sommeiller

(Mot repris de sommeilliez)

sommeiller

v.i.
1. Dormir d'un sommeil léger : Il lui arrive de sommeiller dans le train somnoler
2. Exister à l'état latent : Cet événement a réveillé les passions qui sommeillaient en lui.

sommeiller

(sɔmeje)
verbe intransitif
dormir un peu sommeiller dans un fauteuil

sommeiller


Participe passé: sommeillé
Gérondif: sommeillant

Indicatif présent
je sommeille
tu sommeilles
il/elle sommeille
nous sommeillons
vous sommeillez
ils/elles sommeillent
Passé simple
je sommeillai
tu sommeillas
il/elle sommeilla
nous sommeillâmes
vous sommeillâtes
ils/elles sommeillèrent
Imparfait
je sommeillais
tu sommeillais
il/elle sommeillait
nous sommeillions
vous sommeilliez
ils/elles sommeillaient
Futur
je sommeillerai
tu sommeilleras
il/elle sommeillera
nous sommeillerons
vous sommeillerez
ils/elles sommeilleront
Conditionnel présent
je sommeillerais
tu sommeillerais
il/elle sommeillerait
nous sommeillerions
vous sommeilleriez
ils/elles sommeilleraient
Subjonctif imparfait
je sommeillasse
tu sommeillasses
il/elle sommeillât
nous sommeillassions
vous sommeillassiez
ils/elles sommeillassent
Subjonctif présent
je sommeille
tu sommeilles
il/elle sommeille
nous sommeillions
vous sommeilliez
ils/elles sommeillent
Impératif
sommeille (tu)
sommeillons (nous)
sommeillez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais sommeillé
tu avais sommeillé
il/elle avait sommeillé
nous avions sommeillé
vous aviez sommeillé
ils/elles avaient sommeillé
Futur antérieur
j'aurai sommeillé
tu auras sommeillé
il/elle aura sommeillé
nous aurons sommeillé
vous aurez sommeillé
ils/elles auront sommeillé
Passé composé
j'ai sommeillé
tu as sommeillé
il/elle a sommeillé
nous avons sommeillé
vous avez sommeillé
ils/elles ont sommeillé
Conditionnel passé
j'aurais sommeillé
tu aurais sommeillé
il/elle aurait sommeillé
nous aurions sommeillé
vous auriez sommeillé
ils/elles auraient sommeillé
Passé antérieur
j'eus sommeillé
tu eus sommeillé
il/elle eut sommeillé
nous eûmes sommeillé
vous eûtes sommeillé
ils/elles eurent sommeillé
Subjonctif passé
j'aie sommeillé
tu aies sommeillé
il/elle ait sommeillé
nous ayons sommeillé
vous ayez sommeillé
ils/elles aient sommeillé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse sommeillé
tu eusses sommeillé
il/elle eût sommeillé
nous eussions sommeillé
vous eussiez sommeillé
ils/elles eussent sommeillé

