tanné, ée


Recherches associées à tanné, ée: imputrescible

TANNÉ, ÉE

(ta-né, née) part. passé de tanner
Qui a subi l'opération du tannage. Peaux tannées.
Qui est de couleur à peu près semblable à celle du tan.
Si ce n'est qu'ils ont le visage Un peu tanné, sauf votre honneur [SCARR., Virg. IV]
Sa face [du gibbon] est aplatie, de couleur tannée et assez semblable à celle de l'homme [BUFF., Quadrup. t. VII, p. 113]
Les Indiens méridionaux ne sont que tannés, et les Brésiliens bruns, quoique sous la même latitude que les nègres [ID., ib. t. III, p. 209]
S. m. Le tanné, la couleur tannée.
Il paraît démontré que la teinte plus ou moins forte du tanné, du brun et du noir dépend entièrement de la situation du climat [BUFF., Quadrup. t. III, p. 209]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Deux aulnes de tanné brun [sorte de drap], estimées sept livres [, Bibl. des chart. 6e série, t. I, p. 346]