subitement

subitement

adv.
De façon subite ; soudainement : La lumière s'est éteinte subitement

subitement

(sybitmɑ̃)
adverbe
de façon soudaine, brusque Il s'est mis en colère subitement.

SUBITEMENT

(su-bi-te-man) adv.
D'une manière subite.
Allons subitement Lui demander [à Néron] raison de cet enlèvement [RAC., Brit. I, 1]
Et jamais on n'a vu la timide innocence Passer subitement à l'extrême licence [ID., Phèd. IV, 2]
L'amour qui naît subitement est le plus long à guérir [LA BRUY., IV]
Il n'est pas vrai qu'il [Louvois] mourut subitement au sortir du conseil, comme on l'a dit dans tant de livres et dictionnaires [VOLT., Louis XIV, Secrét. d'État.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Sudement [ils] sajetterunt lui [, Liber psalm. p. 81]
    Or me dites cum faitement Venu estes tant sodement [WACE, Vierge Marie, p. 74]
    Jazon od [avec] mil homes sobitement entra en la cité [, Machab. II, 5]
  • XIIIe s.
    Soudement les tormenta nostre sire Dieux, et ocist les plusieurs [, Psautier, f° 94]
    [elle] Mourut subitement seant sor une sele [chaise] [, Berte, LXXXVI]
  • XIVe s.
    Lores s'en ala li consuls soudement et assaillit la ville [BERCHEURE, f° 39, verso]
  • XVIe s.
    Retirez de la dispute, par douleur de ventre, à la garde-robe, touts deux [Arius et Leon] y rendirent subitement l'ame [MONT., I, 249]

ÉTYMOLOGIE

  • Subite, et le suffixe ment ; ital. subitamente.

subitement

SUBITEMENT. adv. Soudainement, d'une manière subite. Il partit si subitement qu'il ne dit adieu à personne. Il est mort subitement.

subitement

Subitement, et sans qu'on y pensast, Inopinanter.

Traductions

subitement

jäh

subitement

skielik

subitement

pludseligt

subitement

subite

subitement

ad un tratto, improvvisamente, subitamente

subitement

repente, subito

subitement

de repente, de súbito, repentinamente, subitamente

subitement

ghafula

subitement

갑자기

subitement

plötsligt

subitement

[sybitmɑ̃] advsuddenly, all of a sudden