sonore

sonore

adj. [ lat. sonorus, de sonus, son ]
1. Propre à rendre des sons : Un signal sonore.
2. Qui a un son puissant : L'animateur a une voix sonore retentissant, tonitruant ; doux, sourd
3. Qui renvoie bien le son : Une salle de conférences sonore.
4. Qui concerne les sons : Régler le volume sonore d'un autoradio.

SONORE

(so-no-r') adj.
Qui rend un son.
Tertullien, lorsque Dieu proféra ces mots : Que la lumière soit faite, dit qu'il proféra une parole sonore [BOSSUET, 6e avert. 88]
Je sentais, vers la mer l'œil fixé tout le jour, Pour l'eau bleue et profonde un indicible amour, Et j'écoutais le vent sonore [P. LE BRUN, Voy. de Grèce, VIII, 4]
Consonnes sonores, celles qui ne peuvent être prononcées qu'à haute voix et à glotte fermée ; ce sont g, d, b, j, v et z.
Particulièrement. Qui a un son agréable et éclatant. Une voix sonore.
N'employez jamais un mot nouveau, à moins qu'il n'ait ces trois qualités : d'être nécessaire, intelligible et sonore [VOLT., Mél. litt. Cons à un journal.]
Cette langue italienne, si pompeuse et si sonore [STAËL, Corinne, II, 3]
Toi qui donnas son âme et son gosier sonore à l'oiseau que le soir entend gémir d'amour [LAMART., Harm. I, 1]
Qui renvoie bien le son. Cette église est sonore.
L'air était frais et sonore [BERN. DE ST-P., Paul et Virg.]
Terme de physique. Qui produit le son.
Pour que les corps soient sonores, il faut nécessairement qu'ils soient élastiques [BRISSON, Traité de phys. t. II, p. 159]
Vibrations sonores, celles qui sont suffisamment rapides dans un gaz, un liquide ou un solide, pour produire sur l'appareil de l'ouïe le genre d'impression dont la perception est appelée son. Onde sonore, nom donné à une succession d'ondulations de même nature qui ont lieu dans le même sens ; elle se compose d'ondulations condensées et d'ondulations dilatées ; les premières résultent de la compression de l'air par l'ébranlement sonore, et les secondes, du retour de l'air à son premier état. Corps sonore, tout corps qui, par la rapidité de son mouvement vibratoire, produit, sur l'organe de l'ouïe, des impressions susceptibles d'être comparées les unes aux autres.
On appelle corps sonores proprement dits ceux dont les sons sont distincts, comparables entre eux et de quelque durée ; tels sont ceux d'une cloche, d'une corde de violon [BRISSON, Traité de phys. t. II, p. 159]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. sonorus, de sonus, son. Au XVIe siècle on disait sonoreux

sonore

SONORE. adj. des deux genres. Qui rend un son. Un corps sonore.

Il signifie aussi Qui donne beaucoup de son, qui a un beau son. Une voix sonore. Cela rend le vers plus sonore.

Il signifie aussi Qui renvoie bien le son, où le son résonne bien. Cette salle est sonore.

sonôre


SONôRE, adj. [2e lon. 3e e muet.] Qui a un son agréable et éclatant. "Voix sonôre: des vers sonôres. = En parlant, des lieux; qui rend bien la voix. "Église sonôre. = Syllabe sonôre, ou masculine; celle qui est aûtre que l'e muet.

Synonymes et Contraires
Traductions

sonore

laut, sonor, stimmhaftsonorous, loud, resonant, sonourous, voiced, aural, sonicluid, stemhebbend, hard, klankrijk, geluids-, met een goede akoestiek, stemhebbende medeklinker, welluidend, sonischצלילי (ת), צלצלני (ת), קולי (ת)hardalt, fort de sohøjlaŭta, sona, sonorafuerte, intensoäänekäshangosalto, forteгромкийljudelig, ljudligsonoroзвук聲音zvuk사운드เสียง (sɔnɔʀ)
adjectif
1. qui produit un son un signal sonore
2. qui produit un son fort un rire sonore
3. qui concerne le son le niveau sonore

sonore

[sɔnɔʀ] adj
[ondes, signal] → sound modif
film sonore → talking picture, sound film
effets sonores → sound effects
[voix] → sonorous, ringing
[salle, métal] → resonant
(LINGUISTIQUE)voiced