tampon

tampon

n.m. [ anc. fr. tapon, du frq. ]
1. Gros bouchon de matière dure servant à obturer un orifice : Il a bouché le trou avec un tampon de papier
2. Petite masse, génér. souple, faite de tissu roulé ou pressé, ou d'une autre matière : Un tampon périodique
utilisé par les femmes pendant leurs règles : Un tampon de ouate imbibé d'eau oxygénée.
3. Petite plaque de métal ou de caoutchouc, gravée en relief, que l'on imprègne d'encre pour imprimer le timbre d'une administration, d'une société ; timbre ainsi imprimé
4. (Employé en appos.) Qui se trouve entre deux forces hostiles et sert à atténuer les heurts : Un État tampon.
5. Cheville que l'on encastre dans un trou fait dans un mur pour y enfoncer une vis, un clou.
6. Disque métallique fixé sur des ressorts, placé à l'avant et à l'arrière d'une voiture de chemin de fer pour amortir les chocs.
7. En informatique, circuit, système, mémoire s'insérant entre deux unités et assurant l'adaptation des niveaux électriques ou des vitesses d'échange entre elles.
Faire tampon ou servir de tampon,
essayer d'éviter les affrontements entre des adversaires.

TAMPON

(tan-pon) s. m.
Morceau de bois, de métal, etc. servant à boucher une ouverture. Tampon de liége. Tampon de bois. Familièrement. Je m'en soucie comme de colin-tampon, voy. COLIN-TAMPON.
Terme de marine. Morceau de bois conique ou cylindrique dont on se sert pour boucher les trous de la muraille par lesquels l'eau de la mer peut s'introduire dans le bâtiment. Tampons d'écubiers, tampons à l'aide desquels on ferme les écubiers au besoin.
Bouchon fait avec du linge ou du papier. Un tampon de linge. Un tampon de papier.
Bonde d'un étang.
En artillerie, le tampon du grain de lumière est la partie tronconique qui est dans la région voisine de l'âme de la pièce.
Terme de chirurgie. Petite masse d'étoupe roulée qu'on introduit dans une plaie étroite, dans une cavité, pour arrêter le sang, pour absorber le pus.
On introduit bien avant dans la narine d'où coule le sang un tampon imbibé d'eau styptique [GENLIS, Maison rust. t. II, p. 233, dans POUGENS]
Par extension, il se dit de tout ce qui bouche.
Ce sont ces mêmes lames d'abord mucilagineuses, ensuite cartilagineuses, qui forment enfin un tampon osseux dans les os qu'on a percés [BONNET, Consid. corps org. Œuv. t. v, p. 397, dans POUGENS.]
Nom donné, dans les convois de chemin de fer, aux têtes rembourrées dont chaque wagon est pourvu. Coup de tampon, nom donné aux collisions entre trains de chemin de fer.
Plaque de pierre, de bois ou de fonte, ajustée dans une feuillure pour fermer un orifice horizontal.
10° Piston de cuvette de garde-robe à l'anglaise. Dalle de pierre mobile, dite aussi clef, placée sur la voûte d'une fosse d'aisance pour en boucher l'entrée.
11° Grosse cheville de bois que l'on met dans les cloisons, entre les solives des planchers, pour soutenir la maçonnerie. Cheville de bois ou morceau de cuivre aplati, rivé et soudé au bout d'un tuyau, à deux mètres de la souche d'un jet. Cheville de bois que l'on met dans un trou percé dans un mur de pierre, pour y faire entrer un clou, une vis, etc.
12° Terme de gravure. Rouleau dont se servent les imprimeurs en taille-douce pour appliquer l'encre sur la planche gravée. Tampons pour timbres humides. Boîte à tampons. Petit morceau de taffetas plié en bourse et rempli de coton pour étendre le vernis sur la planche. Bande de feutre avec laquelle on introduit, par le frottement, du noir entre les tailles et les hachures, pour juger de leur effet. Morceau d'étoffe pour nettoyer la planche quand on a achevé de tirer les épreuves.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Quatre à cinq cens tampons de bois pour lesditz canons [, le Jouvencel, f° 85, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Les poissons d'un vivier, incontinent le tampon ou ventiseau tiré en saison convenable.... [, Nouv. coust. gén. t. II, p. 137]
    Un gros tampon [un gros homme] [OUDIN, Curios. franç.]

