sphère

sphère

n.f. [ du gr. sphaira, boule ]
1. Surface fermée dont tous les points sont à la même distance d'un point intérieur appelé centre ; solide limité par une telle surface : La Terre a la forme d'une sphère boule, globe
2. Domaine, milieu dans lequel s'exerce une activité, ou l'influence de qqn, de qqch : Cet écrivain ne sort guère de la sphère de la vie mondaine cadre, champ cercle, monde, univers

SPHÈRE

(sfê-r') s. f.
Terme de géométrie. Solide terminé par une surface courbe, dont tous les points sont également distants d'un point intérieur. Archimède a trouvé que le volume de la sphère est les deux tiers de celui du cylindre circonscrit ; c'est pour cela qu'on avait gravé sur son tombeau une sphère inscrite dans un cylindre. Une bulle de savon dans un air tranquille donne l'exemple d'une sphère exacte.
Nous n'enfantons [par l'imagination] que des atomes, au prix de la réalité des choses ; c'est une sphère infinie dont le centre est partout, et la circonférence nulle part [PASC., Pens. I, 1, édit. HAVET.]
La surface de la terre est convexe, et sa figure est peu différente d'une sphère [LAPLACE, Expos. I, 1]
Terme d'architecture. Corps solide parfaitement rond qui sert de couronnement.
Représentation du globe terrestre.
Il [Thalès] eut pour disciple Anaximandre, à qui Pline et Diogène Laërce attribuent l'invention de la sphère, c'est-à-dire la représentation du globe terrestre, [ROLLIN, Hist. anc. liv. XXVII, ch. 2]
Disposition du ciel suivant les cercles imaginés par les astronomes. Les différentes positions de la sphère. Sphère droite, celle où l'équateur coupe l'horizon à angles droits ; sphère oblique, celle où l'équateur tombe obliquement sur l'horizon ; sphère parallèle, celle où l'équateur est parallèle à l'horizon. Les hommes placés sur l'équateur ont la sphère droite ; les habitants des deux pôles, s'il y en avait, l'auraient parallèle, tous les autres ont la sphère oblique.
Terme d'astronomie. Sphère armillaire ou artificielle, machine ronde composée de divers cercles représentant ceux que les astronomes ont imaginés dans le ciel.
Une maison [bâtie par Huyghens] qui est savante dedans et dehors, et qui a des sphères pour ses girouettes [BALZ., liv. XI, lett. 7]
Sphère mouvante, sphère représentant en petit le système planétaire et mue par un appareil d'horlogerie.
Étude des principes d'astronomie sur une sphère. Il étudie la sphère. Traité de la sphère.
Espace dans lequel on conçoit qu'une planète accomplit son cours. Saturne parcourt sa sphère en trente années. Dans le langage général, la planète considérée en mouvement.
Il entend le bruit des sphères que les organes mortels ne sont pas faits pour saisir [STAËL, Corinne, XIII, 4]
Les différentes régions sphériques en lesquelles les anciens partageaient l'espace céleste.
Pour peu qu'on ait de connaissances dans l'astronomie, on sait que la sphère des étoiles paraît se mouvoir d'occident en orient autour des pôles de l'écliptique d'un mouvement très lent, qui, suivant les observations des astronomes, est d'environ 50 secondes chaque année [D'ALEMB., Œuv. t. XIV, p. 47]
Au lieu de vingt-six sphères que demandait le système d'Eudoxe, Calippe en établit trente-trois [BAILLY, Hist. astron. anc. p. 241]
Ptolémée faisait tourner la sphère étoilée tout entière en 36000 ans autour des pôles de l'écliptique, suivant l'ordre des signes, et il faisait tourner cette même sphère en 24 heures en sens contraire autour des pôles, pour expliquer la révolution diurne [DELAMBRE, Abrégé d'astron. 8e leçon.]
Mais peut-être au delà des bornes de sa sphère [du soleil], Lieux où le vrai soleil éclaire d'autres cieux [LAMART., Méd. I]
Dans le langage poétique, le séjour céleste.
