sucer

(Mot repris de sucerai)

sucer

v.t. [ lat. sugere, de sucus, suc ]
1. Aspirer en prenant entre ses lèvres un liquide, une substance : Sucer le jus d'une orange.
2. En parlant de certains animaux, aspirer un liquide avec un organe spécial : La tique suce le sang.
3. Porter, garder un objet à la bouche et y exercer une succion : Il réfléchissait en suçant une branche de ses lunettes suçoter
4. Faire fondre dans sa bouche : Sucer une pastille pour la gorge.
Avoir sucé des idées, des principes avec le lait,
Litt. y avoir été initié dès la plus tendre enfance.

sucer


Participe passé: sucé
Gérondif: suçant

Indicatif présent
je suce
tu suces
il/elle suce
nous suçons
vous sucez
ils/elles sucent
Passé simple
je suçai
tu suças
il/elle suça
nous suçâmes
vous suçâtes
ils/elles sucèrent
Imparfait
je suçais
tu suçais
il/elle suçait
nous sucions
vous suciez
ils/elles suçaient
Futur
je sucerai
tu suceras
il/elle sucera
nous sucerons
vous sucerez
ils/elles suceront
Conditionnel présent
je sucerais
tu sucerais
il/elle sucerait
nous sucerions
vous suceriez
ils/elles suceraient
Subjonctif imparfait
je suçasse
tu suçasses
il/elle suçât
nous suçassions
vous suçassiez
ils/elles suçassent
Subjonctif présent
je suce
tu suces
il/elle suce
nous sucions
vous suciez
ils/elles sucent
Impératif
suce (tu)
suçons (nous)
sucez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais sucé
tu avais sucé
il/elle avait sucé
nous avions sucé
vous aviez sucé
ils/elles avaient sucé
Futur antérieur
j'aurai sucé
tu auras sucé
il/elle aura sucé
nous aurons sucé
vous aurez sucé
ils/elles auront sucé
Passé composé
j'ai sucé
tu as sucé
il/elle a sucé
nous avons sucé
vous avez sucé
ils/elles ont sucé
Conditionnel passé
j'aurais sucé
tu aurais sucé
il/elle aurait sucé
nous aurions sucé
vous auriez sucé
ils/elles auraient sucé
Passé antérieur
j'eus sucé
tu eus sucé
il/elle eut sucé
nous eûmes sucé
vous eûtes sucé
ils/elles eurent sucé
Subjonctif passé
j'aie sucé
tu aies sucé
il/elle ait sucé
nous ayons sucé
vous ayez sucé
ils/elles aient sucé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse sucé
tu eusses sucé
il/elle eût sucé
nous eussions sucé
vous eussiez sucé
ils/elles eussent sucé

SUCER

(su-sé. Le c prend une cédille devant a et o : suçant, suçons) v. a.
Tirer une liqueur, un suc avec les lèvres et à l'aide de l'aspiration. Sucer la moelle d'un os.
Regardez les abeilles sur le thym ; elles y trouvent un suc fort amer ; mais, en le suçant, elles le convertissent en miel [ST FRANÇOIS DE SALES, Introd. à la Vie dévote, ch. 2]
Ce héros [Achille] ... si l'on nous fait un fidèle discours, Suça même le sang des lions et des ours [RAC., Iphig. IV, 1]
Ces vampires étaient des morts qui sortaient la nuit de leurs cimetières pour venir sucer le sang des vivants [VOLT., Dict. phil. Vampire.]
Par extension.
Afin que vous suciez et que vous tiriez de ses mamelles le lait de ses consolations [SACI, Bible, Isaïe, LXVI, 12]
Fig.
Il ne songeait.... qu'à sucer le sang des malheureux [FÉN., Tél. II]
L'envie, qui ne cesse de sucer le sang que quand on n'en a plus [VOLT., Lett. d'Argental, 28 nov. 1750]
Fig. Sucer avec le lait une doctrine, un sentiment, en être de bonne heure imbu.
Cette haine des rois que depuis cinq cents ans Avec le premier lait sucent tous ses enfants [de Rome] [CORN., Cinna, II, 1]
Je vous apprends, quand vous en devriez enrager, que je suis accouchée d'un garçon, à qui je vais faire sucer la haine contre vous avec le lait [SÉV., à Bussy, 15 mars 1648]
Nos rebelles condamnaient les siècles passés, et ne cherchaient qu'à détruire la religion où leurs pères étaient morts, quoique eux-mêmes ils l'eussent sucée avec le lait [BOSSUET, 5e avert. 25]
C'est peu qu'avec son lait une mère amazone M'ait fait sucer encor cet orgueil qui t'étonne [RAC., Phèdre, I, 1]
On dit de même : sucer le lait de la doctrine évangélique, des saines doctrines, etc.
Il se dit aussi du corps dont on attire la liqueur. Sucer un os. Sucer un morceau de sucre d'orge. Sucer une orange.
Vois-tu cette Juive fidèle Dont tu sais bien qu'alors il suçait la mamelle ? [RAC., Ath. v, 5]
C'est une chose, à mon gré, très curieuse, que les procès-verbaux faits juridiquement concernant tous les morts [vampires] qui étaient sortis de leurs tombeaux pour venir sucer les petits garçons et les petites filles de leur voisinage [VOLT., Dict. phil. Vampire.]
Ils [Romulus et Rémus] sucent sans effroi leur nourrice sauvage [une louve] [DELILLE, Én. VIII]
Sucer une plaie, en faire sortir par la succion le venin qui peut y être.
Fig. et familièrement. Tirer peu à peu l'argent d'une personne. Il le suce jusqu'aux os, jusqu'à la moelle des os.
Mme Jourdain : C'est un vrai enjôleux. - M. Jourdain : Taisez-vous donc. - Mme Jourdain : Il vous sucera jusqu'au dernier sou [MOL., Bourg. gent. III, 4]
Vous laisser sucer par des gens qui vous quitteront, quand vous [M. de Grignan] ne leur serez plus bon à rien [SÉV., 6 avril 1672]
Ainsi les coquettes subtiles Sucent la bourse des nigauds [GHERARDI, Théât. ital. Arlequin mis. III, 9]
Les Biron le sucèrent [Noyer] si parfaitement qu'il est mort sur un fumier [SAINT-SIMON, 179, 192]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    ....cil dui lyon forsené Qui de là sont enchaené, Que il ne vos tuent et sucent Le sang des voines.... [, la Charrette, 3060]
  • XIIIe s.
    Que il suçast miel de la pierre et oile [huile] de la dure roche [, Psautier, f° 187]
    Là où la mere vuet [veut] son enfant alaitier, Ne trove ele en son pis qu'il en puisse sucier [, Ch. d'Ant. VII, 267]
  • XIVe s.
    Et se la doulour [d'une piqûre de serpent] ne se depart par tel maniere, soit le lieu sucié [H. DE MONDEVILLE, f° 86, verso.]
  • XVe s.
    Pour qui ces mamelles succhastes ? [, Mir. de Ste Genev]
  • XVIe s.
    Veistes-vous oncques chien rencontrant quelque os medullaire ? si veu l'avez, vous avez peu noter.... de quelle diligence il le sugce [RAB., Prolog.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourg. seuçai ; wallon, sussî ; picard, chuker ; prov. succar, sucar ; ital. succiare ; d'une forme fictive suctiare, dérivée de suctum, supin de sugere, sucer, qui n'est qu'une forme pour sucere, de succus ou sucus, suc. Comparez l'anc. hautall. sûgan, l'angl. to suck ; et le celtique : gaél. sug ; kimry, syg ; bas-breton, sygan.

