souci

1. souci

n.m. [ du bas lat. solsequia, qui suit le soleil ]
Plante dont une espèce est cultivée pour ses fleurs jaunes ornementales et d'autres pour leurs vertus médicinales.

2. souci

n.m. [ de se soucier ]
1. Préoccupation qui trouble la tranquillité d'esprit : Ce concours me donne bien du souci anxiété, tracas nous nous sommes inquiétés
2. Personne ou chose qui est l'objet des préoccupations de qqn : Sa fille aînée est son principal souci inquiétude ennui, problème
Avoir le souci de (+ n. ou + inf.),
attacher de l'importance à : Avoir le souci de la vérité obsession elle s'applique à

SOUCI1

(sou-si) s. m.
Souci des jardins, plante composée à capitules jaunes, radiés, qui répandent une forte odeur, calendula officinalis, L.
Florise parut ce qu'une belle anémone paraîtrait parmi des soucis [FÉN., t. XIX, p. 14]
Mes jeunes rivaux, ma chère, Ont le ciel si gai ! Chez eux la rose foisonne, Chez moi le souci [BÉRANG., Restaur.]
Familièrement. Être jaune comme un souci, comme souci, avoir le visage extrêmement jaune. Couleur de cette fleur. Un foulard souci. L'orange et le souci.
D'un gros jaune souci [BUFF., Ois. t. XI, p. 172]
Souci des champs, calendula arvensis, L.
Souci d'eau, populage, renonculacée, caltha palustris, L.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Solsequium, soucicle [DU CANGE, solsequium.]
  • XVIe s.
    Mais il y eut de la soucie : Voilà qui me trouble le sens [MAROT, I, 186]
    De vos jardins arrachez le soucy [ID., II, 296]
    Les myrmecies seront curées, y appliquant dessus du pourpied pilé, ou feuilles de soulcy avec un peu de sel [PARÉ, V, 21]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. solsequium, de sol, soleil (voy. ce mot), et sequi, suivre ; parce que les capitules semblent suivre en leur inclinaison le côté où brille le soleil ; comparez tournesol.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. SOUCI. Ajoutez :
    Nom d'un papillon diurne, colia edusa, très commun dans la campagne, [H. PELLETIER, Petit dict. d'entomologie, p. 20, Blois, 1868]

SOUCI2

(sou-si) s. m.
Soin accompagné d'inquiétude.
Elle qui n'a souci de moi, ni de mes larmes [MALH., V, 23]
Et moi qui, jeune encore, en mes plaisirs m'égaie, Il faudra que je change et malgré que j'en aie, Plus soigneux devenu, plus froid et plus rassis, Que mes jeunes pensers cédent aux vieux soucis [RÉGNIER, Sat. v.]
Rodrigue, fuis, de grâce, ôte-moi de souci [CORN., Cid, III, 1]
Sans prendre aucun souci de votre dignité [ID., Sertor. IV, 2]
Votre compassion, lui répondit l'arbuste, Part d'un bon naturel ; mais quittez ce souci [LA FONT., Fabl. I, 22]
Aux noces d'un tyran tout le peuple en liesse Noyait son souci dans les pots [ID., ib. IV, 12]
En quoi peut un pauvre reclus Vous assister ? que peut-il faire Que de prier le ciel qu'il vous aide en ceci ? J'espère qu'il aura de vous quelque souci [ID., ib. VII, 3]
Les enfants n'ont l'âme occupée Que du continuel souci Qu'on ne fâche point leur poupée [ID., ib. IX, 6]
Des soucis dévorants c'est [la richesse] l'éternel asile [ID., Phil. et Bauc.]
Ils plaignaient tour à tour leur amoureux souci [SEGRAIS, Églogue 2]
Il [Pygmalion] prête l'oreille au moindre bruit, et se sent tout ému ; il est pâle, défait, et les noirs soucis sont peints sur son visage toujours ridé [FÉN., Tél. III]
Si quelqu'un est en souci de savoir ce que je fais dans mes chaumières [VOLT., Lett. d'Alemb. 15 oct. 1759]
Je jetais mes livres dans le public avec la certitude d'avoir parlé pour le bien commun, sans aucun souci du reste [J. J. ROUSS., Confess. IX]
Familièrement. C'est là le moindre de mes soucis, le cadet de mes soucis, je ne m'en inquiète nullement. Vous ne vivrez pas longtemps, vous prenez trop de souci, se dit à ceux qui se mêlent mal à propos des affaires d'autrui.
Fig. et poétiquement. Objet pour lequel notre inquiétude est éveillée.
Beauté, mon beau souci, de qui l'âme incertaine A, comme l'océan, son flux et son reflux [MALH., V, 29]
Touche, je veux t'aimer, tu seras mon souci [CORN., Suite du Ment. I, 2]
Ce nouvel Adonis, à la blonde crinière, Est l'unique souci d'Anne la perruquière [BOILEAU, Lutr. I]
Un sans-souci, voy. SANS-SOUCI.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Moult estoit de laide figure, Soussy fu par nom appellés [J. BRUYANT, dans Ménagier, t. II, p. 6]
    Par foi, or voi je bien, le cuer avez failli, Que vous voi maintenant entrer en ce soussi [, Guesclin. 12323]
  • XVe s.
    Bon cidre oste le soussy D'un procès qui me tempeste [BASSEL., XXVII]
  • XVIe s.
    Mais, monseigneur, quant tout est dist, mon principal soucy est de vostre santé [MARG., Lett. XXIV]
    Les enfans sans souci [LANOUE, 498]
    Soucis mondains [ID., 533]
    Pour charmer mon souci, Page, verse à longs traits du vin dedans ce verre [RONS., 273]
    .... Et que daignez avoir souci de mon souci [ID., 273]
    Aime-t-il point une autre amie Depuis qu'il s'en alla d'ici, Ou s'il m'a tousjours en souci ? [ID., 567]
    Ses parents [de Caton], ses domestiques et beaucoup de gents de bien en estoient en grand soulcy [à cause de son conflit avec Métellus] [MONT., I, 340]
    À quel soulcy ne nous desmettons-nous pour leur commodité [de nos chiens et de nos chevaux] ? [ID., II, 169]
    Soucy d'yvrogne [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 417]

