soubreveste

SOUBREVESTE

(sou-bre-vè-st') s. f.
Vêtement militaire sans manches qui se mettait par-dessus les autres vêtements et par-dessous la cuirasse. Partie de l'habillement des mousquetaires de la garde, qui était une espèce de justaucorps sans manches, bleu et galonné comme les casaques, avec une croix devant et derrière, de velours blanc, bordée d'un galon d'argent, et des fleurs de lis aux angles de la croix. Le roi fournissait la casaque et la soubreveste, et l'on rendait l'une et l'autre en quittant la compagnie.
Le carrosse du roi n'était escorté que par trois mousquetaires en soubreveste et par autant de chevau-légers [DECOURCHAMPS, Souv. de Mme de Créquy, t. I, p. 143]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Tous les freres doivent porter en fait d'armes juppel vermeil à la croix blanche, c'est à sçavoir soubreveste [DU CANGE, supravestis.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. supra, sur, et vestis, habit.

soubreveste

SOUBREVESTE. n. f. Sorte de vêtement sans manches, qui se mettait par-dessus les autres vêtements. La soubreveste était portée par les mousquetaires et par les chevaliers de Malte.

soubrevèste


SOUBREVèSTE, s. f. [2e et 4e e muet, 3e è moy.] Vêtement sans manches à l'usage des mousquetaires du Roi.