suppurer

(Mot repris de suppurantes)

suppurer

v.i. [ lat. suppurare, de pus, puris, pus ]
Produire du pus : Sa plaie suppure.

suppurer


Participe passé: suppuré
Gérondif: suppurant

Indicatif présent
je suppure
tu suppures
il/elle suppure
nous suppurons
vous suppurez
ils/elles suppurent
Passé simple
je suppurai
tu suppuras
il/elle suppura
nous suppurâmes
vous suppurâtes
ils/elles suppurèrent
Imparfait
je suppurais
tu suppurais
il/elle suppurait
nous suppurions
vous suppuriez
ils/elles suppuraient
Futur
je suppurerai
tu suppureras
il/elle suppurera
nous suppurerons
vous suppurerez
ils/elles suppureront
Conditionnel présent
je suppurerais
tu suppurerais
il/elle suppurerait
nous suppurerions
vous suppureriez
ils/elles suppureraient
Subjonctif imparfait
je suppurasse
tu suppurasses
il/elle suppurât
nous suppurassions
vous suppurassiez
ils/elles suppurassent
Subjonctif présent
je suppure
tu suppures
il/elle suppure
nous suppurions
vous suppuriez
ils/elles suppurent
Impératif
suppure (tu)
suppurons (nous)
suppurez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais suppuré
tu avais suppuré
il/elle avait suppuré
nous avions suppuré
vous aviez suppuré
ils/elles avaient suppuré
Futur antérieur
j'aurai suppuré
tu auras suppuré
il/elle aura suppuré
nous aurons suppuré
vous aurez suppuré
ils/elles auront suppuré
Passé composé
j'ai suppuré
tu as suppuré
il/elle a suppuré
nous avons suppuré
vous avez suppuré
ils/elles ont suppuré
Conditionnel passé
j'aurais suppuré
tu aurais suppuré
il/elle aurait suppuré
nous aurions suppuré
vous auriez suppuré
ils/elles auraient suppuré
Passé antérieur
j'eus suppuré
tu eus suppuré
il/elle eut suppuré
nous eûmes suppuré
vous eûtes suppuré
ils/elles eurent suppuré
Subjonctif passé
j'aie suppuré
tu aies suppuré
il/elle ait suppuré
nous ayons suppuré
vous ayez suppuré
ils/elles aient suppuré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse suppuré
tu eusses suppuré
il/elle eût suppuré
nous eussions suppuré
vous eussiez suppuré
ils/elles eussent suppuré

SUPPURER

(su-pu-ré) v. n.
Rendre du pus.
Sa plaie suppurait, il [Charles XII] avait la fièvre [VOLT., Charles XII, 4]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on veut exprimer l'action : la tumeur a suppuré ; avec l'auxiliaire être, quand on veut exprimer l'état : la tumeur est suppurée.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li venims, se il [les Psilles] se teussent, feist ses plaies enfler et soupurer [de l'homme piqué par un serpent], et s'espandist par les voinnes [veines] [GUILL. DE TYR, Continuat. t. II, p. 582]
  • XVIe s.
    Le medecin Philotimus dit un jour à quelqu'un qui estoit suppuré et plein d'apostumes dedans le corps.... [AMYOT, Comm. disc. le flatt. 60]
    Faisant ouverture de la tumeur, après l'avoir suppurée [PARÉ, V, 5]
    Ce commencement de pus, qui est jà cuit, fait que le reste se suppurera plus tost [ID., V, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. suppurare, de sub, sous, et pus, pus.

suppurer

SUPPURER. v. intr. T. de Médecine. Rendre du pus. Une plaie qui commence à suppurer. Sa plaie suppure beaucoup.
Traductions

suppurer

התמגל (התפעל)

suppurer

zweren

suppurer

suppurate, fester

suppurer

eitern, vereitern

suppurer

[sypyʀe] vi → to suppurate