témoignage


Recherches associées à témoignage: temoin, témoin

témoignage

n.m.
1. Action de témoigner ; récit fait par une personne de ce qu'elle a vu ou entendu : Recueillir des témoignages.
2. Déclaration d'un témoin en justice : Il est revenu sur son témoignage déposition
3. Ce qui témoigne d'un sentiment ; marque extérieure ; preuve de : Elle a reçu de nombreux témoignages de sympathie démonstration, signe
Faux témoignage,
déposition mensongère.

TÉMOIGNAGE

(té-moi-gna-j') s. m.
Action de témoigner, rapport d'un ou de plusieurs témoins sur un fait ou sur une personne.
[Si Achille n'avait combattu aux champs de Troie] Notre âge aurait-il aujourd'hui Le mémorable témoignage Que la Grèce a donné de lui ? [MALH., IV, 5]
Carlos rend témoignage en vain contre soi-même [CORN., D. Sanche, v, 4]
Jésus-Christ n'a point voulu du témoignage des démons, ni de ceux qui n'avaient pas vocation, mais de Dieu et de Jean-Baptiste [PASC., Pens. XXIV, 23 bis, édit. HAVET.]
Il [Jésus] leur ordonne [aux apôtres] de porter témoignage de ce qu'ils ont vu, de ce qu'ils ont ouï et de ce qu'ils ont touché [BOSSUET, Hist. II, 6]
Les apôtres rendent témoignage à Jésus-Christ [ID., ib. II, 7]
Mon ami, sur les bons témoignages qui m'ont été rendus de vous, j'ai résolu de contribuer autant qu'il me serait possible à vous remettre sur pied [LESAGE, Diable boit. 20]
Selon le témoignage d'Isben Aben, historien arabe, les générations des oiseaux, des nuées, des vents et tous les escadrons des anges se réunirent pour élever cet enfant [Mahomet], et se disputèrent cet avantage [ID., Lett. pers. 39]
L'Histoire du célèbre Nani, les Mémoires du maréchal d'Estrées.... rendent justice au mérite de Concini et à son innocence ; témoignages qui servent au moins à éclairer les vivants, s'ils ne peuvent rien pour ceux qui sont morts injustement d'une manière si cruelle [VOLT., Mœurs, 175]
De deux témoignages, le moins suspect n'est pas celui que l'on dépose, mais celui qu'on laisse échapper [MARMONTEL, Œuv. t. VIII, p. 344]
Particulièrement, déposition par-devant la justice.
Nul ne mourra sur le témoignage d'un seul [SACI, Bible, Deutéron. XVII, 6]
Les princes des prêtres et tout le conseil cherchaient un faux témoignage contre Jésus pour le faire mourir [ID., ib. Évang. St Matthieu XXVI, 59]
Ce fut Charondas qui introduisit les jugements contre les faux témoignages [MONTESQ., Esp. XII, 2]
[Dans certains pays] les bouchers ne sont pas admis en témoignage [J. J. ROUSS., Ém. II]
Fig.
Pour distinguer le lâche, il devrait seul vieillir ; Et, son cœur paraissant aux traits de son visage, Les rides contre lui porteraient témoignage [P. LEBRUN, Pallas, III, 8]
Le témoignage de la conscience, le sentiment et la connaissance que chacun a en soi-même de la vérité ou de la fausseté d'une chose, et de la bonté ou de la méchanceté d'une action.
Des reproches soutenus constamment [par M. de Lamoignon], quand il a eu pour lui le témoignage de sa conscience [FLÉCH., Lamoignon.]
Si la guerre vient malgré tous les soins qu'un roi prend pour conserver la paix, il a du moins alors pour lui le témoignage de sa conscience [FÉN., Tél. XXIII]
Le témoignage des sens, ce que nous apprenons par les sens. Ne s'en rapporter qu'au témoignage de ses yeux, n'ajouter foi qu'aux faits dont on a été témoin.
Témoignage des hommes, se dit du témoignage auriculaire, de la tradition et de l'histoire, en tant que servant à prouver un fait ou une vérité.
Rendre témoignage à une chose, reconnaître cette chose et y rendre hommage.
La grande et pieuse Anne d'Autriche rendait un perpétuel témoignage à l'inviolable fidélité de M. le Tellier [BOSSUET, le Tellier.]
Suspendez pour un temps votre douleur, fidèles et désolés domestiques de cette princesse, et rendez ici témoignage à la vérité [FLÉCH., Mar.-Thér.]
Que Dieu veille sur vous, enfant dont le courage Vient de rendre à son nom ce noble témoignage [RAC., Athal. II, 8]
Il faut toujours rendre témoignage à la vérité, rien ne doit empêcher de dire vrai. Rendre témoignage de, attester.
MM. les curés rendront témoignage à tout Paris de son désintéressement [de M. d'Ypres] [PASC., Prov. XVI]
Il y a des hommes qui ont droit de rendre témoignage d'eux-mêmes [FONT., Tschirnhaus.]
Rendre témoignage à, attester en faveur de quelqu'un.
Merci, à qui le prince de Condé et le vigilant Turenne ont rendu ce grand témoignage, que jamais il n'avait perdu un seul moment favorable [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
La foi rendra aux justes témoignage pour témoignage, parce qu'il est certain que les justes recevront devant Dieu un témoignage honorable de leur foi [BOURDAL., 1er avent, Jugement dern. p. 57]
Preuve, marque de quelque chose.
Il est temps que, par un témoignage de compatir avec vous, j'évite la mauvaise opinion que vous pourrait donner mon silence [MALH., Lettres, I, 11]
Ton fils [le fils de Henri IV] Nous rend de sa valeur un si grand témoignage.... [RÉGNIER, Sat. I]
Encore me semble-t-il plus excusable de ne rien dire [écrire] à une personne dont on ne se souvient point, que de s'en souvenir et ne lui en donner aucun témoignage [VOIT., Lett. 32]
Vous pouvez imaginer le contentement que j'ai eu de recevoir tant de témoignages d'affection de tout ce qu'il y a d'aimables personnes au monde [ID., Lett. 42]
Ce respect l'a ravi ; sa bouche et son visage M'en ont donné sur l'heure un digne témoignage [CORN., Cid, I, 1]
Force gens ont été l'instrument de leur mal ; Candaule en est un témoignage [LA FONT., Cand.]
Tant de témoignages invincibles qu'ils [les jansénistes] ont donnés de leur foi [PASC., Prov. XVI]
Il semble que Dieu n'ait conservé à Madame le jugement libre jusqu'au dernier soupir, qu'afin de faire durer les témoignages de sa foi [BOSSUET, Duch. d'Orl.]

