est la grandeur qui résulte de plusieurs sommes jointes ensemble. = On dit plus familièrement, somme toute; ce qui se dit même quand il n'est pas question d'argent, dans le sens d'enfin. Ainsi, aprês avoir déduit plusieurs raisons, on finit par dire: somme toute, cette afaire est bone ou mauvaise, de quelque côté qu'on l'envisage.
   Somme toute, elle l'a prié jusques aux larmes,
   De bannir de ses yeux l'objet de ses alarmes.
       Le Flateur.
On le disait autrefois, mais on ne le dit plus guère. Marin. = On dit, en somme, dans le même sens et dans le même style.
   Je n'outre rien, tel est en somme,
   La demeure où je vis en paix.
       Gresset.
= 3°. Somme se dit de quelques ouvrages Théologiques, abrégés d'un plus grand. "La Somme de St. Thomas, etc.
   SOMME est masc. quand il signifie sommeil: "Un bon somme: à mon premier somme; j'ai dormi de bon somme.
   J'ai dormi d'un bon somme, et me voilà remis:
   Prêt à recomencer.
       DEST. Le Dissipateur.
= Il n'est que du style fam. "Ulisse se réveilla de son somme, dit Mde. Dacier, dans sa Traduction de l'Odyssée, farcie d'expressions triviales et proverbiales.
   REM. 1°. Somme signifie toujours le dormir, ou l'espace du tems qu'on dort: il a dormi un bon somme.
   Certes, je n'ai jamais dormi d'un si bon somme.
       Les Plaideurs.
Someil se prend quelquefois pour l'envie de dormir. Je suis acablé de someil. On ne dirait pas de somme; comme on ne pourrait pas dire: j'ai dormi un bon sommeil. L. T. = On dit familièrement: Faire la nuit tout d'un somme. Cette expression est assez bizarre; mais elle est reçue. = Somme (d'argent) est à la mode, au figuré. "La somme des plaisirs; la somme des malheurs, etc. "Le talent d'ajouter à la somme des lumières de l'Antiquité les conoissances de son siècle. Anon. — Il parait qu'il y a encôre de la prétention et de l'afèterie à se servir de cette expression, et surtout à l'employer trop souvent.