strophe

strophe

n.f. [ lat. stropha, du gr. strophê, évolution du chœur, de strephein, tourner ]
Dans un poème, groupe de vers formant une unité.

strophe

(stʀɔf)
nom féminin
ensemble de plusieurs vers dans un poème un poème qui se divise en plusieurs strophes

STROPHE

(stro-f') s. f.
Dans le théâtre ancien, la partie du chant qui répondait aux mouvements du chœur allant à droite, s'appelait strophe ; la partie du chant qui répondait à son retour, s'appelait antistrophe.
Ensemble de vers, réunis dans un ordre déterminé, et produisant, par leur liaison et leur retour, un effet agréable à l'oreille.
Stance d'une ode (voy. STANCE).

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Comme ton Ronsard trop et très arrogamment se glorifie avoir amené la lyre grecque et latine en France, pour ce qu'il nous fait esbayr de ces gros et estranges mots, strophe et antistrophe ; car jamais par aventure nous n'en ouysmes parler [, Quintilien censeur, p. 203, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, action de tourner, et aussi l'action du chœur, dans la tragédie, allant et venant, et son chant durant cette évolution ; de là le sens de strophe en poésie.

strophe

STROPHE. n. f. Ensemble de vers obéissant à des règles spéciales; il se dit de Chacune des parties qui reviennent régulièrement dans une pièce lyrique. Il y a de fort belles strophes dans cette ode. La seconde strophe est la plus belle de toutes.

En termes d'Antiquité, il désigne la Première des trois parties strophe, antistrophe et épode qui chez les Grecs se succédaient dans un morceau lyrique chanté par le choeur.

strophe


STROPHE, s. f. [Strofe: 2e e muet.] Couplet d'une Ode. Le couplet se dit des chansons, et la strophe des Odes, des Hymnes.

Traductions

strophe

Strophe

strophe

strofe, couplet

strophe

строфа

strophe

estância

strophe

strofe

strophe

STROFE

strophe

[stʀɔf] nfverse, stanza