spectacle

spectacle

n.m. [ lat. spectaculum, de spectare, observer, regarder, de specere, regarder ]
1. Représentation théâtrale, cinématographique, lyrique : Assister à un spectacle de marionnettes.
2. Ensemble des activités du théâtre, du cinéma, du music-hall : L'industrie, le monde du spectacle.
3. Ce qui se présente au regard, à l'attention, et qui est capable d'éveiller un sentiment : La découverte de leur appartement saccagé fut un triste spectacle tableau
4. Péjor. (Employé en appos., avec ou sans trait d'union) Se dit de ce qui est organisé pour privilégier l'impact médiatique : La politique spectacle.
À grand spectacle,
se dit d'un film, d'une pièce, d'une revue dont la mise en scène est fastueuse.
Se donner ou s'offrir en spectacle,
se faire remarquer ; attirer l'attention sur soi : En parlant si fort, tu te donnes en spectacle.
Spectacle vivant,
spectacle qui se déroule en direct devant un public : Les pièces de théâtre, les opéras, les ballets, les spectacles de cirque et de cabaret sont des spectacles vivants.

SPECTACLE

(spè-kta-kl') s. m.
Tout ce qui attire le regard, l'attention, arrête la vue.
Au spectacle sanglant d'un ami qu'il faut suivre.... [CORN., Poly. III, 3]
Auguste journée où ces deux rois [d'Espagne et de France], avec leur cour d'une grandeur, d'une politesse et d'une magnificence aussi bien que d'une conduite si différente, furent l'un à l'autre et à tout l'univers un si grand spectacle [BOSSUET, Mar.-Thér.]
Quel spectacle de voir et d'étudier ces deux grands hommes [Condé et Turenne], et d'apprendre de chacun d'eux toute l'estime que méritait l'autre ! [ID., Louis de Bourbon]
Ils [les Juifs] nous apprennent à craindre Dieu, et nous sont un spectacle éternel des jugements qu'il exerce sur ses enfants ingrats [ID., Hist. II, 7]
Un indigne empereur, sans empire, sans cour, Vil spectacle aux humains des faiblesses d'amour [RAC., Bérén. V, 6]
D'un spectacle si doux ne privez pas mes yeux [ID., Iph. III, 1]
Ce Dieu ne vous a pas choisie Pour être un vain spectacle aux peuples de l'Asie [ID., Esth. I, 3]
Ces deux hommes si vénérables furent un spectacle touchant à tant de peuples assemblés [FÉN., Tél. x]
Qu'il [le prince, Louis XIV] ouvre son palais à ses courtisans.... que, dans des lieux où la vue seule est un spectacle, il leur fasse voir d'autres spectacles [LA BRUY., XI]
Je ne crois pas que le spectacle change plus de la terre à la lune qu'il fait ici d'imagination à imagination [FONTEN., Mondes, 3° soir.]
Je crois que le spectacle du monde serait bien ennuyeux pour qui le regarderait d'un certain œil, car c'est toujours la même chose [ID., Dial. 3, Morts anc. et mod.]
Les personnes nées dans l'élévation deviennent comme un spectacle public sur lequel tous les regards sont attachés [MASS., Pet. carême, Vices et vertus des grands.]
Il faut du spectacle et de l'appareil pour rendre les titres qui élèvent les hommes les uns sur les autres, respectables [ID., Confér. Usage des reven. ecclésiast.]
Je serai bientôt privé pour jamais de ce grand spectacle du ciel.... [VOLT., Lett. Lalande, 6 févr. 1775]
Si, pendant une belle nuit et dans un lieu dont l'horizon soit à découvert, on suit avec attention le spectacle du ciel, on le voit changer à chaque instant [LAPLACE, Expos. I, 1]
Et toi, Byron.... Le mal est ton spectacle, et l'homme est ta victime [LAMART., Médit. II]
Être en spectacle, être exposé à l'attention publique.
Qu'offrirait notre vie aux yeux du public, si elle était en spectacle comme la leur [celle des grands] ? [MASS., Or. fun. Dauphin.]
Mon enfant, nous avons été mis en spectacle aux anges et aux hommes [CHATEAUBR., Atala, épilogue.]
On dit dans un sens analogue : donner en spectacle.
Le même rang qui les donne [les grands] en spectacle, les propose pour modèles [MASS., Pet. carême, Exemples des grands.]
Se donner en spectacle, s'exposer aux regards et au jugement du public.
Il excelle à conduire un char dans la carrière ;.... à se donner lui-même en spectacle aux Romains [RAC., Brit. IV, 4]
Sa femme se donnait en spectacle par sa danse [HAMILT., Gramm. 7]
Le crime se cachait du moins autrefois ; il fait gloire aujourd'hui de se donner en spectacle [MASS., Panégyr. sainte Agnès.]
Faire spectacle, attirer la curiosité de la foule.
Or cette voix sera celle d'un homme Qui, né proscrit, vieux, arrivant de Rome, Fera spectacle aux petits écoliers [BÉR., Nostrad.]
Servir de spectacle, être exposé à la risée, au mépris public.
Notre mort n'était retardée que pour nous faire servir de spectacle à un peuple cruel [FÉN., Tél. I]
Jeux et combats à Rome.
Que dirai-je de la pompe des triomphes, des cérémonies de la religion, des jeux et des spectacles qu'on donnait au peuple ? [BOSSUET, Hist. III, 6]
À propos des spectacles de son temps, qui n'étaient que des exécutions, Sénèque dit : un homme a-t-il volé, qu'on le pende.... mais toi, malheureux spectateur, qu'as-tu fait pour assister à la potence ? [DIDER., Claude et Nér. II, 1]
Les premiers spectacles donnés par César furent des combats d'hommes et d'animaux ; il n'était encore qu'édile [PASTORET, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. III, p. 431]
Lorsqu'il [Juvénal] dit que ce peuple qui distribuait autrefois les royaumes, les dignités et les légions, ne demandait plus autre chose que du pain et des spectacles [BERNARDI, Instit. Mém. inscr. et belles-lettr. t. VIII, p. 314]
Particulièrement. Représentation théâtrale. Un billet de spectacle. Salle de spectacle. Courir les spectacles.
Jeux, conversations, spectacles, rien ne la tira [la Dauphine] de sa solitude [FLÉCH., Dauphine.]
Un roi [Louis XIV] qui sait.... au milieu d'ennemis couverts ou déclarés, se procurer le loisir des jeux, des fêtes, des spectacles [LA BRUY., X.]
Deux célèbres médecins ont prétendu que beaucoup de maladies, surtout aux femmes, commençaient à se former dans nos salles de spectacle [SAINT-FOIX, Ess. Paris, Œuvr. t. IV, p. 264]
Nous avons eu un chancelier qui a écrit sur l'art dramatique, et on a observé que, de sa vie, il n'alla au spectacle [VOLT., Comm. Corn. Rem. Cinna, II, 1]
Les spectacles sont une partie de l'administration publique [ID., Mél. litt. Eloge de Crébillon.]
Ce qui surprit le plus dans la représentation de la Toison d'or, ce fut la nouveauté des machines et des décorations, auxquelles on n'était point accoutumé ; un marquis de Sourdéac, grand mécanicien et passionné pour les spectacles, fit représenter la pièce en 1660, dans le château de Neufbourg en Normandie, avec beaucoup de magnificence [ID., Comm. Corn. Rem. Tois. d'or, Préf.]
Chez nous la comédie est le spectacle de l'esprit, la tragédie celui de l'âme, l'opéra celui des sens [D'ALEMB., Lib. de la mus. Œuvr. t. III, p. 356]
Nous n'avons pas besoin d'aller au spectacle pour y apprendre les secrets de notre famille [CHATEAUBR., Génie, II, II, 8]
La mise en scène.
Les machines, les ballets, les vers, la musique, tout le spectacle [LA BRUY., I]
Il y a beaucoup de spectacle dans cette pièce, beaucoup de pompe, de magnificence est déployée dans la représentation de cette pièce. On dit dans un sens analogue : une pièce à spectacle, à grand spectacle.

