sublimé

Recherches associées à sublimé: sublimation

sublimé

n.m.
En chimie, produit obtenu en sublimant une substance : Un sublimé toxique.

sublime

SUBLIME. adj. des deux genres. Qui est au plus haut degré de l'élévation, de la grandeur, de la noblesse, de la beauté; il n'est usité que dans le domaine moral ou intellectuel. C'est un homme d'un génie sublime. Esprit sublime. Âme sublime. Vertu sublime. Dévouement sublime. Pensée sublime. Vers sublime. Style sublime. Elle s'est montrée sublime dans cette tragique circonstance. Un orateur sublime. Il a été sublime de dévouement, d'abnégation.

Il s'emploie aussi comme nom masculin et pour désigner Ce qu'il y a de très grand, de très élevé, d'excellent dans les sentiments, dans les actions vertueuses, dans le style. Le sublime de l'héroïsme. Un dévouement qui atteint au sublime. Le sublime de l'éloquence. Longin a fait un Traité du Sublime.

sublimé

SUBLIMÉ. n. m. T. de Chimie. Produit de la sublimation.

Sublimé corrosif ou absolument Sublimé, Chlorure mercurique, produit employé en médecine comme antiseptique.

sublime

Sublime, Sublimis.

sublimé

Du Sublimé.

sublime


SUBLIME, adj. SUBLIMEMENT, adverb. SUBLIMITÉ, s. f. [3e e muet au 1er et au 2d: en a le son d'an.] Sublime et sublimité, dit Bouhours, ne se disent que dans le figuré: on ne dit pas, une montagne sublime, la sublimité d'une tour. Ces deux mots ont moins d'étendue que haut, hauteur, élévation, élevé. BOUH. Les Poètes sont pourtant en possession de l'employer au propre.
   Étrange loi des Dieux, qui creusent des abimes
   Sous le trône orgueilleux des Puissances sublimes.
       Brebeuf.
  Et celui qui punit les Rois les plus sublimes,
  Pour vous seuls retiendra ses coups!
       Rouss.
  Notre pole des cieux voit la clarté sublime.
      De Lille.
On ne le dit guère des persones: on dit, une pensée sublime; un discours sublime, mais non pas, un homme, un Dieu sublime. — Desmarets a repris avec raison Boileau, d'avoir dit: rempli de ce Dieu sublime. — Rousseau a dit aussi:
   Et toujours ses fausses maximes
   Érigent en héros sublimes
   Tes plus coupables favoris.
       Ode à la Fortune.
On a vu plus haut, du même Auteur, les Rois les plus sublimes. Ce mot fait quelque peine, même en vers, lorsqu'il est apliqué aux persones. = On dit substantivement, le sublime, Traité du Sublime: il y a du sublime dans ces sentimens, dans cette action, dans ce poème, dans ce discours.
   Les grands traits, le petit sublime,
   Et l'air de confiance intime
   De tant de modernes Auteurs.
       Gress.
  SUBLIMEMENT, d'une manière sublime. Il est peu usité.

Synonymes et Contraires

sublimé

adjectif sublimé
Littéraire. Porté à un très haut degré.
divin, élevé, pur, sublime, supérieur, transcendant -littéraire: éthéré, suréminent.