tôt


Recherches associées à tôt: alors, plus tôt, plutôt, tellement, vraiment

tôt

[ to] adv. [ du lat. tostum, chaudement, de torrere, dessécher, brûler ]
1. De bonne heure : Se coucher tôt
2. Avant le moment habituel : Vous auriez dû m'en faire part plus tôt
avant : Ce n'est pas trop tôt !Nous ne le reverrons pas de si tôt
enfin ! : Nous ne le reverrons pas de si tôt
pas avant longtemps
Au plus tôt,
le plus rapidement possible : Rendez-moi ce travail au plus tôt ; sûrement pas avant : Nous partirons au plus tôt demain.
Tôt ou tard,
à un moment qu'on ne peut fixer mais qui arrivera : Les chercheurs trouveront un remède, tôt ou tard.

TÔT

(tô ; le t se lie : tô-t après) adv. de temps.
Dans peu de temps, promptement.
Ami, vous m'avez tôt quitté [CORN., Suite du Ment. IV, 7]
Puisqu'il faut qu'il périsse, il vaut mieux tôt que tard [ID., Perth. III, 3]
Qui tôt ensevelit, bien souvent assassine [MOL., l'Ét. II, 3]
Armande : Dépêchez. - Bélize : Faites tôt, et hâtez nos plaisirs [ID., Fem. sav. III, 1]
Qu'aux larmes, au travail le peuple est condamné.... Que, s'il n'est opprimé, tôt ou tard il opprime [RAC., Athal. IV, 3]
Et, livrant au plaisir une ardente jeunesse, Tu crains d'être sage trop tôt [LAMOTTE, Odes, t. I, p. 370, dans POUGENS]
L'idée que nous nous détruirons par notre propre anarchie, sera tôt abandonnée des souverains, quand ils verront que nous existons nonobstant les journées de juillet [CHATEAUBR., Captivité de la duch. de Berry]
Absolument. Tôt, faites vite, venez vite.
Je suivrai vos avis ; mais tôt, le besoin presse [ROTR., Antig. v, 5]
Dis-moi ton ordre, tôt [MOL., Fâch. II, 3]
Tôt après, peu de temps après.
La reine, ayant appris cette triste nouvelle, En reçut tôt après une autre plus cruelle [CORN., Rod. I, 6]
Tôt après il se tue lui-même [BOSSUET, Hist. I, 11]
Au plus tôt, au plus vite.
De bonne heure. On ne peut pas dire qu'il soit tard, mais il n'est pas aussi tôt que vous le supposiez.
Il était un roi d'Yvetot, Peu connu dans l'histoire, Se levant tard, se couchant tôt, Dormant fort bien sans gloire [BÉRANG., Roi d'Yv.]
On le joint aux adverbes aussi, bien, si, et alors il forme un seul mot. Aussitôt, voy. AUSSITÔT. Bientôt, voy. BIENTÔT. Sitôt voy. SITÔT, à son rang.
Plus tôt que plus tard, au plus vite.
[Il] Opina qu'il fallait, et plus tôt que plus tard, Attacher un grelot.... [LA FONT., Fabl. II, 2]
Locution singulière qui semble être pour : plutôt plus tôt que plus tard.

REMARQUE

  • Voltaire d'abord et des grammairiens après lui ont dit que tôt au positif n'était plus que du bas style, et qu'il ne s'employait guère que dans la locution : tôt ou tard. Mais ce mot est si commode, si bien autorisé par l'exemple de bons écrivains, qu'il doit être employé sans scrupule dans le style le plus élevé.

HISTORIQUE

  • Xe s.
    Enz enl fou la getterent, com arde tost [, Eulalie]
    Fendut que tost le volebat [, Fragm. de Valenciennes, p. 469]
  • XIe s.
    ... Pur le plus tost aler [, Ch. de Rol. X]
  • XIIe s.
    Or, tost aux armes, chevalier et serjant [, Ronc. p. 130]
    Sanglanz [il] ot les talons de tost esperoner [, Sax. XII]
    Certes, seignor, dist-il, trop tost le saura-on [, ib. XX]
    Mais quant li reis Henris vit bien e entendi Qu'il purreit remaneir tuz dis à Punteigni.... Al plus tost qu'il porra l'ostera de cel ni [, Th. le mart. 94]
  • XIIIe s.
    Plus tost qu'il onque purent, [ils] font leur oirre aprester [, Berte, III]
    Il s'assist au mangier ; si tost qu'il ot lavé [qu'il se fût lavé].... [, ib. LXVII]
  • XIVe s.
    Celui qui se occupe en peu de besoingnes n'est pas hastif ne tost mouvant [ORESME, Éth. 125]
    Tost et tart [le matin et le soir] [DU CANGE, tardus.]
  • XVe s.
    Tost environ dix heures du matin [COMM., I, 4]
  • XVIe s.
    Il departit si roiddement que ung guarrot d'arbaleste ne va plus toust [RAB., Pant. II, 28]
    Je serois d'avis de nous retirer en pays estrange par forme de parenthese, et suivre l'ordonnance des medecins encontre la peste : tost, loin et tard [PASQUIER, Lettres, t. I, p. 278]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, toût ; provenç. et catal. tost ; ital. tosto ; du latin tostus, brûlé, par assimilation de la rapidité de la flamme ; c'est ainsi que, dans l'ancien français, on a dit chaut pas, pour rapidement ; que Dante a dit impresa tosta, entreprise rapide : la impresa, Che fu nel cominciar cotanto tosta, Inf. II, 4 ; et qu'au XVIe siècle on a dit tostif, pour hâtif ; de sorte qu'il est inutile de songer, comme fait Diez, en cas qu'on récuserait tostus, à tot-cito, composé de totus et cito, tout-vite.