REMARQUE

  • " .... On va donner en spectacle funeste De son corps tout sanglant le misérable reste, RAC. Esther, III, 8. On dit absolument donner en spectacle, comme regarder en pitié, et beaucoup d'autres phrases semblables, où le substantif joint au verbe par la préposition en ne peut être accompagné d'un adjectif, " D'OLIVET, Rem. Racine, 26. D'Olivet est trop rigoureux pour une tournure poétique et qui n'a rien d'illogique.

SYNONYME

  • SPECTACLE, THÉÂTRE. Le théâtre est proprement le bâtiment, le spectacle est ce qu'on y va voir. Les comédiens vont au théâtre, aussi bien que tous ceux qui y ont affaire. Le public payant va au spectacle.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Queiz [quel] sera ciz spectacles, quant cele très granz beste sera mostrée [, Job, p. 491]
    Veanz toz serat il trebuchiez.... et les legions des angeles seront presens à cest spectacle [, ib.]
  • XIVe s.
    Et pour ce convient et appartient autre despense faire à celi qui est maistre de navire, et autre à celi qui est mestre des spectacles [ORESME, Eth. 112]
    Comme si fortune les eust yleuc mis [au Capitole, pendant le sac de Rome par les Gaulois] pour veoir le spectacle de la destruccion de leur païs [BERCHEURE, f° 112 verso.]
    Il ont fait leur moquerie de vous, et vous avez esté à spectacle et à regart de tous les pueples [ID., f° 41, recto.]
  • XVIe s.
    Au devant du pont de la porte de Saint-Thomas estoit un spectacle de verdure tout garny de pommes de grenades et d'oranges, tendu en maniere d'une chappelle [J. D'AUTON, Ann. de Louis XII, p. 102]
    Quand on presenta à Cesar la teste de Pompeius, les histoires disent qu'il en destourna sa veue comme d'un vilain et mal plaisant spectacle [MONT., I, 268]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. spettacolo ; du lat. spectaculum, qui vient de spectare, regarder, dénominatif de spectus, part. de specio, voir ; comparez le grec.

