succomber

succomber

v.i. [ du lat. succumbere, tomber sous, de cubare, être couché ]
1. Mourir : Il a succombé à la suite d'un traumatisme crânien décéder, disparaître
2. Perdre un combat, être vaincu : Les guérilleros ont succombé sous le nombre céder
v.t. ind. (à)
Ne pas résister à : Elle a succombé à l'envie de fumer une cigarette s'abandonner à, céder à

succomber


Participe passé: succombé
Gérondif: succombant

Indicatif présent
je succombe
tu succombes
il/elle succombe
nous succombons
vous succombez
ils/elles succombent
Passé simple
je succombai
tu succombas
il/elle succomba
nous succombâmes
vous succombâtes
ils/elles succombèrent
Imparfait
je succombais
tu succombais
il/elle succombait
nous succombions
vous succombiez
ils/elles succombaient
Futur
je succomberai
tu succomberas
il/elle succombera
nous succomberons
vous succomberez
ils/elles succomberont
Conditionnel présent
je succomberais
tu succomberais
il/elle succomberait
nous succomberions
vous succomberiez
ils/elles succomberaient
Subjonctif imparfait
je succombasse
tu succombasses
il/elle succombât
nous succombassions
vous succombassiez
ils/elles succombassent
Subjonctif présent
je succombe
tu succombes
il/elle succombe
nous succombions
vous succombiez
ils/elles succombent
Impératif
succombe (tu)
succombons (nous)
succombez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais succombé
tu avais succombé
il/elle avait succombé
nous avions succombé
vous aviez succombé
ils/elles avaient succombé
Futur antérieur
j'aurai succombé
tu auras succombé
il/elle aura succombé
nous aurons succombé
vous aurez succombé
ils/elles auront succombé
Passé composé
j'ai succombé
tu as succombé
il/elle a succombé
nous avons succombé
vous avez succombé
ils/elles ont succombé
Conditionnel passé
j'aurais succombé
tu aurais succombé
il/elle aurait succombé
nous aurions succombé
vous auriez succombé
ils/elles auraient succombé
Passé antérieur
j'eus succombé
tu eus succombé
il/elle eut succombé
nous eûmes succombé
vous eûtes succombé
ils/elles eurent succombé
Subjonctif passé
j'aie succombé
tu aies succombé
il/elle ait succombé
nous ayons succombé
vous ayez succombé
ils/elles aient succombé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse succombé
tu eusses succombé
il/elle eût succombé
nous eussions succombé
vous eussiez succombé
ils/elles eussent succombé

SUCCOMBER

(su-kon-bé) v. n.
Être accablé sous un fardeau. Ce crocheteur succombait sous le poids.
Fig. Être accablé par le poids de quelque chose que l'on compare à un fardeau.
Il succombait sans moi sous sa propre faiblesse [CORN., Sertor. I, 1]
Il n'est pas honteux à l'homme de succomber sous la douleur, et il lui est honteux de succomber sous le plaisir [PASC., Pens. div. 47, édit. FAUGÈRE.]
Je commence à succomber aux reproches amers de M. de la Trousse qui me dit.... [SÉV., 19 janv. 1680]
Le roi même que pouvait-il, lui qui succombait à la douleur avec toute sa puissance et tout son courage ? [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
J'avoue, messieurs, que je succombe ici sous le poids de mon sujet [FLÉCH., Turenne.]
Je crains que M. d'Argenson ne succombe à la vie qu'il mène [MAINTENON, Lett. à Mme de Caylus, 16 fév. 1718]
Est-ce ainsi que vous soutenez Télémaque contre le vice auquel il succombe ? [FÉN., Tél. VII]
Je me meurs.... je succombe à l'excès de ma rage [VOLT., Zaïre, IV, 5]
Maintenant qu'on veut connaître à fond les nègres d'Angola et les Samoïèdes, le Chili et le Japon, la mémoire succombe sous le poids immense dont la curiosité l'a chargée [ID., Pol. et lég. Fragm. hist. Inde, 31]
Depuis Alexandre le Grand, la Grèce asservie paraît sans force ; elle succombe sous les révolutions qui se succèdent, et on oublie qu'elle a été libre [CONDIL., Hist. anc. II, 12]
Harassé, fatigué, je succombe au sommeil [DELILLE, Convers. 1]
Ma santé, à la fin, succomba à tant de violentes agitations [GENLIS, Vœux témér. t. I, p. 207, dans POUGENS]
Absolument.
J'ai une si grande habitude à être faible, que, malgré vos bonnes leçons, je succombe souvent [SÉV., 5 juin 1675]
Les tourments font succomber le vieil Osias, autrefois le soutien de l'Église [BOSSUET, Hist. I, 11]
Je croyais ma vertu moins prête à succomber [RAC., Bérén. v, 6]
Je suis bien heureux d'avoir un cœur dur, j'aurais succombé [CHAMPFORT, Marchand de Smyrne, sc. 9]
Ne pas résister, se laisser aller à.
Succomber à l'envie de vous entendre discourir [SÉV., 2 fév. 1680]
À la tentation succombez donc de grâce [DESTOUCH., Glor. II, 2]
Succomber à, avec un infinitif, ne pas résister au désir de.
Ce contraste [entre les vertus de M. de la Trappe et les désordres de D. Gervaise] m'a paru si effrayant et si complet que j'ai succombé à l'écrire [SAINT-SIMON, 61, 33]
Absolument, il se dit d'une femme qui cède à la séduction.
Elle a eu le malheur de succomber avec un indigne roi d'Egypte [VOLT., Princ. de Babylone, chap. 5]
Jamais femme ne succombe qu'elle n'ait voulu succomber [J. J. ROUSS., Hél. IV, 13]
Oh ! n'insultez jamais une femme qui tombe ! Qui sait sous que fardeau la pauvre âme succombe ? [V. HUGO, Crépusc. XI]
Fig. Avoir du désavantage dans une lutte ou dans ce qui est comparé à une lutte.
Mais aujourd'hui qu'il faut que l'une ou l'autre tombe, Qu'Albe devienne esclave ou que Rome succombe [CORN., Hor. I, 1]
Peut-être en ce dessein pourriez-vous succomber [ID., Sophon. II, 3]
Le parti de Witt a succombé sous celui de la maison d'Orange [PELLISSON, Lett. hist. t. I, p. 217]
Malgré la justice et les lois, le faible succombe presque toujours [BOURDAL., Jugem. dern. 2e avent, p. 370]
Le philosophe grec [Socrate] périt par la haine des sophistes, des prêtres et des premiers du peuple ; le législateur des chrétiens succomba sous la haine des scribes, des pharisiens et des prêtres [VOLT., Pol. et lég. Tolérance, si l'intolérance, etc.]
Absolument. Mourir, périr.
Monsieur Purgon dit que je succomberais, s'il était seulement trois jours sans prendre soin de moi [MOL., Mal. imag. III, 3]
Doux bocage, adieu, je succombe, Tu m'avertis de mon destin, De ma mort la feuille qui tombe Est le présage trop certain [MILLEV., Chute des feuilles.]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

