store

store

n.m. [ it. dialect. stora, du lat. storea, natte de jonc ]
Rideau de tissu ou panneau souple qui se lève et se baisse devant une fenêtre, une devanture : Des stores à lamelles orientables.

STORE

(sto-r') s. m.
Pièce de natte, de toile ou d'autre étoffe, qu'on met aux fenêtres d'une chambre, ou d'une voiture, et qui se lève et se baisse par un ressort.
Grande nouvelle ! on m'apprend qu'une voiture à six chevaux avec tous les stores baissés arrive dans le village, et s'arrête devant la maison du curé [GENLIS, Mères riv. t. III, p. 203, dans POUGENS]
Terme de serrurerie. Tuyau de fer-blanc sur lequel est roulé un store.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. storea, natte ; du grec, couvrir ; radical sanscrit stri, couvrir.

store

STORE. n. m. Rideau fait d'étoffe, de lames de bois, etc., qui se lève et se baisse par le moyen d'un cordon ou d'un ressort, et qu'on met devant une fenêtre, à une portière de voiture, etc., pour se garantir du soleil. Avoir des stores à ses fenêtres. Lever les stores. Baisser, abaisser les stores.

stôre


STôRE, s. m. [1re lon. 2ee muet.] Espèce de rideau, qui se lève et se baisse par un ressort, et qu'on met devant une fenêtre, ou à une portière de carrosse, pour se garantir du Soleil. = Plusieurs font ce mot mal à propôs féminin. "Des stores vertes: dites, verts.

Traductions

store

Jalousie, Rolladen, Markiseshade, blind, roller‐blindrolgordijn, valgordijn, jaloezie, ophaalgordijn, rolluik, zonneblind, zonneschermתריס (ז), תְּרִיסveneziana, avvolgibile, serranda存儲 (stɔʀ)
nom masculin
rideau qui s'enroule

store

[stɔʀ] nm
[maison] → blind
[magasin] → awning