SOMMEILLER

(so-mè-llé, ll mouillées, et non so-mè-yé) v. n.
Dormir, être dans le sommeil. La nuit quand tout sommeille.
Il élevait sa queue, il la faisait briller, Et cent mille autres badinages, Pendant quoi nul dindon n'eût osé sommeiller [LA FONT., Fabl. XII, 18]
Le quartier alarmé n'a plus d'yeux qui sommeillent [BOILEAU, Lutr. IV]
Lorsque tout sommeillait dans l'ombre de la nuit [LAHARPE, Mélanie, I, 4]
Fig.
Allez, où sont allés vos pères, Dormir auprès de vos aïeux ; De ce lit où la mort sommeille, On dit qu'un jour elle s'éveille [LAMART., Méd. II, 4]
Particulièrement. Dormir d'un sommeil léger, d'un sommeil imparfait. Je ne dormais pas tout à fait ; je ne faisais que sommeiller.
On l'a interrogé [M. Fouquet] sur les octrois : il a fort bien répondu ; pourtant il s'est allé embrouiller sur certaines dates, sur lesquelles on l'aurait fort embarrassé, si on avait été fort habile et bien éveillé ; mais, au lieu d'être alerte, M. le chancelier sommeillait doucement [SÉV., Lett. à Pompone, 24 nov. 1664]
Au prélat sommeillant elle adresse ces mots [BOILEAU, Lutr. I]
Comme on voit sommeiller cette pâle statue Qui montre, en nos jardins, Ariane abattue Posant sur un bras faible un front décoloré [P. LEBRUN, Voy. de Grèce, II, 3]
Par extension.
Ne dis plus, ô Jacob, que ton Seigneur sommeille ; Pécheurs, disparaissez ; le Seigneur se réveille [RAC., Athal. III, 7]
Fig.
Censeur de ma chère paresse, Pourquoi viens-tu me réveiller Au sein de l'aimable mollesse Où j'aime tant à sommeiller ? [BERNIS, Épît. X, Paresse.]
Fig. Il se dit de ce qui est dans un état d'inactivité, d'inertie. La nature sommeille. Ses passions sommeillaient encore.
Dans l'erreur du soupçon votre raison sommeille [MAIRET, Soliman, II, 7]
Tantôt, dans un cylindre où l'homme l'amoncelle, Il [le fluide électrique] sommeille, il attend la rapide étincelle [DELILLE, Trois règn. I]
Qu'ils renaissent pour vous ces heureux entretiens Où le choc fait jaillir la flamme qui sommeille [MILLEV., Jalousies littér.]
Fig. Se laisser aller à quelque négligence. Il n'y a guère d'auteurs qui ne sommeillent quelquefois.
Il est temps que tu t'éveilles : Dans le sang innocent ta main va se plonger, Tandis que tu sommeilles [RAC., Esth. III, 3]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Sumeille la meie aneme [âme] pur ennui [, Liber psalm. p. 184]
    Je dormi e si sumeillai e relevai ; kar nostre sire me rescout [, Arch. des miss. scient. t. V, p. 145]
    Donez les moi [mes armes] por Dieu le droiturier ; Car trop laissons Berneçon sommillier ; Or le rirons [nous irons de nouveau], se Dieu plaist, esveillier [, R. de Cambrai, 149]
  • XIIIe s.
    Mere, de quoi me chastiez ? Est-ce de coudre ou de taillier ? Ou de filer ou de broissier ? Ou se c'est de trop sommillier ? [, Romancero, p. 54]
    Couchier s'en va, plus n'i atent, Semlie bien et fermement [, Ren. 17526]
    L'université qui lors iere [était] Endormie, leva la chiere ; Du bruit du livre s'esveilla, N'onc puis gaires ne someilla [, la Rose, 12032]
    N'ot point de couche appareillie, Ne dras de lin, ne oreiller, à terre l'estut sommellier [RUTEB., II, 119]
  • XVIe s.
    Heureux quand je regarde Ses beaux yeux sommeiller [RONS., 189]
    [Caton] se renfonçant dans le lict, se remeit encores à sommeiller [MONT., I, 340]

ÉTYMOLOGIE

  • Sommeil ; provenç. someillar, sonelhar, sonilhar ; ital. sonnecchiare.

sommeiller

SOMMEILLER. v. intr. Dormir d'un sommeil léger, d'un sommeil imparfait. Il n'avait pu dormir depuis quinze jours, mais il a sommeillé cette nuit. Je ne dormais pas tout à fait, je ne faisais que sommeiller.

Par extension, et surtout dans le style poétique, il signifie Dormir. La nuit, quand tout sommeille.

Il se dit, figurément, de Certaines choses qui sont dans un état d'inactivité, d'inertie. La nature sommeille. Son esprit sommeille. Ses sens, ses passions sommeillaient encore.

sommeiller

Sommeiller, Dormitare.

En sommeillant, Dormitando.

Synonymes et Contraires

sommeiller

verbe sommeiller
Dormir un petit moment.
Traductions

sommeiller

doze, snooze, nap

sommeiller

התנמנם (התפעל), נם (פ'), נמנם (פיעל), נִמְנֵם

sommeiller

dutten, sluimeren

sommeiller

dřímat

sommeiller

blunde, tage en lur

sommeiller

dösen

sommeiller

torkkua

sommeiller

drijemati, zadrijemati

sommeiller

うたた寝する, 居眠りをする

sommeiller

선잠 자다, 졸다

sommeiller

døse, ta en blund

sommeiller

дремать

sommeiller

halvsova, ta sig en tupplur

sommeiller

งีบหลับ

sommeiller

kestirmek

sommeiller

ngủ gà ngủ gật, ngủ một giấc ngắn

sommeiller

打盹儿, 打瞌睡

sommeiller

[sɔmeje] vi
[personne] → to doze
(fig) (= être inactif) [virus, volcan] → to lie dormant