suprême

suprême

adj. [ lat. supremus, superlatif de superus, supérieur ]
1. Qui est au-dessus de tout : Il détient le pouvoir suprême
2. Qui ne saurait être dépassé : Une habileté suprême
3. Qui vient en dernier : Un suprême effort
Le moment, l'heure suprême,
Litt. le moment, l'heure de la mort.
n.m.
Plat composé de filets de volaille, servis avec un coulis.

SUPRÊME

(su-prê-m') adj.
Qui est au-dessus de tout.
J'atteste des grands dieux les suprêmes puissances [CORN., Hor. III, 6]
Vous-même, Venir me consoler de ce malheur suprême ! [ID., Œdipe, v, 3]
Amour, par son savoir suprême, Ne l'eut pas fait amant qu'il en fit un héros [LA FONT., Filles de Minée.]
Qui est-ce qui s'est acquitté plus dignement de cette suprême magistrature que M. le Tellier ? [FLÉCH., le Tellier.]
Du reste il [Apollon] l'enrichit [le sonnet] d'une beauté suprême [BOILEAU, Art p.]
Songez-vous.... Que j'ai sur votre vie un empire suprême ? [RAC., Baj. II, 1]
Le pouvoir suprême, l'autorité de monarque.
Claude vous adopta.... Vous appela Néron, et du pouvoir suprême Voulut avant le temps vous faire part lui-même [RAC., Brit. IV, 2]
On entend par suprême pouvoir cette autorité raisonnable, fondée sur les lois mêmes et tempérée par elles [VOLT., Lois de Minos, not.]
L'Être suprême, Dieu.
Toute la philosophie de Newton conduit nécessairement à la connaissance d'un être suprême qui a tout créé, tout arrangé librement [VOLT., Phil. Newt. I, 1]
Céleste, divin.
Suprême majesté [Dieu], qui jettes dans les âmes Avec deux gouttes d'eau de si sensibles flammes [ROTROU, Saint Genest, IV, 7]
Souvent la sagesse suprême Sait tirer notre bonheur même Du sein de nos calamités [J. B. ROUSS., Od. II, 4]
Lâche et faible instrument des vengeances suprêmes [VOLT., Fanat. III, 6]
Dans le style soutenu et dans la poésie, qui appartient aux derniers moments de la vie. L'instant, le moment suprême. Les volontés suprêmes d'un mourant.
Vole, et ne trahis point la volonté suprême D'un soudan qui commande et d'un ami qui t'aime [VOLT., Zaïre, v, 10]
Est-il quelque mortel, à son heure suprême, Qui n'expire appuyé sur le mortel qu'il aime ? [DELILLE, Imag. VI]
Mais puisque de ces bords, comme elle [l'espérance], tu t'envoles, Hélas ! et que voilà tes suprêmes paroles..., Permets-moi de répondre et de t'interroger [LAMART., Mort de Socrate.]
Les honneurs suprêmes, les funérailles.
Ces montagnes de morts privés d'honneurs suprêmes [CORN., Pomp. I, 1]
Au suprême degré, loc. adv. Beaucoup, extrêmement. Au suprême, même sens.
La faveur de Mme de Maintenon est toujours au suprême [SÉV., 11 sept. 1680]
S. f. Nom donné en Espagne, sous Charles II, au conseil de l'Inquisition. Un arrêt de la suprême (cour sous-entendu).
La suprême, nom d'un fort bonne poire, qui vient à la fin de l'été, et qui se nomme autrement poire de figue.
S. m.Terme de cuisine. Les parties les plus délicates de la volaille, accompagnées d'un coulis. Un suprême de volaille.
Je ne vous interrogerai pas sur les fricassées, les blancs-mangers, les suprêmes et autres plats vulgaires qui sont l'A B C du métier [SCRIBE et MÉLESVILLE, le Secrétaire et le cuisinier, sc. 10]

REMARQUE

  • 1. Suprême est un superlatif et ne prend aucun degré de comparaison.
    Cependant on l'a construit quelquefois avec si : Flots d'azur..., D'un charme si suprême Que l'incrédule même S'agenouille à leurs bords ! [V. HUGO, Feuill. d'aut. 37]
  • 2. Pautex remarque que dans suprême il n'y a point d's supprimée, et que, prenant dans ses dérivés l'accent aigu (suprématie), il devrait avoir non l'accent circonflexe, mais l'accent grave comme emblème, problème, système, etc.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Quelque supreme plaisir et excessif contentement [MONT., I, 69]
    Cette vertu supreme, belle, triomphante [ID., I, 176]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. supremus, forme superlative de super, sur, au-dessus.

suprême

SUPRÊME. adj. des deux genres. Qui est au-dessus de tout en son genre, en son espèce. Pouvoir suprême. Autorité suprême. Dignité suprême. Une vertu suprême. Une bonté suprême. Il est parvenu au suprême degré de la science, de la vertu, du pouvoir, de la félicité.

La Cour suprême, La Cour de Cassation.

SUPRÊME est aussi synonyme de Dernier. Suprême espoir. Suprême pensée. Suprême ressource.

L'instant, le moment suprême, l'heure suprême, L'heure de la mort. Les volontés suprêmes d'un mourant, Ses dernières dispositions, ses dernières recommandations. Les honneurs suprêmes, Les funérailles.

SUPRÊME s'emploie encore comme nom masculin en termes de Cuisine. Suprême de volaille, Poulet découpé en morceaux, revenu dans la poêle et accompagné d'un coulis. Suprême de volaille aux truffes.

AU SUPRÊME DEGRÉ, loc. adv. et fam. Beaucoup, extrêmement. Cette femme est belle, est laide au suprême degré. Il est sot, ennuyeux au suprême degré.

Synonymes et Contraires

suprême

adjectif suprême
1.  Qui est au-dessus de tout.
2.  Qui ne saurait être dépassé.
3.  Qui vient après tout le reste.
Traductions

suprême

supreme, superlative, paramount, top, ultimate, uppermostעילאי (ת), עליון (ת), ריבוני (ת), עִלָּאִי, עֶלְיוֹן(aller)hoogst, laatst, opper, uiterst, weergaloos, allerhoogst, hoogstakbarsupremoверховный最高法院대법원 (sypʀɛm)
adjectif
le plus élevé, très grand l'autorité suprême un bonheur suprême

suprême

[sypʀɛm] adjsupreme