stipe

stipe

n.m. [ du lat. stipes, souche ]
Tige ligneuse des fougères ; tronc non ramifié des palmiers ; pied des champignons à chapeau.

STIPE1

(sti-p') s. m.Terme de botanique.
Nom donné à la tige ligneuse des plantes monocotylédones arborescentes, qui se termine par un faisceau de feuilles.
Support de la fructification dans les cryptogames, du chapeau dans les agarics.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. stipes, souche.

STIPE2

(sti-p') s. f.
Genre de la famille des graminées. On y distingue la stipe très tenace qui sert à faire des sparteries comme le sparte.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. stipa, paille.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. STIPE. Ajoutez : - REM. La stipe très tenace (stipa tenacissima, L.) est l'alfa (écrit anciennement halefa), graminée dont les feuilles cylindriques, très tenaces, longues de 50 à 60 centimètres, sont coupées ou arrachées et servent à faire de la sparterie, des cordes et de la pâte à papier ; elle croît en Espagne, en Grèce et dans tout le nord de l'Afrique.

STIPE3

(sti-p') s. f.
Anciennement, droit sur les baux. Nous avons résolu d'accorder la décharge.... du droit de stipe, qui est une maille pour livre des sommes contenues dans les contrats et obligations, Édit, avril 1673

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. stips, petite pièce de monnaie.

stipe

STIPE. n. m. T. de Botanique. Tige ligneuse des plantes monocotylédones arborescentes, des palmiers, des grandes fougères, etc.