stigmate

Recherches associées à stigmate: astigmate, stigmatisation

stigmate

n.m. [ du lat. stigma, stigmatis, marque faite au fer rouge ]
1. (Souvent au pl.) Marque durable que laisse une plaie, une maladie : De profonds stigmates de varicelle cicatrice
2. En botanique, partie supérieure du pistil (organe femelle), qui reçoit le pollen.
3. En zoologie, orifice respiratoire des trachées chez les insectes, les araignées.
4. (Souvent au pl.) Litt. Trace, marque qui révèle une dégradation : Les stigmates de la débauche.

stigmates

n.m. pl.
Marques des cinq plaies de Jésus crucifié, apparaissant sur le corps de certains saints ou mystiques chrétiens.

stigmate

(stigmat)
nom masculin
1. cicatrice, marque sur la peau le stigmate d'un vaccin
2. marque visible d'une dégradation, de qqch de pénible les stigmates de l'alcoolisme

STIGMATE

(stigh-ma-t') s. m.
Marque que laisse une plaie. Il porte encore les stigmates de la petite vérole.
La chair du martyr portera à jamais dans le ciel les stigmates de Jésus-Christ [FÉN., t. XVII, p. 285]
On trouvera sur tous les animaux esclaves les stigmates de leur captivité et l'empreinte de leurs fers [BUFF., Quadrup. t. VII, p. 201]
Marque infligée comme punition.
L'empereur Théophile ne rougit pas de faire revivre l'affreuse peine des stigmates dans la persécution qu'il suscita contre ceux des chrétiens qui défendaient la sainteté des images [MONGEZ, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. I, p. 506]
Les stigmates de la justice, les marques du fer rouge qu'on imprimait autrefois sur les épaules des voleurs. Fig. et familièrement. Il en porte encore les stigmates, se dit d'un homme qui vient d'essuyer en public quelque déshonneur. Fig. Un stigmate flétrissant, une note d'infamie.
Particulièrement. Les marques des cinq plaies de Notre-Seigneur Jésus-Christ qu'on prétend avoir été imprimées, par faveur du ciel, sur le corps de saint François d'Assise.
Chez les anciens, marque faite aux bras des recrues.
Terme de botanique. Partie du pistil destinée à recevoir le principe fécondant, et à le transmettre à l'ovaire, soit immédiatement si le stigmate est sessile, soit par l'intermédiaire d'un support plus ou moins long appelé style.
Le stigmate est souvent séparé du germe par un long stylet, creux à la vérité, mais à travers lequel les poussières de l'étamine, toutes petites qu'elles sont, ne pourraient pénétrer [CONDORCET, Linné.]
Chez les insectes, nom donné à des ouvertures placées sur les côtés du corps, qui sont les orifices des trachées.
Mes expériences sur la respiration des chenilles m'ont paru prouver que les deux stigmates antérieurs et les deux postérieurs sont les plus importants [BONNET, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 113, dans POUGENS]
Malpighi, après avoir découvert les stigmates des insectes, décida qu'ils étaient les organes de leur respiration, parce que ces insectes périssaient lorsqu'il couvrait d'huile ou de suif ces ouvertures ; mais il ne fit pas attention que ces animaux vivaient longtemps sous l'eau et dans le vide [SENNEBIER, Art d'observer, t. I, p. 92, dans POUGENS]
Partie du bord externe de l'aile des hyménoptères qui est plus épaisse que le reste.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Stigmates, marques qu'on empraint sur aucun soit de fer chaut, cautere ou autrement [, Celthellenisme de Léon Trippault]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, point, du grec, piquer ; comparez l'anc. haut-allem. stechan, le goth. stikan, sanscr. tij, pour stig, être pointu, et, dans le latin, di-stinguere, in-stigare et stimulus.

stigmate

STIGMATE. n. m. Il se disait de la Marque, de la cicatrice que laisse une plaie. Il vient d'avoir la petite vérole, il en a encore les stigmates.

Les stigmates de la justice se disait des Marques du fer rouge sur l'épaule des galériens.

STIGMATES, au pluriel, se dit absolument des Marques semblables à celles des cinq plaies de JÉSUS-CHRIST, que saint François d'Assise et d'autres saints eurent aux pieds, aux mains et au côté.

STIGMATE s'emploie figurément et signifie Marque. Il porte sur son visage les stigmates du vice.

Un stigmate flétrissant, honteux, Une note d'infamie.

STIGMATE, en termes de Botanique, désigne la Partie supérieure du pistil, dans les fleurs. Stigmate simple. Stigmate bifide. Stigmate sessile. Stigmates de maïs.

En termes d'Entomologie, il se dit de l'Orifice des trachées, organes respiratoires placés sur les côtés du corps des insectes.

stigmate


STIGMATE, s. m. Marque empreinte sur le corps d'un homme, d'un animal. On le disait des anciens Esclâves. En français, ce mot est peu employé dans le langage ordinaire; et l'on ne s'en sert guère qu'au pluriel, en parlant des stigmates de St. François, de qui l'on dit aussi qu'il a été stigmatisé. = M. de Bufon s'en est servi plus d'une fois, dans son Hist. Nat. "Les Chameaux portent toutes les empreintes de la Servitude et les stigmates de la douleur. "Cette bosse du Bison, comme celle du Chameau est moins un produit (une production) de la Nature, qu'un effet du travail et un stigmate d'esclavage. = * Un Auteur moderne fait ce mot féminin. "Les stigmates de J. C. quelque humiliantes qu'elles soient devant les hommes, ne font que rendre les Confesseurs de la Foi plus respectables aux yeux de l'Église.

Synonymes et Contraires

stigmate

nom masculin stigmate
Littéraire. Marque durable de.
Traductions

stigmate

Stigma

stigmate

stigma, mark

stigmate

stygmat

stigmate

στίγμα

stigmate

estigma