sucer

SUCER. v. tr. Aspirer avec la bouche un liquide, une substance, le suc d'une chose. Sucer la moelle d'un os. Les loups sucent le sang des brebis. On applique des sangsues, afin qu'elles sucent le sang. L'enfant suce le lait de sa nourrice.

Fig., Sucer avec le lait une doctrine, une opinion, un sentiment, Être de bonne heure imbu d'une doctrine, d'une opinion bonne ou mauvaise, d'un sentiment. Ce sont des principes qu'il a sucés avec le lait. On dit de même : Sucer le lait de la doctrine évangélique, des saines doctrines, etc.

SUCER se dit également en parlant du Corps dont on aspire le suc, la substance. Sucer un os. Sucer une morsure de serpent. Sucer un morceau de sucre d'orge. Sucer une orange.

Il signifie, figurément et familièrement, Tirer peu à peu le bien, l'argent d'une personne. Il a des gens d'affaires, des solliciteurs qui le sucent. C'est une vraie sangsue qui le suce jusqu'aux os, jusqu'à la moelle des os. Il vous sucera jusqu'au dernier sou.

sucer

Sucer, Sugere, Exugere, Lingere.

Sucer du laict de la mamelle, Lactere, Vbera sugere.

sucer


SUCER, v. act. SUCEUR, s. m. SUÇON, s. m. [Sucé, ceur, son: 2e é fer. au 1er.] Sucer, c' est tirer quelque suc avec les lèvres. Il se dit et du suc de la liqueur qu'on atire: sucer le lait, le sang, etc. et du corps dont on l'atire. "Sucer un ôs, une plaie: les abeilles sucent les fleurs. = On dit, figurément, d' un homme qui a été de bone heure imbu d'une doctrine bone ou mauvaise, qu'il l'a sucée avec le lait. = En st. fig. famil. Tirer peu à peu le bien, l'argent d'une persone. "Il y a des Procureurs, qui sucent leurs Parties. "Cette misérable l' a sucé jusqu'aux ôs, jusqu'à la moelle des ôs. "Cette populace misérable et afamée, qui ne cherche qu'à sucer le trésor public. L'Abé de Mongault, Let. de Cic. à Atticus. = Suceur, celui qui suce les plaies pour les guérir. = Suçon, espèce d'élevûre, qu'on fait à la peau en la suçant violemment.

Synonymes et Contraires

sucer

verbe sucer
Aspirer une substance.
pomper, téter -familier: suçoter.
Traductions

sucer

saugen, lutschen, blasen, fellierensuck, go down, suction, upzuigen, lurken, opzuigenינק (פ'), ליקק (פיעל ), לקלק (פיעל), מצמץ (פיעל), מצץ (פ'), יָנַק, לִקְלֵק, לִקֵּק, מִצְמֵץsuĉichupar, mamarssać, possaćsucchiare, suggereيَرْضَعsátsutteρουφώimeäsisati吸う입으로 빨다sugesugarсосатьsugaดูดemmekmút吮吸 (syse)
verbe transitif
1. faire fondre dans la bouche sucer un bonbon
2. mettre dans la bouche et aspirer sucer son pouce

sucer

[syse] vt [+ sang] → to suck