sommer

(Mot repris de sommeraient)

1. sommer

v.t. [ de 1. somme ]
Signifier à qqn, dans les formes requises, qu'il a à faire qqch ; lui faire une sommation : Sommer un locataire de payer son loyer mettre en demeure de enjoindre [sout.], ordonner

2. sommer

v.t. [ de 1. somme ]
En mathématiques, faire la somme de : Sommer des nombres décimaux additionner, totaliser

sommer

(sɔme)
verbe transitif
ordonner officiellement à Le fuyard a été sommé de se rendre.

sommer


Participe passé: sommé
Gérondif: sommant

Indicatif présent
je somme
tu sommes
il/elle somme
nous sommons
vous sommez
ils/elles somment
Passé simple
je sommai
tu sommas
il/elle somma
nous sommâmes
vous sommâtes
ils/elles sommèrent
Imparfait
je sommais
tu sommais
il/elle sommait
nous sommions
vous sommiez
ils/elles sommaient
Futur
je sommerai
tu sommeras
il/elle sommera
nous sommerons
vous sommerez
ils/elles sommeront
Conditionnel présent
je sommerais
tu sommerais
il/elle sommerait
nous sommerions
vous sommeriez
ils/elles sommeraient
Subjonctif imparfait
je sommasse
tu sommasses
il/elle sommât
nous sommassions
vous sommassiez
ils/elles sommassent
Subjonctif présent
je somme
tu sommes
il/elle somme
nous sommions
vous sommiez
ils/elles somment
Impératif
somme (tu)
sommons (nous)
sommez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais sommé
tu avais sommé
il/elle avait sommé
nous avions sommé
vous aviez sommé
ils/elles avaient sommé
Futur antérieur
j'aurai sommé
tu auras sommé
il/elle aura sommé
nous aurons sommé
vous aurez sommé
ils/elles auront sommé
Passé composé
j'ai sommé
tu as sommé
il/elle a sommé
nous avons sommé
vous avez sommé
ils/elles ont sommé
Conditionnel passé
j'aurais sommé
tu aurais sommé
il/elle aurait sommé
nous aurions sommé
vous auriez sommé
ils/elles auraient sommé
Passé antérieur
j'eus sommé
tu eus sommé
il/elle eut sommé
nous eûmes sommé
vous eûtes sommé
ils/elles eurent sommé
Subjonctif passé
j'aie sommé
tu aies sommé
il/elle ait sommé
nous ayons sommé
vous ayez sommé
ils/elles aient sommé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse sommé
tu eusses sommé
il/elle eût sommé
nous eussions sommé
vous eussiez sommé
ils/elles eussent sommé

SOMMER1

(so-mé) v. a.
Signifier à quelqu'un, dans les formes établies, qu'il ait à faire telle ou telle chose. On l'a sommé de payer.
On sommait le seigneur devant bonnes gens, et on le faisait sommer par le souverain, dont on devait avoir permission [MONTESQ., Espr. XXVIII, 28]
Fig.
Et n'allez point quitter, de quoi que l'on vous somme, Le nom que dans la cour vous avez d'honnête homme, Pour prendre, de la main d'un avide imprimeur, Celui de ridicule et misérable auteur [MOL., Mis. I, 2]
De pardonner je vous somme, Mes enfants, embrassez-vous [BÉRANG., Ménétr.]
Sommer quelqu'un de sa parole, lui demander qu'il remplisse une promesse.
Je vous veux sommer de votre parole, et vous faire souvenir de ce que vous avez fait devant cet autel [BOSSUET, 3e sermon, Purif. Ste Vierge.]
Sommer une place, sommer le commandant de la rendre.
L'après-dînée, M. d'Elbœuf somma la Bastille [RETZ, II, 212]
M. de Rochefort demandait des dragons pour aller sommer et attaquer Utrecht [PELLISSON, Lett. hist. t. I, p. 180]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et s'il avenoit qu'il laissast les rentes à paier, li sires le pot sommer qu'il li paie dedens an et jor les rentes et les arrierages [BEAUMANOIR, XXIV, 10]
    Et s'il n'en font ce qu'il doivent et qui appartient au resort, quant il en sont sommé soufisamment, on en pot aler au roy [ID., XI, 12]
  • XIVe s.
    De vostre raençon vous ne m'orrez sommer ; Jà plus n'en paierez que vous voldrez nommer [, Guesclin. 13611]
  • XVe s.
    Et envoya encores autres messages pour le suffisamment sommer, et après pour le defier [FROISS., I, I, 55]
  • XVIe s.
    ....Qu'il le sommoit de le luy rendre entre ses mains, qu'autrement il lui denonçoit la guerre ; ceulx qui furent presens à ceste sommation, cogneurent bien que Tigranes.... [AMYOT, Lucull. 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. summare, dire en somme, et de là sommer. On l'a fait venir du lat. submonere, dont la signification est en effet plus voisine, mais qui donne non pas sommer, mais semondre, semonner.

