surplus

surplus

[ syrply] n.m.
1. Ce qui est en plus : Le surplus de marchandises sera soldé
2. Magasin qui vendait des surplus militaires (équipements, vêtements) et qui, aujourd'hui, vend des vêtements d'importation américaine.
Au surplus,
en outre ; d'ailleurs : La rénovation de ce bâtiment est coûteuse, au surplus, elle est inutile.

surplus

(syʀply)
nom masculin
ce qui reste, ce qui est en trop Il a préparé des biscuits pour l'apéritif avec le surplus de pâte feuilletée.

SURPLUS

(sur-plû ; l's se lie : un sur-plû-z inattendu) s. m.
Ce qui est en plus, l'excédant d'une quantité.
Par là s'établit en quoi consiste l'usure, puisque la loi détermine clairement que c'est le surplus, ce qui se donne au-dessus du prêt, ce qui excède ce qui est donné [BOSSUET, Usure.]
Si on disait qu'il [un financier en sa maison de campagne] envoie au marché le surplus de ce qu'il faut de légumes pour sa table et celle de ses gens [SAINT-FOIX, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 68, dans POUGENS]
Reste.
Ainsi mon père Éson recouvra sa jeunesse ; Mais oyez le surplus [CORN., Médée, I, 1]
Vous savez le surplus, Et je vous en ferais des récits superflus [ID., Cinna, v, 3]
Pour ce qui est du surplus des difficultés [BOSSUET, Lett. 92]
Au surplus, loc. adv. Au reste, d'ailleurs. Il a quelques défauts, mais au surplus il est honnête homme.
Au surplus, pour ne te point flatter, Je te donne à combattre un homme à redouter [CORN., Cid, I, 8]
Pour le surplus, même signification.

REMARQUE

  • Les puristes du XVIIe siècle condamnaient au surplus : M. de la Mothe le Vayer n'est pas d'avis que l'on bannisse au surplus... cependant ce mot n'est plus du tout en usage, VAUGEL. Rem. not. Th. Corn. t. II, p. 655. dans POUGENS.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    E le surplus les orphanins e les parens le departent entre els [, Lois de Guil. 9]
  • XIIIe s.
    Vertus est la moiennetés entre deux malices, dou sorplus et de la defaute [BRUN. LATINI, Trésor, p. 338]
    Trois grains [de blé] en a mangié sanz plus, Que n'ot cure du seureplus [RUTEB., II, 144]
  • XIVe s.
    Tu as suffisant vestement Et à l'avenant le surplus [BRUYANT, dans Ménagier, t. II, p. 22]
  • XVe s.
    Les Anglois prirent terre assez près de Vennes... et puis eurent conseil et avis du surplus comment ils se maintiendroient [FROISS., I, I, 197]
  • XVIe s.
    Vous me ferez au surplus plaisir de me faire souvent savoir de vos nouvelles [MARG., Lett. 9]
    Ce porteur vous dira le surplus et comme madame se porte bien de la goutte [ID., ib. 77]
    S'il [le prince] porte nostre despense, il fait trop c'est assez qu'il l'ayde ; le surplus s'appelle bienfaict, lequel ne se peult exiger [MONT., IV, 10]

ÉTYMOLOGIE

  • Sur 1, et plus ; provenç. sobreplus ; ital. sovrappiù.

surplus

SURPLUS. n. m. Ce qui reste, ce qui excède. Je vous abandonne le surplus. Je vous tiens quitte du surplus. Vous me paierez le surplus.

AU SURPLUS, loc. adv. Au reste. Au surplus, vous saurez.... Il a quelques défauts, mais, au surplus, il est honnête homme.

surplus

Surplus, Ce qui reste, Quod superest, Superfluum.

Le surplus ou surcroist qu'on baille d'avantage outre la mesure, Corollarium, Additamentum, Auctarium.

Au surplus, Ad haec, Praeterea, Insuper.

surplus


SURPLUS, s. m. Ce qui reste: l'excédent "Je vous quite le surplus, ou du surplus. "Vous me payerez le surplus.
   AU SURPLUS, adv. Au reste, il se place, ou au comencement de la phrâse, ou aprês les premiers mots. "Au surplus, j'imagine que, etc. "Je pense, au surplus, que, etc. = Il n'est pas du bel usage, ni du style relevé. Vaugelas le mettait au nombre des mots, qui n'étaient pas encôre absolument condamnés, ni généralement aprouvés. Scudéri l'avait relevé dans le Cid, et l'Académie dit que ce terme était bien repris par l'Observateur, pour être bâs, mais que la faûte était légère. Aujourd'hui, on n'ôserait l' employer dans une Tragédie, ni dans le discours soutenu. = * La Fontaine a dit, pour le surplus: celui-ci a tout-à-fait vieilli.
   Pour le surplus, ils avoient deux enfans.
Le Richelet Portatif le met sans remarque; l'Acad. ne le met pas.

Synonymes et Contraires

surplus

nom masculin surplus
Ce qui est en plus.
complément, excédent, excès, rallonge, restant, reste, supplément, surcharge, surcroît -familier: rab, rabe, rabiot -littéraire: reliquat.
Traductions

surplus

יותרת (נ), יתרה (נ), מותר (ז), עודף (ז), יוֹתֶרֶת, עֹדֶף, מוֹתָר

surplus

eccedenza

surplus

فَضْل

surplus

přebytek

surplus

overskud

surplus

excedente

surplus

ylijäämä

surplus

višak

surplus

余り

surplus

나머지

surplus

overskudd

surplus

nadmiar

surplus

excedente

surplus

överskott

surplus

จำนวนที่เกิน

surplus

fazlalık

surplus

lượng dư

surplus

剩余

surplus

излишък

surplus

[syʀply] nm
(= reste) surplus de bois → wood left over
(COMMERCE)surplus
surplus américains nmplAmerican army surplus sg