REMARQUE

  • Il faut distinguer rendre témoignage de et rendre témoignage à. Rendre témoignage de, c'est déclarer qu'une chose est : rendre témoignage de la vérité, c'est déclarer la vérité telle qu'elle est. Rendre témoignage à, c'est rendre hommage : rendre témoignage à la vérité, c'est lui faire honneur, s'incliner devant elle.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Les faus tiesmoignages que li archediakenes et li doiiens et li cantres avoient dounés à l'archevesque par le conselg dou capitle [, Chr. de Rains, 166]
    S'il s'enfuit [un homme appelé pour aller en bataille], il a perdu honnor et tout ce qu'il tient en fief, ne ne doit puis estre oïs en cort en tesmoignage, ne en apeler autrui [BEAUMANOIR, II, 25]
    Il doit mener avecques bone gent qui voient les cozes qu'il prenderont, et qu'il en puissent porter tesmoignage par devant le segneur [ID., LIV, 8]
    Et ainsi, comme noz avons dit, que li tesmoignages de sainte Eglise doit estre creus de ce qu'ele tesmongne les bons mariages ou les malvès, aussi entendons nos que ses tesmognages doit estre creus en toutes causes desquels le [la] conoissance apartient à sainte Eglise [ID., XVIII, 11]
  • XVIe s.
    Là où il y a deux tesmoings le tesmoignage n'est rejectable [BONIVARD, Chr. de Geneve, I, 14]
    Cachant sa face, en laquelle luy monte Le sang vermeil, tesmoignage de honte [MAROT, IV, 111]
    Se descouper pour tesmoignage de deuil [MONT., I, 14]
    Rendre tesmoignage d'une chose [ID., I, 103]
    L'auctorité de ces tesmoignages... [ID., I, 203]