SOMMER2

(so-mé) v. a.
Terme de mathématiques. Trouver la somme de plusieurs quantités. Sommer les termes d'une progression.
Le grand livre de la dette publique sera sommé, arrêté et signé par trois commissaires de la convention ou du corps législatif, par.... [, Décret du 24 août 1793, art. 7]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Princes saiges est qui aprent, Qui parle pou et qui entent, Qui se taist et qui en soy somme Le parler d'autruy saigement [E. DESCH., Poés. mss. f° 359]
    Deux petits getoiers à compter et à sommer [DU CANGE, summare.]
  • XVIe s.
    Il demoura plusieurs jours à sommer aux poids et à la balance le tresor d'or et d'argent qui estoit au temple de la deesse de Hierapolis [AMYOT, Crass. 34]
    Mais un franc cœur se doit à ce sommer [borner] D'estre content.... [MAROT, VI, 259]
    Et qui pourra les grains de l'arene sommer, Que l'eau de l'Ocean lave aux bords de la mer ? [BAÏF, Œuvres, p. 73]

ÉTYMOLOGIE

  • Somme 1 ; provenç. somar ; espagn. sumar ; portug. sommar ; ital. sommare.

sommer

SOMMER. v. tr. Mettre quelqu'un en demeure de faire telle ou telle chose. Je l'ai sommé de payer. Je vous somme de vous expliquer. On somma les manifestants de se disperser.

sommer

SOMMER. v. tr. T. de Mathématiques. Trouver la somme de plusieurs quantités algébriques ou numériques. Sommer une suite. Sommer les termes d'une progression.

sommer

Sommer, act. ac. Proprement prins est mettre comble et sommité à quelque chose, Summitatem imponere. De là on dit en venerie, la perche du cerf est sommée d'espois en paulmeure, trocheure, forcheure, ou couronneure, c'est à dire, a pour sa sommité des espois rangez en trocheure, etc. Et en faulconnerie, Les pennes du Faulcon sont toutes sommées, c'est à dire parcreuës et parvenuës à la sommité et grandeur qu'elles doivent estre. Sommer aussi est reduire plusieurs petites sommes en une, Summam facere. Par ce que la somme totale est eminente sur lesdictes petites. Sommer en outre est interpeller aucun, de faire quelque chose, à laquelle il est tenu, Interpellare. Comme je l'ay sommé à garant, Euictorem mihi obtestatus sum. Et en cette signification on dit en termes de guerres sommer ou faire sommer une place, c'est à dire interpeller les ennemis qui la tiennent, de la rendre volontairement, sans se faire forcer par le canon, et par breches et assauts, ou par famine à long siege. Nicole Gilles en la chronique du Roy Louys xi. Le Roy trouva façon d'avoir la ville de Hesdin. Et apres que ses gens y furent entrez, il y alla en personne, et fit sommer ceux qui estoient dedans le chasteau, pour la Comtesse de Flandres, de luy rendre et mettre la place en ses mains. Ce que de prime face ils refuserent faire. Et à cette cause le Roy fit mettre le siege devant, et par divers costez fit battre la muraille. On dit aussi sommer quelque poursuite à celuy qui est tenu nous en indemniser, c'est à dire la luy faire sçavoir et signifier, Significare litem motam eius rei nomine qua de re euictionis onus ad illum pertinet.

Sommer une somme en deduisant et rabbatant, Summam subducere.

Sommer tout ensemble et assembler, Omnia colligere.

Sommer en jugement un defendeur en matiere petitoire d'aller sur le lieu, etc. Ex iure manu consertum vocare.

Sommer, ou denoncer, Denuntiare. B.

Sommer ou denoncer les procez, Iudicium denuntiare. B.

Sommer à quelqu'un quelque procez, à ce qu'il y assiste, et se rende partie, ou se joigne, Perlicere ad aleae forensis consortium, In causam aliquem deducere, Subscriptorem asciscere, Eadem lite implicare. B.

Sommer et denoncer à quelqu'un le terme venant, qu'il ait à payer, ou rendre besongne faicte, Diem aduentantem denuntiare ei qui in diem rem praestare, vel opus perfectum obligatus est. B.

Mettre quelqu'un en procez avant que l'avoir sommé de faire la raison de soymesme, Lite non indicta iudicium dictare. B.

Sommer quelqu'un de sa promesse, Receptitia actione cum aliquo experiri. B.

sommer


SOMMER. Voy. SOMMATION.

Synonymes et Contraires

sommer

verbe transitif sommer
1.  Effectuer une sommation.
2.  Demander impérativement.

sommer

verbe transitif sommer

sommer

verbe transitif sommer
Orner le sommet.
Traductions

sommer

Sommer

sommer

Sommer

sommer

Sommer

sommer

[sɔme] vt
sommer qn de faire → to command sb to do, to order sb to do (DROIT) → to summon sb to do