soudé, ée

SOUDÉ, ÉE

(sou-dé, dée) part. passé de souder
Vaisselle d'argent soudée.
Il se dit de parties organiques réunies par connexion intime.
[Chez le phalangier] le premier [doigt du pied de derrière] est soudé avec son voisin, de sorte que ce double doigt fait la fourche... [BUFF., Quadrup. t. VI, p. 98]
Les fleurs qui n'ont qu'une enveloppe ou le calice soudé à la corolle [, Instit. Mém. scient. 1807, 1er sem. p. 81]
En hippologie, un cheval bien soudé est celui dont les articulations sont larges et épaisses, les paturons courts, et le rein court et bien attaché.