taisson

TAISSON

(tè-son) s. m.
Autre nom du blaireau.
Au Chili, nom d'un poisson sans arêtes et fort délicat.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Je devant diz Robers, reconnois que li prevot de Rumigni puist penre en ce bos lievre ou connin, renart et taisson [DU CANGE, tassus.]
  • XIVe s.
    Je n'obs [eus] onques solers qui tant me duraissent comme ceulx que j'ai eubz qui estoient de cuir de taisson [, Modus, f° LXXV]
  • XVIe s.
    Ô glirons, o tessons que le sommeil oppresse [RONS., 613]
    La prevoyance du fourmy, la negligence du tesson, la fidelité du chien [PARÉ, Anim. 1]
    Ils dorment comme des tessons [LARIVEY, le Morfondu, IV, 7]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, tesson, tasson ; messin, tèchon ; génev. tasson ; provenç. tays ; espagn. tejon ; portug. texugo, teixugo ; ital. tasso ; bas-lat. taxus et taxo, taxonis, dans des textes du VIIe et du VIIIe siècle ; de l'allem. Dachs, blaireau. Diez, qui admet cette étymologie, remarque pourtant que Dachs aurait donné daisson, non taisson, et qu'il faut supposer une ancienne forme Tahs ; le t existe en effet dans des dialectes, et on trouve en Suisse täs, täsen, pour la belette. Il n'est pas impossible que le mot ait aussi été gaulois ; car les lexiques ont taxoninus, donné comme mot gaulois et signifiant qui appartient au blaireau.