tapirer

TAPIRER

(ta-pi-ré) v. a.
Faire prendre artificiellement aux plumes des perroquets la couleur jaune ou rouge. Tapirer des perroquets.
Ils [les sauvages] frottent du sang de cette grenouille [la rainette] le perroquet à demi plumé ; les plumes qui renaissent après cette opération, au lieu de vertes qu'elles étaient, deviennent d'un beau jaune ou d'un trés-beau rouge ; c'est ce qu'on app elle en France perroquets tapirés [BUFF., Ois. t. XI, p. 331]

ÉTYMOLOGIE

  • En galibi, tapiré, rouge, BIET, Voy. de la France équinox. en isle de Cayenne, p. 428. Desmarets, Dict. des sc. nat. t. XXXIX, p. 6, conteste ce qu'on dit du sang de la rainette ; mais M. Roulin pense que, avant de nier, il faut s'informer.