ÉTYMOLOGIE

  • Substantif fait du verbe soucier ; bourg. sôci.

SOUCI3

(sou-si) s. m.
Souci d'hanneton, voy. HANNETON et SOURCIL.

souci

SOUCI. n. m. Plante de la famille des Composées, donnant une fleur jaune, radiée, qui a une odeur forte. Une fleur de souci. Souci des jardins. Souci des champs.

Il se dit aussi de la Fleur même. Cueillir des soucis. Couleur de souci.

souci

SOUCI. n. m. Soin, préoccupation, inquiétude. Léger souci. Souci cuisant. Noirs soucis. Cette affaire lui donne bien du souci. Avoir du souci. Vivre sans souci. Prendre du souci. Être dévoré de soucis.

Être en souci de quelque chose, de quelqu'un, Prendre intérêt à quelque chose, à quelqu'un, ressentir de l'inquiétude au sujet de cette chose, de cette personne. Je suis en souci de sa santé. Écrivez-moi vite, je suis en grand souci de vous.

Fam., C'est là le moindre de mes soucis, le cadet de mes soucis se dit d'une Chose dont on ne se met nullement en peine.

Sans-souci. Voyez ce mot à son rang alphabétique.

souci

Souci, Soucier, Voyez Soulci.

Synonymes et Contraires

souci

nom masculin souci
1.  Fait d'être inquiet.
paix, sérénité -littéraire: quiétude, repos.
2.  Ce qui préoccupe.
Traductions

souci

Besorgnis, Sorge, Ringelblume, Angst, Unruhe, unbeschwertcare, concern, marigold, worry, sadness, trialgoudsbloem, zorg, bezorgdheid, bedroefdheid, beduchtheid, bekommernis, kommer, ongerustheid, zieleleed, zorgvuldigheidדאגה (נ), חלמונית (נ), דְּאָגָהkalendulopreocupación, caléndulaaggodalompreoccupazione, amareggiamento, angustia, cruccio, cura, fiorrancio, pensiero, calendulapreocupação, calêndula, maravilhasteamăbekymmer, ringblommaανησυχία, έγνοια, κατιφέςآذَرِيُون, اِهْتِمامměsíček, obavabekymring, morgenfruehuoli, kehäkukkabriga, nevenマリーゴールド, 心配걱정, 금잔화bekymring, ringblomstnagietek, niepokójбархатцы, беспокойствоความกังวล, ต้นไม้ประเภทดาวเรืองilgi, kadife çiçeğicúc vạn thọ, sự lo lắng万寿菊, 关心 (susi)
nom masculin
1. inquiétude avoir des soucis se faire du souci pour qqn
2. ce qui occupe l'esprit avoir le souci de bien faire

souci

[susi] nm
(= inquiétude) → worry
se faire du souci → to worry
(= préoccupation) → concern
avoir souci de, avoir le souci de → to care about
par souci de → for the sake of, out of concern for
(BOTANIQUE)marigold
(= problème) → problem
avoir des soucis d'argent → to have money problems, to have money worries
pas de souci > → no worries [susje] vpr/vi
se soucier de → to care about