ÉTYMOLOGIE

  • Autre forme de tapon.

tampon

TAMPON. n. m. Bouchon, morceau de bois, d'étoupe, de papier servant à boucher un tuyau, une ouverture, une cavité. Tampon de liège, de bois. Un tampon de papier.

Il se dit aussi de Petites masses d'étoffe, d'ouate, de papier, etc., roulées et pressées, qui servent à étancher, à frotter, à imprégner. Nettoyer une plaie avec un tampon d'ouate.

En termes d'Arts, il se dit spécialement de Sortes de bourrelets d'étoffe qui servent soit à vernir un meuble, soit à vernir une planche d'eau-forte soit à la nettoyer, etc. Vernir au tampon.

Tampon à encrer, Sorte de boîte métallique renfermant un coussin imprégné d'encre, sur lequel on appuie un timbre gravé pour l'encrer.

Par apposition, Tampon buvard, Objet de bureau en bois, recouvert d'un côté de papier buvard, qui sert à étancher l'encre.

TAMPON se dit, en termes de Chemins de fer, de Disques métalliques montés sur un ressort, dont chaque wagon est pourvu à ses extrémités et qui servent à amortir les chocs. Un coup de tampon.

Il se dit figurément de Tout ce qui peut amortir un choc dans l'ordre des relations sociales et politiques. Il sert de tampon entre eux.

État tampon, État dont la situation intermédiaire entre deux autres États empêche entre eux tout contact direct et dangereux, tout heurt immédiat.

tampon


TAMPON, s. m. TAMPONER, v. act. [Tanpon, poné: 3e é fermé.] Tampon, bouchon; morceau de bois servant à boucher un tuyau; un muid, etc. — On le dit aussi d'un bouchon fait avec du linge ou du papier. = Tamponer, boucher avec un tampon.

Traductions

tampon

Puffer, Stempel, Polster, Tamponbuffer, tampon, bumper, stamp, pad, rubber stamp, wadbuffer, plug, stempel, bumper, stootkussen, prop, stop, kussen, tamponחוסם (ז), חותם (ז), חיץ (ז), מגופה (נ), מרפד (ז), סתם (ז), פד (ז), פקק (ז), חוֹסֵם, מְגוּפָה, מְרַפֵּדσφραγίδα, προστατευτικό μαξιλαράκι, ταμπόνtampone, assorbente, batuffolo, buffer, memoria tampone, tappo, tassello, tombino, cuscinettoسِدَادَة, وِسَادَةٌ رَقِيقَةٌpodložka, tamponpude, tamponalmohadilla, tampónpehmuste, tamponijastučić, tamponタンポン, パッド탐폰, 패드polstring, tampongpodkładka, tamponcoxim, tampão higiénico, tampão higiênicoпрокладка, тампонdyna, tampongเบาะรอง, ผ้าอนามัยแบบสอดped, tamponbăng vệ sinh dạng nút, miếng đệm lót, 止血垫буфер緩衝區 (tɑ̃pɔ̃)
nom masculin
1. objet qui imprime une marque donner un coup de tampon sur un passeport
2. marque imprimée sur un document le tampon de la mairie
3. petite boîte qui contient une matière imprégnée d'encre
4. morceau de tissu ou d'autre matière roulée un tampon de coton
5. gros bouchon un tampon de bois

tampon

[tɑ̃pɔ̃] nm
[coton, ouate] → pad (aussi tampon hygiénique, tampon périodique) → tampon
(= amortisseur) → buffer
(INFORMATIQUE) (aussi mémoire tampon) → buffer
(= bouchon) → plug, stopper
(= cachet, timbre) → stamp
(CHIMIE)buffer
tampon à récurer nmscouring pad
tampon buvard nmblotter
tampon encreur nminking pad