spectacle

SPECTACLE. n. m. Vue d'ensemble qui attire les regards, l'attention. Beau spectacle. Triste, horrible spectacle. Spectacle d'horreur. Spectacle tragique. Spectacle touchant, instructif. Spectacle ravissant, délicieux. Un doux spectacle. Je ne saurais supporter un pareil spectacle. J'ai détourné les yeux de ce spectacle. Il vint nous étaler le spectacle de sa misère. Jouir du spectacle de la nature. Le défilé de la victoire fut un magnifique spectacle.

Au spectacle de, À la vue de. Elle défaillit à ce triste spectacle.

Être en spectacle, Être exposé à l'attention publique. Quand un homme occupe un poste élevé, il doit songer qu'il est en spectacle à tout le monde.

Se donner, s'offrir en spectacle, S'exposer aux regards et au jugement du public. Servir de spectacle, Être exposé à la risée, au mépris du public.

SPECTACLE se dit aussi d'un Divertissement offert au public, et particulièrement de la Représentation d'une pièce de théâtre. On nous a donné un agréable spectacle. Aller au spectacle. Courir les spectacles. Le programme du spectacle. Salle de spectacle.

Une pièce à grand spectacle, une féerie à grand spectacle se dit d'une Pièce riche en décors, en costumes, en figuration, dont la mise en scène est particulièrement luxueuse et brillante.

spectacle

Spectacle public, Spectaculum.

Un spectacle qui n'est point agreable, Minime gratum spectaculum.

Spectacle triste, Miserum spectaculum.

spectacle


SPECTACLE, s. m. [Spèktakle et non pas espectacle, et encore moins espétacle, comme dit le peuple en certaines Provinces: 1re è moy. 2e dout. 3e e muet.] Spectacle est en général tout objet, qui atire les regards. "Beau, ou, triste, horrible spectacle.
   À~ ce triste spectacle, il frémit de courroux.
       Didon.
— Être en spectacle: exposé à l'atention publique; et ainsi doner et se doner en spectacle. "Les Princes et les Grands ne semblent nés que pour les aûtres; le même rang, qui les done en spectacle, les propôse pour modèles. Massill. "Les Grands sont en spectacle à tout l'Univers. Id. "La France est encore plus en spectacle qu'aucune aûtre nation Id. = Servir de spectacle, de risée.
   Vous allez vous doner un travers dans le monde.
   Il ne lui faut jamais doner légèrement,
   Ces spectacles d'humeur, qu'on soutient rarement.
       Sidney.
= 2°. En particulier, représentation théâtrale. Aller aux Spectacles: il aime les Spectacles. = Il se dit aussi de certaines grandes cérémonies ou réjouissances publiques, comme l'entrée solennelle d'un Roi dans sa Capitale; le couronement~ du Pape, les feux d'artifice, les carrousels, etc.

Synonymes et Contraires

spectacle

nom masculin spectacle
Ce qui se présente au regard.
Traductions

spectacle

Spektakel, Anblick, Aussehen, Äußere, Blick, Einsicht, Habitus, Theater, Vorstellungshow, spectacle, sight, appearance, aspect, exterior, look, view, entertainmentschouwspel, vertoning, aanblik, aanschijn, aanzien, air, blik, buitenkant, kijk, kijkspel, schijn, spektakel, uiterlijk, verschijning, voorkomen, tafereel, toneelvoorstelling, vertoonבידור (ז), הופעה (נ), היצג (ז), הצגה (נ), מופע (ז), מחזה (ז), מיצג (ז), ראווה (נ), מֵיצָג, בִּדּוּר, הוֹפָעָה, הַצָּגָהθέαμα, έκφρασηspettacolo, manifestazioneمَعْرِضprojevdemonstreringespectáculonäytösiskazショー표시forestillingwidowiskodemonstraçãoпоказshowการแสดงgösteribuổi biểu diễn表示顯示 (spɛktakl)
nom masculin
1. représentation, au théâtre, au cinéma un spectacle de rue
2. ce que l'on voit assister à un spectacle étonnant

spectacle

[spɛktakl] nm
(= vision, scène) → sight
au spectacle de ... → at the sight of ...
se donner en spectacle (péjoratif) → to make a spectacle of o.s, to make an exhibition of o.s
à grand spectacle
(= représentation) → show
(= industrie) → show business