sucé, ée

SUCÉ, ÉE

(su-sé, sée) part. passé de sucer
Tiré par succion. Le sang des pigeons sucé par les belettes. Fig.
Ce n'est point une erreur avec le lait sucée, Que, sans l'examiner, son âme ait embrassée [CORN., Poly. III, 3]
Fig. et familièrement. Épuisé, dont les traits sont tirés.
Hélène est pâle, blafarde, tirée, sucée, l'air d'une catin usée et malsaine [DIDER., Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, p, 118, dans POUGENS.]