REMARQUE

  • Succomber se construit avec les prépositions sous et à.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Que nul ne mesure la grandeur d'icelui à mes paroles, qui sont si debiles, qu'elles succombent beaucoup au dessous [CALV., Instit. 1098]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. succumbere, de sub, sous, et cumbere, s'enfoncer.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • SUCCOMBER. - HIST. Ajoutez : XVe s.
    Certain procès auquel ladite dame est subcombée [MANTELLIER, Glossaire, Paris, 1869, p. 60]

succomber

SUCCOMBER. v. intr. Être accablé sous un fardeau que l'on porte. Ce crocheteur succombait sous le poids. Succomber sous le faix.

Il s'emploie figurément et signifie Ne pouvoir résister, être vaincu, céder. Succomber sous le poids des affaires, sous le travail. Succomber sous les efforts de ses ennemis. Succomber à la fatigue, à la douleur, à la tentation.

Il signifie absolument Mourir, périr. Le malade a succombé. Tous ceux qui succombèrent dans cette épidémie.

Il signifie encore, figurément, Avoir le dessous en quelque entreprise. Vous attaquez un homme trop puissant, vous succomberez. La malheureuse entreprise où il a succombé.

succomber

Succomber, Succumbere.

succomber


SUCCOMBER, ou SUCOMBER, v. n. [Sukonbé: 2e lon. 3e é fer.] Au propre, être acablé sous un fardeau que l'on porte. "Sucomber sous le poids, sous le faix. = Fig. "Sucomber sous le poids des afaires, du travail. "Je succombe ici sous le poids de mon sujet. Fléchier. Cette phrâse est devenue triviale, à force d'être répétée. "Il craignoit toujours de succomber sous les armes de ceux qui l' avoient rétabli. Maimb. "Louis XIV, près de succomber, se releva par les brouilleries imprévues de l'Angleterre. Volt. = Se laisser vaincre par: "Sucomber à la tentation, à la douleur, à la fatigue. = Avoir du désavantage dans une chôse qu'on entreprend contre quelqu'un. "Vous ataquez un homme puissant: vous sucomberez: il vous fera sucomber. "Il avait entrepris un mauvais procês: aussi y a-t-il sucombé.

Synonymes et Contraires

succomber

verbe succomber
1.  Mourir des suites de blessures.
2.  Cesser de résister à.
3.  Littéraire. Être accablé sous un fardeau.
Traductions

succomber

succumb, diebezwijken (aan/voor/onder)υποκύπτωsoccombereErliegen屈服 (sykɔ̃be)
verbe intransitif
1. mourir succomber à une maladie
2. ne pas résister à qqn, qqch succomber à la tentation

succomber

[sykɔ̃be] vi
(= céder) succomber à [+ charme] → to succumb to; [+ tentation] → to give in to, to yield to
(= mourir) → to die, to succumb
succomber à ses blessures → to succumb to one's wounds