surplis

surplis

[ syrpli] n.m. [ lat. médiév. superpellicium, qui est sur la pelisse, de pellis, peau ]
Vêtement liturgique de toile blanche, qui se porte sur la soutane.

SURPLIS

(sur-plî) s. m.
Vêtement d'église fait de toile, qui, au lieu de manches, a des espèces d'ailes longues et plissées, et qui va à mi-jambes.
Louis XI demanda au pape le droit de porter le surplis [VOLT., Mœurs, 94]
Cet ecclésiastique porte le surplis dans telle église, il est du clergé de cette paroisse ; se dit ordinairement des jeunes clercs.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Dunc s'esteit desparé de l'aube senz delai ; En chape e en surpliz remist [resta], car bien le sai [, Th. le mart. 37]
  • XIIIe s.
    Tybert vesti le scrpeliz, Après est vers l'autel sailliz. [, Ren. 21311]
  • XIVe s.
    Une cote simple à femme, en un peliçon de paulx de conins, avec le surpeliz dont il estoit envelopez [DU CANGE, superpelicium.]
  • XVe s.
    Se poures est, ait de gros drap cotte ; Et, quant il doit porter la hote, Ou faire aucun labour de bras, Ait un surpeliz de bourras, Qui sa robe honneste luy tiengne [E. DESCH., Poésies mss. f° 518]
  • XVIe s.
    Oudart se revesti de suppelliz et d'estolle [RAB., Pant. IV, 12]
    Ton Perrot le premier chantera le service En long surpelis blanc, couronné de cyprès [RONS., 723]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, surpelis, surpellis ; provenç. sobrepelitz ; catal. sobrepellis ; espagn. sobrepelliz ; bas-lat. superpellicium, de super, sur, et pellis, peau, parce que, originairement, le surplis se portait sur un vêtement fait de peau.

surplis

SURPLIS. n. m. Sorte de vêtement d'église, qui est fait de toile blanche plissée et qui se porte par-dessus la soutane. Être en surplis. Porter le surplis.
Traductions

surplis

surplice

surplis

cotta

surplis

Sobrepeliz

surplis

komża

surplis

[syʀpli] nmsurplice