tacet

TACET

(ta-sèt') s. m.
Mot latin qu'on écrit sur une partie de musique pour indiquer que la voix ou l'instrument doit garder le silence pendant toute la durée du morceau ou du mouvement. Fig. et familièrement. Tenir, garder le tacet, ne pas parler, ne pas dire son secret.
Quand je réplique, Sachez que c'est à vous à tenir le tacet [TH. CORN., Geôl. de soi-même, IV, 4]
Vous saurez le secret quand il en sera temps, Et prétendez en vain me voir changer de note ; Je tiens bien le tacet.... [ID., Galant doublé, I, 2]
Jusque-là je pense qu'il nous faut aussi garder le tacet [, Corresp. du général Klinglin, I, 286]
Il a toujours gardé le tacet, il est demeuré sans rien dire dans la conversation.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. tacet, il se tait (voy. TAIRE).

tacet

TACET. (On prononce le T final.) n. m. T. de Musique emprunté du latin. Silence d'une partie pendant que les autres jouent ou chantent.

tacèt


TACèT, s. m. [2e è moy. on prononce le t.] Mot latin. Qui se tait. On dit, en termes de Musique, tenir, ou, faire le tacèt, quand une partie se tait, pendant que les aûtres chantent. = Fig. st. famil. garder le tacèt, demeurer sans rien dire dans une conversation.
   Il faut, vous soutint-on que trois et trois font sept
   N'en pas disconvenir et garder le tacet.
       PIRON.