tablier

tablier

n.m. [ de table ]
1. Vêtement de protection que l'on attache devant soi pour préserver ses vêtements ; blouse : Mets un tablier pour cuisiner. Tablier d'écolier.
2. Dans un pont, plate-forme horizontale supportant la chaussée ou la voie ferrée.
3. En Afrique, petit commerçant, vendant de menus objets à l'éventaire.
Rendre son tablier,
Fam. se démettre de ses fonctions.

TABLIER1

(ta-bli-é ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des ta-bli-é-z en ivoire) s. m.
Anciennement, la table, non pas seulement du jeu des tables, mais de tous les jeux qui se jouent avec des pièces mobiles sur une surface plane. Petite table distinguée par des carrés de deux différentes couleurs pour jouer aux échecs aux dames.
La totalité d'un trictrac, divisée en deux parties subdivisées chacune en deux tables.
Parquet d'un pont suspendu. Ensemble des poutres et des planches qui forment une des travées d'un pont de charpente Partie supérieure d'un pont militaire, sur laquelle se fait le passage.
Support en bois ou en pierre sur lequel pose une ruche.
Terme de sculpture. Ornement sculpté sur la face d'un piédestal.
Anciennement, nom donné à des bureaux de recette des droits du roi, en certaines provinces.
Et la nouvelle imposition qui fut établie en 1599.... elle a été créée pour être levée de tablier en tablier, et lesdits tabliers sont composés de certain nombre de paroisses [hors desquelles les marchandises ne peuvent sortir sans payer le droit] [, Édit, sept. 1664]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Monsieur Gautier en fu le miex paié ; car il jeta tous les deniers qui estoient sus le tablier, dont il y avoit grant foison [JOINV., 253]
  • XIVe s.
    Li taule rouge est eslevée ou taulier [, Hist. litt. de la Fr. t. xxv, p. 54]
    Un tablier de fust garny de jeux de tables et d'eschez [DE LABORDE, Émaux, p. 509]
  • XVe s.
    Ung tablier de marbre blanc et noir, bordé par dedens, ouvré tout autour à ymaiges de petiz enfans nuz, et est percié, entre le tablier et l'eschiquier, à mectre une petite layette de bois où sont les tables et eschecz de yvoire blanc et noir [ID., ib. p. 510]
    Vivres, tabliers, cartes aurons, Où souvent nous estudierons [CH. D'ORL., Chanson 96]
    Les supplians commencerent à s'en partir d'illec pour eulx en aler en ung tablier ou ouvrouer d'escripture.... où avoient acoustumé escrire et exercer fait de pratique [DU CANGE, tabularium.]
  • XVIe s.
    Ceulx qui par certains jeux de tablier apprennent l'arithmetique et la geometrie [MONT., I, 195]
    Il declara au receveur general que toutes les finances de sa generalité et celles de Picardie et Bourgoigne, qui se devoient rapporter par commandement exprès de sa majesté à son tablier.... [CARL., V, 3]
    Je presente seulement les choses et les estalle comme sur le tablier [CHARRON, Sagesse, Préf. de la 2e éd.]
    Il n'est permis à aucun voisin ou habitant de la ditte ville, vendre, trancher ou poiser chair en detail aux tabliers [étaux] communs de la ditte ville, s'il n'a premierement fait et presté le serment en tel cas accoustumé [, Coust. gén. t. II, p. 698]
    Ils poursuivirent leurs desseins avecques telle opiniastreté, qu'en fin de jeu ils demeurerent maistres du tablier, c'est à dire paisibles possesseurs du royaume d'Angleterre [PASQUIER, Rech. I, p. 31, dans LACURNE]
    Nostre vie ressemble à un jeu de tablier : si les dez ne viennent à propos pour nous, nous rengeons par artifice à nostre profit ce qui est venu par sort et hazard [, Nature d'amour, f° 148, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. taulier ; du lat. tabularium, de tabula, table, planche.