ÉTYMOLOGIE

  • Témoigner ; wallon, temoigney ; provenç. testimoniatge.

témoignage

TÉMOIGNAGE. n. m. Action de témoigner; rapport d'un ou de plusieurs témoins sur un fait, soit de vive voix, soit par écrit. Être entendu en témoignage. Être appelé en témoignage. Porter témoignage. Recevoir le témoignage de quelqu'un. Témoignage de vive voix, par écrit. Témoignage oral, écrit. Témoignage convaincant. Faux témoignage. Témoignage suspect. Cette bataille fut sanglante, selon le témoignage de tous les historiens du temps. Au témoignage de tout le monde. Je rendrai de vous un bon témoignage. J'en appelle à votre témoignage. J'invoque votre témoignage. Je m'en rapporte, je m'en réfère à votre témoignage. Critique du témoignage.

Il s'emploie aussi figurément et signifie Action de déclarer, d'avouer, de reconnaître. Rendre témoignage à la vérité. Les martyrs ont porté témoignage de leur foi.

Il faut toujours rendre témoignage à la vérité, Aucune considération ne doit empêcher de dire vrai.

Le témoignage des sens, Ce que les sens nous apprennent, nous font connaître sur l'existence et les qualités des objets extérieurs. S'en rapporter au témoignage des sens.

Ne s'en rapporter qu'au témoignage de ses yeux, N'ajouter foi qu'aux faits dont on a été témoin.

Le témoignage de la conscience, Le sentiment et la connaissance que chacun a en soi- même de la vérité ou de la fausseté d'une chose, de la bonté ou de la méchanceté d'une action. Je m'en rapporte au témoignage de votre conscience. Quand on a pour soi le témoignage de sa conscience, on est bien fort.

TÉMOIGNAGE signifie aussi Preuve, marque extérieure de quelque chose. Sa conduite est un témoignage de la droiture de ses intentions. Il a donné de grands témoignages de sa valeur, de sa probité, de sa fidélité. Donner à quelqu'un des témoignages d'amitié, de bienveillance, d'estime. Il fut adonné de grands témoignages d'affection, de son affection. Je vous envoie ce livre en témoignage de ma reconnaissance.