Va, je crois voir des cieux les peuples éternels Descendre de leur sphère, et se joindre aux mortels [VOLT., Alz. I, 2]
Terme de physique. Sphère d'activité, l'étendue dans laquelle un corps peut agir hors de soi.
Quelques savants physiciens, et entre autres Taylor et Musschenbroeck, ont essayé de déterminer par des expériences l'étendue de la sphère d'attraction de l'aimant [BUFF., Min. t. IX, p. 132]
Fig. Sphère d'activité, étendue d'affaires, de travaux, dans laquelle un homme communique son action à ceux qui l'entourent.
Fig. Étendue de pouvoir, d'autorité, de connaissances, de talent, etc.
Ils demeurent tranquilles dans l'étendue de leur sphère [LA BRUY., I]
Presque tous les hommes ne songent qu'à étendre leur sphère, et à y faire entrer tout ce qu'ils peuvent d'étranger ; pour lui, il avait réduit la sienne à n'être guère que lui seul [FONT., Littre.]
Il est contre la nature de la chose qu'une république démocratique conquière des villes qui ne sauraient entrer dans la sphère de la démocratie [MONTESQ., Esp. X, 6]
Je passe dans ma sphère les derniers temps de ma vie, comme vous passez vos beaux jours, à faire le plus de bien dont je suis capable [VOLT., Lett. Pr. de Ligne, 22 juill. 1766]
L'infini en nombre et en étendue est hors de la sphère de mon entendement ; quelque chose qu'on me dise, rien ne m'éclaire dans cet abîme [ID., Phil. ignor. 18]
Montrant le tour de son esprit et la sphère de ses connaissances [J. J. ROUSS., Ém. II]
L'impossibilité de maintenir leur commerce sans les productions de l'Orient les força [les Hollandais] à sortir d'une sphère peut-être trop étroite pour la situation où ils se trouvaient [RAYNAL, Hist. phil. II, 2]
10° Fig. Il se dit des limites qui bornent certaines choses morales. Étendre, agrandir, élargir la sphère des connaissances humaines.
Il ne l'a fait que dans l'étendue de la sphère de probabilité de son sentiment [PASC., Prov. VI]
Il [l'homme surimposé] a rétréci lui-même la sphère de ses besoins [RAYNAL, Hist. phil. XIX, 10]
11° Fig. Il se dit de la condition, de l'état des personnes. Sortir de sa sphère.
Nul à Paris ne se tient dans sa sphère [VOLT., Chevaux et ânes.]
Qu'apprend-on dans la petite sphère de deux ou trois amants ou amis toujours occupés d'eux seuls ? [J. J. ROUSS., Hél. 2e préface.]
12° Terme d'alchimie. Sphère philosophale, fourneau qui sert à préparer la pierre.
13° Genre de coquilles bivalves.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si verroit toutes les esteles Cleres et reluisans et beles, Soient errans, soient fichies, En lor esperes estachies [, la Rose, 20530]
  • XIVe s.
    Une très noble espere ou pelote ou une très bele fiole, tele chose a une magnificence pour faire un don à un enfant [ORESME, Éth. 116]
  • XVe s.
    Comme aussi l'entention finale de sapience ou de metaphysique soit la cognoissance de l'ordre des esperes celestes [CHRIST. DE PISAN, Charles V, III, 4]
    Jehan de Dons ou Jehan des Orloges a fait un grand instrument par aucuns appellé espere ou orloge du mouvement du ciel [DU CANGE, spera.]
  • XVIe s.
    Ceste infinie et intellectuale sphere, le centre de laquelle est en chascun lieu de l'uniyers, la circonference point, c'est Dieu, selon la doctrine de Hermes Trismegistus [RAB., III, 13]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. espera ; espagn. esfera ; ital. sfera ; du lat. sphaera, qui vient du grec, dont le sens primitif est balle à jouer. Ce mot et le grec, semer, ont une origine commune, démontrée par le grec, corde, qui vient de, spire.

sphère

SPHÈRE. n. f. T. de Géométrie. Solide limité par une surface courbe dont tous les points sont à égale distance d'un point intérieur appelé Centre. Les propriétés de la sphère. Le centre, le diamètre, la circonférence de la sphère. La surface, le volume d'une sphère.