TABLIER2

(ta-bli-é ; l'r ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des ta-bli-é-z élégants) s. m.
Pièce de toile, de serge, de cuir, etc. que les femmes et les artisans mettent devant eux pour ne point gâter leurs habits.
...je vois venir sur le soir, Du plus haut de son aphélie, Notre astronomique Émilie [Mme du Châtelet], Avec un vieux tablier noir Et la main d'encre encor salie [VOLT., Ép. 45]
Enfants, voici les bœufs qui passent ; Cachez vos rouges tabliers [V. HUGO, Ball. 13]
Droit de tablier, droit que dans quelques métiers les apprentis qui passent ouvriers payent à leurs nouveaux camarades. Rôle à tablier, rôle d'artisan dans l'opéra-comique, et rôle de soubrette pour les femmes. Cette actrice a pris le tablier, elle joue les rôles de soubrette.
Carré long de taffetas, de laine, d'indienne, que les femmes portent sur le devant de leurs robes pour les ménager, et qu'elles garnissent quelquefois de manière à être un ornement. Fig. On dit qu'une fille a crainte que le tablier ne lève, pour exprimer qu'elle se défend des tentatives amoureuses d'un homme, de peur des suites.
Se trouvant plus heureux qu'il n'avait espéré, il [Caderousse] tâcha de profiter de sa bonne fortune ; Mlle de Toussi avait pour le moins autant d'impatience que lui de le satisfaire, mais elle avait les raisons du tablier, qui est un obstacle terrible pour les amants [BUSSY-RABUTIN, France galante, p. 305, éd. POITEVIN, 1857]
Tablier de timbale, morceau d'étoffe enrichi de broderie qui se met autour d'une timbale.
Morceau de cuir attaché sur le devant d'un cabriolet ou autre voiture pour garantir de la pluie ou des éclaboussures.
Terme de marine. Doublure que l'on met à certaines voiles pour les garantir du frottement des hunes et des barres. Sorte de sac à l'usage du servant d'une bouche à feu.
Morceau de peau cloué à la table qui enchâsse la pierre des batteurs d'or. Morceau de toile qu'on suspend sous le ventre des béliers pour les empêcher de saillir les brebis.
Terme d'anatomie. Prolongement des lèvres de la vulve chez quelques hordes du midi de l'Afrique. Ensemble des pièces qui voilent les organes sexuels de quelques araignées. Terme de botanique. Division inférieure, ordinairement pendante, de l'enveloppe florale des plantes orchidées.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Par l'uis qu'il ont trové overt, Entrent, et il voient covert Un dois [dais] d'un tablier grant et lé [, la Charrette, v. 983]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, tabelier, tabilier. Le même par assimilation que tablier 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    2. TABLIER. HIST. Ajoutez :
  • XIVe s.
    XXXVI aunes de toile pour faire tabliez (1322) [VARIN, Archives admin. de la ville de Reims, t. II, 1re partie, p. 300]

tablier

TABLIER. n. m. Pièce de toile, de serge, de cuir, etc., que les femmes, les domestiques, les artisans, etc., mettent devant eux pour préserver leurs vêtements en travaillant. Tablier de toile. Tablier de cuir. Tablier de cuisine. Tablier à bavette. Tablier à manches. Les poches d'un tablier.

Fig. et fam., Rendre son tablier, Quitter volontairement une place qu'on occupait, en parlant des Gens de maison. Il s'emploie aussi, par plaisanterie, en parlant de Toute personne qui quitte volontairement son emploi.

TABLIER se dit encore d'un Morceau de cuir attaché sur le devant d'une voiture découverte, pour garantir de la pluie et des éclaboussures.

En termes d'Arts, il désigne un Rideau composé de plusieurs plaques de tôle qu'on lève ou qu'on baisse devant le foyer d'une cheminée.

En termes de Sculpture, il se dit d'un Ornement sculpté sur la face d'un piédestal.

En termes de Fortification, il désigne la Partie d'un pont-levis qui s'abaisse pour donner passage sur le fossé.

En termes de Ponts et Chaussées, il désigne la Plate-forme qui constitue le plancher d'un pont.

En termes de Marine, il se dit de la Doublure que l'on met à certaines voiles pour les garantir du frottement des hunes et des barres.

tablier

Tablier à jouër, Tabula lusoria, Alueolus, Alueus lusorius.

Un tablier à jouër aux dez, Fritillus.

¶ Tablier de femme. Il vient de ce mot Table, car les femmes d'estat ceindent leurs tabliers seulement quand elles se veulent mettre à table, pour contre-garder leurs robbes, Ventrale, huius ventralis. Hinc etiam Tablier pour une grande nappe fort large.

tablier

, s. m. [Ta-blié: 2e é fer.] 1°. Échiquier ou Damier. — Il est vieux en ce sens. = 2°. Pièce de toile, ou d'étofe, etc. que les femmes ou les artisans mettent devant eux, ou pour ornement, ou pour conserver leurs habits en travaillant. = 3°. Il se dit de chacune des deux parties d'un trictrac.

Traductions

tablier

apron, pinaforeschort, boezelaar, sloof, voorschoot, brugdek, dashboard [auto], haardscherm, schutbordסינור (ז), סינר (ז), סִינָרdavantalzástěra, šatová sukněantaŭtukodelantal, pichiavental, bibe sem mangasпередник, фартукönlükSchürzegrembiule, grembiale, scamiciatoمِئْزَر بِدونِ كَمِيـن, مَرْيَلَةforklæde, spencerποδιάesiliinapregačaエプロン앞치마, 어린이용 앞치마ermeforkle, forklefartuch, fartuszekförklädeเสื้อไม่มีแขนใช้ใส่ทับเสื้อตัวใน, ผ้ากันเปื้อนáo choàng, tạp dề围裙престилка圍裙 (tablije)
nom masculin
vêtement porté pour éviter de se salir

tablier

[tablije] nm
(= vêtement) → apron
[pont] → roadway
[cheminée] → flue-shutter, shutter