témoignage


TÉMOIGNAGE, s. m. TÉMOIGNER, v. act. TÉMOIN, s. m. [Té-moag-nage~, : té-moein: 1re é fer. mouillez le g aux 2 prem.] Témoin est 1°. Celui, qui a vu ou entendu quelque fait et qui peut en faire raport: "Témoin oculaire, auriculaire, irréprochable, ou, suspect~, aposté, suborné, etc. "Servir de témoin: avoir été témoin de, etc.
   Apelez les témoins - - - C' est bien dit, s'il le peut,
   Les témoins sont fort chers, et n'en a pas qui veut.
       Les Plaideurs.
  C'est vous instruire assez que mes transports jaloux
  Ne veulent point ici de témoins tels que vous.
       Rhadamiste.
  ...Aprenez tous du moins,
  Que les crimes secrets ont les Dieux pour témoins.
      VOLT.
= On dit, prendre à témoin. "Je prends Dieu à témoin: je vous prends tous à témoin et non pas à témoins, quoique tous soit au pluriel, comme on dit, je les ai pris à garant, à partie. Ce sont des façons de parler indéclinables. = * BOSSUET dit, dans le même sens, invoquer à témoin, et l'Ab. DU BOS apeler à témoin; mais prendre à témoin, est une de ces façons de parler consacrées par un long usage, qu'on ne doit pas étendre par analogie à d'aûtres verbes. = 2°. En parlant des chôses, marque, monument: ses blessûres sont les témoins de son courage. = Témoin, en ce sens, se dit à la tête de la phrâse, sans verbe. "Ce fut un illustre guerrier: témoin les victoires qu'il a remportées. — Alors témoin est indéclinable et se met toujours au singulier.
   TÉMOIGNAGE a les deux sens de témoin. = Raport d'un ou de plusieurs témoins sur un fait, soit de vive voix, soit par écrit. "Témoignage juridique, authentique, irréprochable, ou, suspect, etc. "Faux témoignage. = On dit, porter témoignage de et rendre témoignage à; où témoignage est employé sans article: "La vertu des Magistrats portant ainsi témoignage de la sagesse du Peuple. J. J. Rouss. "Qui peut mieux que vous rendre témoignage à mon désintéressement?
   Que Dieu veille sur vous, Enfant, dont le courage
   Vient de rendre à son nom ce noble témoignage.
       ATHALIE.
= Preuve, ou marque. "Sa conduite est un témoignage de la pureté de ses intentions. Voy. DÉMONSTRATION.
   Et de tes jugemens, rendus dans tous les âges,
   Les nombreux témoignages
   M'ont dabord consolé.
       Le Franc.
"Il n'a jamais perdu la foi, il n'a jamais douté de nos mystères. Ainsi l'a-t'il déclaré lui-même; et nous savons que son témoignage est vrai, puisque jamais Prince ne fut moins capable que lui, sur-tout dans un sujet pareil, de dissimuler et de feindre. Bourdal. Or. Fun. du Grand Condé.
   TÉMOIGNER, c'est 1°. Porter témoignage; servir de témoin. "Témoigner en Justice. = 2°. Marquer, faire conaître. "Témoigner du chagrin, de la joie, du mécontentement, de la satisfaction. "Témoigner de l'amitié, de l'estime, du mépris, etc. = V. n. "Il lui témoigna qu'il n'en était pas content. = Quelques-uns lui font régir l'infinitif sans préposition; il témoigna en être faché. D'autres mettent la prép. de devant cet infinitif. "Vous avez toujours témoigné d'avoir tant d'inclination à cette vertu. Voit. "Il y eut d'habiles gens, qui me témoignoient d'avoir déjà été dans mon sentiment. Leibn. Le dernier régime ne me parait pas usité: l'âutre est douteux. L'Acad. ne done d'exemple que de que avec l'indicatif.

Synonymes et Contraires

témoignage

nom masculin témoignage
1.  Action de relater un fait.
2.  Acte qui témoigne d'un sentiment.
3.  Ce qui témoigne de.
Traductions

témoignage

Zeugnis, Abzeichen, Anzeichen, Attest, Ausweis, Beleg, Beweis, Kennzeichen, Merkzeichen, Testimonium, Wink, Zeichen, Zertifikat, Aussage, Ausweispapier, Beglaubigung, Bescheinigung, Bestätigung, Bezeugungtestimony, certificate, character, mark, proof, sign, token, evidence, signal, certification, deposition, reference, witnessgetuigenis, adstructie, attest, bewijs, blijk, certificaat, getuigenverklaring, getuigschrift, merkteken, teken, testimonium, verklaring, wenk, akteמסירת עדות (נ), עדות (נ), עֵדוּתbewys, sertifikaat, tekensigneattest, bevis, tegnatestado, atestaĵo, atesto, pruvo, signocertificación, certificado, muestra, prueba, signomerkkicertificato attestato, prova, segno, testimonianzadepoimento, testemunho, atestado, certificado, marca, ponto, prova, sinalsemnсвидетельство, аттестатattest, bevis, gärd, prov, teckenchetialametμαρτυρίαsvědectví증언 (temwaɲaʒ)
nom masculin
1. fait de dire ce qu'on a vu ou entendu le témoignage d'un passant
2. preuve, marque un témoignage d'affection

témoignage

[temwaɲaʒ] nm
(DROIT)testimony no pl, evidence no pl
(= rapport, récit) → account
(= cadeau) [affection, reconnaissance] → token, mark (= preuve) → expression