substantif

substantif

n.m. [ lat. substantivum ]
En grammaire, nom commun : « Ballon », « éléphant » et « paresse » sont des substantifs.

SUBSTANTIF

(sub-stan-tif) adj.
Il se dit de tout nom d'être désigné par l'idée de sa nature, de sa substance.
Le nom substantif est un mot qui marque une chose qui subsiste, comme le soleil, la lune, etc.... ou qui est considérée comme subsistante : par exemple, le courage, la beauté, etc.... [DUMARS., Œuv. t. I, p. 76]
Finale substantive, finale qui appartient à des substantifs. Ance est en français une finale substantive. Substantivement. Le substantif et l'adjectif.
Les mots, en passant du substantif au verbe, ont rarement la même signification ; féliciter, qu'on emploie au lieu de congratuler, ne veut pas dire rendre heureux [VOLT., Dict. phil. Félicité]
Vous avez bien raison dans ce que vous dites du style des avocats ; ils n'ont jamais su combien la déclamation est l'opposé de l'éloquence, et combien les adjectifs affaiblissent les substantifs, quoiqu'ils s'accordent en genre, en nombre et en cas [ID., Lett. à d'Alembert, 25 mars 1765]
Quand il [Dante] est beau, rien ne lui est comparable ; son vers se tient debout par la seule force du substantif et du verbe, sans le concours d'une seule épithète [RIVAROL, Trad. de l'Enfer]
Le verbe substantif, le verbe être, qui exprime l'existence par lui-même.
Terme de chimie. Couleurs substantives, celles qui se combinent avec les étoffes en vertu de leur affinité propre.

SYNONYME

  • NOM, SUBSTANTIF. Ces deux mots s'emploient le plus souvent l'un pour l'autre ; mais, dans la rigueur des termes, le substantif n'est qu'une espèce de nom ; car on distingue le nom substantif, le nom adjectif et le pronom.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Saint Paul, en disant : le pain que nous rompons est la communication du corps de Christ, use aussi bien du verbe substantif [CALV., Inst. 1113]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. substantiu ; espagn. substantivo ; ital. sostantivo ; du lat. substantivus, de substare, être dessous (voy. SUBSTANCE).

substantif

SUBSTANTIF. adj. m. T. de Grammaire. Mot qui, seul et sans le secours d'aucun autre, désigne l'être, la chose qui est l'objet de notre pensée. Homme, animal, oiseau, chaleur, beauté, pensée, vertu, abstraction sont des noms substantifs.

Il s'emploie plus ordinairement comme nom masculin. Le substantif et l'adjectif doivent s'accorder en genre et en nombre. On dit plutôt aujourd'hui Nom.

Verbe substantif, Le verbe Être, quand il n'est pas auxiliaire, comme dans ces phrases : Il a cessé d'être; Il vaut mieux être que paraître.

substantif


SUBSTANTIF, adj. et s. m. SUBSTANTIVEMENT, adv. [2e lon. 4e e muet au 2d; tiveman.] Substantif est, en Gramaire, un nom, qui, signifiant une substance subsistante par elle-même, n'a pas besoin d'un autre nom, pour être entendu: ciel, terre, arbre, homme, femme, etc. sont des noms substantifs ou des substantifs. = 1°. On divise les noms substantifs en noms apellatifs, noms collectifs et noms propres. Voy. ces mots. = 2°. Le substantif décide du genre, du nombre et du câs de l'adjectif: mais quand il y a plusieurs substantifs, l'un masculin, les autres féminins, ordinairement le masculin l' emporte. "Le travail, la conduite et la fortune joints ensemble; et non pas jointes. Cela doit s'entendre du nominatif; car~ quand ces noms sont dans un aûtre câs, on fait acorder l'adjectif avec le dernier: "Il avait les yeux et la bouche ouverte; la bouche et les yeux ouverts. C'est du moins le sentiment de Thomas Corneille. Je crois pourtant qu'on ne devrait pas condamner ceux qui, en pareil câs, mettraient l'adjectif au pluriel masculin: il avait les yeux et la bouche ouverts. Je préférerais même cette manière à l'aûtre, sans être étoné que le grand nombre eut une aûtre opinion. = 3°. Presque toutes les parties d'oraison s'emploient substantivement en certaines ocasions; les pronoms possessifs relatifs: le tien et le mien sont la source de toutes les querelles; les adjectifs: le sage ne s'étone de rien; les adverbes: le mieux, ou le moins que vous puissiez faire: il veut savoir le pourquoi et le comment de toute chôse; les infinitifs: le boire, le manger, le lever du Roi; au sortir de la ville, etc.; les participes actifs ou passifs: les tenans et les aboutissans d'une afaire: l'ofensé est en droit de se plaindre, etc. = 4°. Les vrais substantifs s'emploient quelquefois adjectivement. "L'homme, maître de ses passions, triomphera toujours de celui qui en est esclave. = Ces substantifs et adjectifs quittent ordinairement l'article. Massillon, parlant des vertus humaines, dit: "Les tristes fruits de l'amour propre, elles sont toujours sous l'inconstance de son empire: dites, tristes fruits, etc. elles sont, etc. — Ces substantifs, ainsi placés à la tête de la phrâse, sont adjectifs des pronoms personels ou des noms qui en sont le sujet. = 5°. Les substantifs abstraits, c. à. d. ceux, qui expriment substantivement les qualités des persones ou des chôses, s'emploient quelquefois à la place des noms des persones. On dit: protéger l'impiété, c. à. d. les impies; encenser la médiocrité, c. à. d. les Auteurs médiocres. M. l'Ab. Sabatier dit de Crébillon le Fils: "Il auroit pu enrichir la République des lettres par des travaux estimables.... Il se fut garanti du blâme d'avoir preféré le coupable plaisir d'amuser le libertinage et la frivolité; c. à. d. les libertins et les hommes frivoles.
   SUBSTANTIVEMENT, en manière de substantif. "Les adjectifs, les adverbes etc. s'emploient quelquefois substantivement. Voy. plus haut, n°. 3°.

Traductions

substantif

שם דבר (ז), שם עצם (ז)

substantif

substantiv

substantif

noun, substantive

substantif

substantiivi

substantif

nafnorð

substantif

sostantivo, nome

substantif

substantiv

substantif

rzeczownik

substantif

substantivo

substantif

substantiv

substantif

substantívum

substantif

substantiv

substantif

名词

substantif

名詞

substantif

podstatné jméno

substantif

名詞

substantif

명사

substantif

[sypstɑ̃tif] nmnoun, substantive