En termes d'Astronomie, Sphère céleste, La voûte du ciel, conçue comme une sphère dont la terre serait le centre. Les pôles, l'équateur, les méridiens de la sphère céleste.

SPHÈRE se dit, dans le langage courant, d'une Boule mobile autour de son axe et légèrement inclinée qui représente soit la voûte céleste, soit le globe terrestre. Une sphère de cuivre gravé.

En termes de Physique, Sphère d'activité, Espace dans lequel la vertu, l'influence d'un agent naturel peut s'étendre et hors duquel elle n'a point d'action appréciable. Il se dit aussi figurément, dans le langage courant, et désigne le Domaine où s'exerce l'activité de quelqu'un.

SPHÈRE signifie, au figuré, Étendue de pouvoir, d'influence, de connaissances, de talent. Cela est hors de sa sphère. Étendre la sphère des connaissances humaines. Chacun peut, dans sa sphère, travailler au bien public.

Sortir de sa sphère se dit d'une Personne qui sort des bornes de son état, de sa condition.

sphere

Sphere, Sphaera.

sphère


SPHèRE, s. f. SPHÉRICITÉ, s. f. SPHÉRIQUE, adj. SPHÉRIQUEMENT, adv. [Sfère, et non pas esfère; sféricité, rikekeman: 1re è moy. au 1er, é fer. aux aûtres, 3e e muet au 3e et au 4e.] Sphère, 1°. Au propre, globe. = 2°. Plus particulièrement, espèce de machine ronde et mobile, composée de divers cercles, qui représentent ceux que les Astronomes imaginent dans le Ciel. = 3°. La conaissance des premiers principes de l'Astronomie, qu'on étudie par le moyen d'une Sphère: "Enseigner, étudier, savoir la Sphère. = 4°. L'espace, dans lequel les Astronômes conçoivent qu'une Planète fait son cours. "La Sphère de Jupiter: "Saturne parcourt sa Sphère en trente ans. = 5°. Sphère d'activité, en Physique, l'espace dans lequel la vertu d'un agent naturel peut s'étendre, et hors duquel, il n'a point d'action. = On le dit figurément tout seul dans ce sens, de l'étendûe de pouvoir, de conaissance, de talent. "Cela n'est pas de votre sphère: sortir, être hors de sa sphère: "Quand on le met sur telle matière, il est hors de sa sphère. = En st. famil. Sortir de sa sphère, c'est sortir des bornes de sa condition. "C'est par le jugement qu'on conoit sa mesure et sa sorte d'esprit; et que, les conoissant, on n'entreprend point hors de sa sphère, ni au dessus de sa portée. Trublet. = La Chaussée dit aux Français:
   Renfermés dans la sphère, où le sort vous fit naître,
   Vous bornez la Nature à votre façon d'être.
   Tout ce qui n'est point vous est absurde à vos yeux.
Voy. TOURBILLON
   Un Juge bien apris, en hasardant sa voix
   Contre gens de ma sphère, y regarde à deux fois.
       Les Aieux chimériques.
  SPHÉRICITÉ, qualité de ce qui est sphérique, de ce qui est rond comme un globe. "La sphéricité de la Terre. "Un corps, une figûre sphérique. = Sphériquement, en forme sphérique.

Synonymes et Contraires

sphère

nom féminin sphère
1.  Surface circulaire.
2.  Étendue d'action.
Traductions

sphère

Sphäre, Kugel, Bereichsphere, ball, globe, realmbol, sfeer, gebied, kloot, omgeving, kringכדור (ז), מעגל (ז), ספרה (נ), עיגול (ז), תחום (ז), עִגּוּל, סְפֵרָהσφαίραsferoesferaszférasferaesferasfärсферасфераkoulekuglepallo (sfɛʀ)
nom féminin
1. boule La Terre n'est pas une sphère parfaite. calculer le diamètre d'une sphère
2. figuré domaine

sphère

[sfɛʀ] nfsphere