tôt

TÔT. adv. de temps. Promptement, vite, dans peu de temps. Revenez tôt. Cela n'a pas été fait assez tôt. Il s'est déclaré trop tôt.

Il signifie aussi De bonne heure, à un moment de la journée, de l'année, de la vie, d'une période quelconque, qui n'est pas avancé; avant le moment habituel; il s'oppose à Tard. Il se lève très tôt. Je me couche habituellement tôt. Il est encore trop tôt pour y aller. Vous ne sauriez venir trop tôt. Il faut mourir tôt ou tard. Pâques est très tôt cette année.

Il se joint aux adverbes Aussi, bien, si pour former un seul mot. Voyez AUSSITÔT, BIENTÔT, SITÔT.

AU PLUS TÔT, loc. adv. Voyez PLUS.

NE... PAS PLUS TÔT QUE, loc. conj. Voyez PLUS.

tôt


TôT, adv. [Le t ne se prononce pas devant une consone, ni à la fin de la phrâse.] Promptement, vite, Voy. VITE. = 1°. Tôt est un adverbe de tems relatif, exprimant un raport à un aûtre tems. Il est susceptible des degrés de comparaison; plutôt, aussitôt: il est arrivé plutôt, aussitôt que vous: mais il n'a point de superlatif absolu: on ne dit point très-tôt: il n'a que le superlatif relatif: venez le plutôt que vous le pourrez. = Tôt ne se dit guère au positif que quand il est joint avec tard. On dit, tôt ou tard; mais on ne dit point; vous êtes venu tôt, comme on dit, vous êtes venu tard. — L'Acad. met à l'impératif: alez tôt, venez tôt: mais ce sont des phrâses consacrées par l'Usage. Hors de là on ne dit point tôt tout seul. = 2°. pour les aûtres adverbes, Tôt ne s'unit guère qu'à trop, assez, bien, si, aussi. "Il s'est déclaré trop tôt: il est venu assez tôt pour, etc. "Bientôt vous le verrez. "Votre afaire ne sera pas sitôt finie, aussitôt finie que la mienne. = On dit sitôt et non pas de sitôt, comme l'ont dit quelques Auteurs. "La Langue angloise ne fut pas de sitôt à la mode. H. d'Angl. "Ils ne seront pas imprimés de si tôt à. Voy. SI à la fin. = 3°. Sitôt que n'est pas aussi usité dans le discours soutenu que aussitôt que. L'Acad. n'en distingue point l'usage. = 4°. Aûtrefois Tôt s'unissait à un plus grand nombre d'adverbes. Bossuet a encore dit, tôt aprês et plus récemment encôre l'Ab. de Bouteville. = 5°. Tôt ou tard se met devant ou aprês le verbe, et dans les tems composés, ou entre l'auxiliaire et le participe, ou aprês le participe, ou devant l' auxilaire. "Tôt ou tard il y viendra: Il s'en repentira tôt ou tard: il sera tôt ou tard contraint de le faire: il en sera puni tôt ou tard: on peut prédire que tôt ou tard il en sera embarrassé.

Synonymes et Contraires

tôt

adverbe tôt
2.  Avant le moment prévu.
Traductions

tôt

früh, zeitigearly, soonvroeg, tijdig, spoedigמוקדם (ת), מֻקְדָּםvroeg, vroegtydigотраноaviat, d’horatidligt, tidligfruetemprano, prontoaikaisinsnemmapresto, di buon’ora, per tempotidligwcześniecedodevremeраноmapemaνωρίςبَاكِراًbrzyrano早く일찍tidigtเช้าerkensớm在早期 (to)
adverbe
1. avant le moment prévu enfant qui a su lire très tôt
2. de bonne heure se coucher tôt
3. pas avant, au minimum J'arriverai au plus tôt dans une heure.
4. un jour ou l'autre Il reviendra tôt ou tard.

tôt

[to] advearly
si tôt → so early (= déjà) → so soon
plus tôt → earlier
tôt ou tard → sooner or later
au plus tôt → as soon as possible
il eut tôt fait de faire ... → he soon did ...